Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Les Chinois réclament deux pièces de la collection Saint Laurent-Bergé mise aux enchères fin Février 2009 à Paris.

La Chine veut récupérer une tête de rat, et une tête de lapin. Ce sont des pièces estimées à 10 millions d’euros chacune ; ces bronzes ont été pillés à Pékin en 1860 par des soldats français et britanniques. Ces deux pièces faisaient parties d’une fontaine à eau imaginée au XVIIIe siècle par le jésuite français Michel Benoist.

Vous trouvez qu’une tête de rat en bronze est une sculpture particulièrement de mauvais goût ?

A l’origine, les bronzes ornaient une fontaine, décorée de 12 têtes d’animaux représentant les signes astrologiques chinois, dans un des palais de style occidental de l’empereur Qianlong (1735-1795), construit au nord-ouest de Pékin. « Ces têtes chinoises ont été pillées il y a 150 ans en Chine comme ont été pillées les fresques du Parthénon à Athènes qui sont au British Museum », a déclaré Pierre Bergé.

Si vous cohabitez avec des rats et autres rongeurs, qui sont eux bien réels, contactez-nous à notre numéro vert :

Numéro Vert Euroclean

Ou consultez notre site stoprat.fr

Selon un sondage Ipsos, réalisé en partenariat avec Vitomit, en mars 2009, le cafard est l’insecte nuisible qui inspire le plus le dégoût chez les Français. En effet, 49% des personnes le cite comme vainqueur de sa catégorie, suivi par la punaise qui remporte 16% des voix, puis viennent les araignées (9%), les mouches (8%) et les puces (6%). Le peloton de queue est consitué des fourmis, des mites, des abeilles et guêpes, ainsi que autres termites, perce-oreilles et chenilles.

Le cafard, aussi nommé blatte ou cancrelat, est représenté par quatre espèces en France :

Selon les espèces les femelles peuvent pondre de 5 à 10 sacs d’œufs contenant chacun jusqu’à 40 oeufs. La prolifération des cafards est donc très rapide.

Si vous êtes infesté, n’attendez pas et contactez nous grâce à notre formulaire de devis.

Source : Ipsos

deratisation-parisIl y aurait quatre rats pour un habitant à Paris et ils n’ont rien à voir avec les gentils rongeurs du « Ratatouille » de Disney ni ceux que l’on voit enroulés tout douillet à l’animalerie. Les rats « libres » de la capitale (surmulots ou rats d’égout) ne sont pas, mais alors pas du tout, les meilleurs amis de l’homme.

Ils rongent tout sur leur passage (bois, cuivre, plomb, aluminium, ardoise…), et peuvent donc être responsables de courts-circuits, d’incendies et de fuites d’eau. Ce sont des athlètes doués : ils nagent, plongent, grimpent, sautent (plus d’un demi-mètre !), creusent…, ont un sens exquis de l’équilibre et possèdent des capacités sensorielles très développées. Bref, ils passent partout – même aux étages les plus élevés d’un immeuble – et comme ils sont rusés et méfiants, ils se font rarement « prendre sur le fait » avant d’être déjà bien installés.

Et c’est bien pour cela que la Ville de Paris organise chaque année une grande campagne de dératisation. Non pas pour éradiquer les rats (ce serait une mission impossible !) mais pour limiter leur prolifération. Car le rat se multiplie rapidement : 3 à 4 portées de 6 à 12 petits sont possibles par an, et cela à partir du tendre âge de 2 mois. Une population de rats « maîtrisée », c’est moins de dégradations préjudiciables et moins de risques sanitaires (les rats sont également vecteurs de maladies, comme la leptospirose, transmissibles à l’homme)

Cette année, la campagne de dératisation du 14 avril au 12 juin 2009 à Paris. Pendant cette période, les propriétaires, gérants ou syndics, les locataires des immeubles à usage d’habitation, de commerces ou d’industries et les propriétaires de terrains non bâtis, « sont tenus de prendre toutes mesures nécessaires, en vue d’assurer la destruction des rats et des souris« . Passée cette période, chacun s’expose à des contraventions (des contrôles seront effectués dès le 13 juin).

Des agents de l’Unité de Prévention des Nuisances Animales (UPNA) procèdent à des enquêtes, indiquent les mesures à prendre et les travaux à effectuer. Pour tout traitement de dératisation consultez Euroclean www.stoprat.fr

Source : Actualités Paris

La leptospirose se contracte essentiellement  par un bouton, une écorchure, une petite plaie, par les muqueuses, ainsi que par des morsures!

deratisation-attaque

Le rat de Guadeloupe est nuisible et propagateur de maladies, comme la leptospirose, maladie encore mortelle.
Le rongeur pullule en Guadeloupe, les décharges sauvages favorisent son implantation, qui lui permettent en même temps de détruire certaines plantations et des réserves alimentaires ! Malgrè les campagnes de dératisations, les vieilles kaz abandonnées et les décharges sauvages, réduisent de beaucoup la portée de toutes ces actions.

Pratiquement dans chaque pays, le rat est combattu par le poison, par les chats, les chiens ratiers, pour réduire les risques sanitaires et autres produits nocifs pour eux, ainsi que le gaz et depuis peu des pièges écologiques a destruction rapide.

Pour l’histoire, le rat est l’ennemi de toujours de l’Homme. Au moyen âge, une erreur a été le massacre des chats qui permis d’accélérer la propagation du rat et avec lui, la propagation de la peste bubonique par les puces qui les colonisaient ! Les londoniens répétèrent la même erreur 300 ans plus tard avec les mêmes conséquences.

En Guadeloupe, le rat est un ennemi par la transmission de la leptospirose. Tous les ans la Guadeloupe recense des cas de leptospirose, dont 3 ou 4 cas sont mortels ! C’est au moment de la saison des pluies que la leptospirose se déclare généralement, elle contamine une soixantaine de personnes sur l’archipel, elle tue plus que le très médiatisée « dengue » (CNRS). 66 cas en 2007, mais les spécialistes, estiment que ce chiffre est sous estimé. La leptospirose est difficile à diagnostiquer si elle ne s’accompagne pas de « jaunisse ». La Direction de la Santé est consciente de cette situation, elle demande de lui signaler tous cas suspects.

La leptospirose se contracte essentiellement avec de l’eau douce brut, non traitée. Les bains de rivières les citernes, les adductions d’eaux agricoles sont dangereux, le leptospirose entre dans l’organisme humain par un bouton, une écorchure, une petite plaie, par les muqueuses, ainsi que par des morsures. Cette bactérie est aussi transmise par les animaux en particuliers par les rats. En Guadeloupe on compte 30 fois plus de cas qu’en métropole, à cause de la prolifération des rats !

Le rat musqué est un rongeur, de la taille d’un chat. Originaire d’Amérique du Nord, il a été introduit en Europe en 1905.

Et a débarqