Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Logo du Ministère de la Santé

Logo du Ministère de la Santé

Douze cas de personnes atteintes d’infections cutanées, dont cinq sont dues au virus cowpox, ont été signalés à l’Institut de veille sanitaire depuis le début de l’année 2009. Ces infections sont liées au contact avec des rats achetés en animalerie. L’état de santé de ces personnes n’est pas préoccupant et leurs lésions évoluent favorablement.”

C’est ce qu’indique le communiqué du 11 février 2009 du Ministère de la Santé et des Sports français.

Les rats ayant transmis la maladie ont été achetés en France entre la mi-décembre 2008 et la mi-janvier 2009 dans 6 animaleries :

  • Zooland – 60280 VENETTE
  • Amiland Englos – 59320 HAUBOURDIN
  • Animal Store – 62100 CALAIS
  • Animal Store – 62210 LONGUENESSE
  • Jardiland – 45770 SARAN
  • Les Serres de Rouvroy – 62320 ROUVROY

Les personnes ayant acheté un rat dans l’une de ces animaleries entre la mi-décembre 2008 et la mi-janvier 2009 sont priées de le ramener dans son animalerie d’origine.

De manière général, il est souhaitable de consulter un vétérinaire, en cas de doute sur l’état de santé d’un rat domestique. Le Ministère rappelle de plus que des précautions d’hygiène doivent être prises, les rats étant potentiellement porteurs de microbes. Il est donc recommandé de porter des gants pour les opérations de nettoyage des cages des animaux et de se laver les mains après avoir manipulé des rongeurs. Il faut éviter tout contact avec les yeux. Les griffures ou plaies doivent être nettoyées et désinfectées. En cas d’aggravation des lésions, il faut consulter un médecin.

Le virus cowpox est endémique en Europe de l’Ouest, y compris en France, où les petits rongeurs constituent le principal réservoir du virus. Les infections au virus cowpox sont rares chez l’homme, mais pas exceptionnelles. L’homme se contamine en manipulant des rongeurs (sauvages ou de compagnie) ou en étant griffé par un chat lui-même contaminé par un rongeur. Les symptômes apparaissent généralement entre 7 à 10 jours après la contamination. Aucune transmission entre humain n’a été décrite à ce jour.

Les infections à virus cowpox provoquent chez les personnes atteintes des lésions limitées de la peau qui ont initialement un aspect inflammatoire avec rougeur et œdème. Les lésions peuvent être associées à de la fièvre, des ganglions et des douleurs musculaires. Il n’existe pas à ce jour de traitement spécifique des infections dues au virus cowpox. La cicatrisation apparaît dans un délai moyen d’un mois. Les personnes immunodéprimées doivent être immédiatement prises en charge en milieu spécialisé pour un traitement adapté.

Pour plus d’information, consulter le site du Ministère de la Santé et des Sports. Si vous êtes infestées par des rongeurs, vous pouvez également contacter Euroclean par son formulaire de devis en ligne.

Rats qui volent de la nourriture

Rats qui volent de la nourriture

Sport ? : Un paysan a été couronné jeudi “champion du Bangladesh” pour avoir tué prés de 40 000 rats en un an dans le cadre d’un programme gouvernemental d’éradication de ces rongeurs qui dévorent les cultures agricoles de ce pays pauvre d’Asie du Sud.

“Au cours de l’année (2008), nos agriculteurs ont tué quelque 25 millions de rats et Binoy Kumar Karmakar a été désigné champion pour en avoir abattu 39 650”, a annoncé le porte-parole du ministère de l’Agriculture, Abdul Halim.

L’heureux lauréat, âgé de 40 ans, a utilisé des pièges, du poison et a même noyé ses proies, avant de présenter comme un trophée les quelque 40 000 queues de ses victimes. En guise de récompense, M. Karmakar a reçu un téléviseur couleur de marque japonaise.

Les autorités bangladaises ont lancé ce concours parce que 10% des rizières et champs de blé ou de pommes de terre du pays sont ravagés chaque année par des millions de rats. L’an passé, une invasion de ces rongeurs dans le sud du pays avait dévasté les cultures et provoqué une famine dans des villages reculés, poussant le Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU à distribuer de la nourriture à 120 000 personnes.

Si vous avez un problème de rats, Euroclean peut vous aider à vous en débarrasser. Plus d’infos sur notre site dédié à la dératisation stoprat.fr.

Source : AFP le 05/02/2009

VRAI – leur corps survit ainsi plusieurs semaines.Cafard

Un couple de cafards a ainsi vécu plusieurs semaines dans un bocal.
La tête du cafard isolée survit aussi. Elle fonctionne pendant quelques heures et agite ses antennes dans tous les sens jusqu’à ce qu’elle n’ait plus d’énergie.
Les caractéristiques physiques d’un insecte font que sa tête n’est pas un organe aussi vital que pour un mammifère.
En effet, la tête ne sert pas pour respirer à l’insecte qui respire par les pores de sa peau (si l’on peut dire), qu’il n’y a pas de circulation sanguine et que le système nerveux n’est pas centralisé mais réparti en ganglions dans tout le corps.

Source : Magazine Pour la Science n°373

Le village de Sanijiang, province de Guandong en Chine, a dépensé environ 1200 euros pour acheter des chats ; ceux-ci ont été lâchés sur 250 ares environ dans le but de chasser les rats qui infestaient les fermes du village. L’opération fut un succès et les villageois ont décidé de récompenser les chats de leur splendide travail. Ainsi, en guise de remerciement, un banquet de poissons pour plus de 200 chats a été organisé.
Il faut dire que le village était infesté de rats depuis quelques années, lorsque les habitants de villages voisins ont attrapé et abattu les serpents censés chasser les rats.

Heureusement, d’autre méthodes de lutte existent et peuvent vous éviter l’acquisition de 200 chats ! Pour les connaître rendez-vous sur stoprat.fr.

La propagation des punaises de lit atteint des niveaux records dans la Ville de Montréal et ne se limite plus seulement aux résidences et immeubles de logement. Contrairement à la croyance populaire, l’insalubrité du logement n’est pas une cause de l’infestation de punaises de lit. Ce véritable fléau ferait également rage dans plusieurs établissement comme des cinémas, des bureaux, des centres commerciaux, des taxis, …

“J’ai fait une extermination dans un logement et il y avait des œufs sur la reliure d’un livre de la Bibliothèque nationale. Que pensez-vous qui va se produire ? La personne va le rapporter, une autre ramène le livre chez elle, et la voilà également prise avec des punaises de lit. Et ça peut se propager également à la Bibliothèque. C’est complètement fou !” confie Christian Korb de la société canadienne ABC Gestion parasitaire.

M. Korb rapporte qu’en 2004, il n’avait jamais vu de punaises de lit de sa vie. En 2009, les interventions représenteront 30% de son chiffre d’affaire selon les estimations.

“Ce qui est alarmant, c’est que les mois de janvier à mars étaient en général très tranquille. Cette année, je n’ai aucune diminution d’appel pour ce problème à cette période-ci. J’appréhende énormément juillet alors que ce sera le mois du déménagement et les mois qui suivront.”
“J’ai reçu un appel de quelqu’un de Boston qui avait dormi dans un hôtel de qualité et qui avait ramené des punaises de lit chez lui. Les punaises se retrouvent dans les bagages et le phénomène prend de plus en plus d’ampleur parce que les gens voyagent de ville en ville”, explique l’épidémiologiste Norman King.

M. Korb rapporte que l’une des erreurs la plus commise par les personnes aux prises avec des punaises de lit est d’asperger les lieux d’insecticide. “Il ne faut jamais utiliser du Raid ou tout autre insecticide. Le jet propage les punaises un peu partout. Et même si certaines meurent, la plupart deviennent stressées et se reproduisent alors à un rythme phénoménal. Vaut mieux appeler un professionnel dès qu’on constate la présence de punaises.”

Source : Canoe.com

Si vous êtes infesté, n’hésitez pas à nous contacter au :

num-vert-euroclean5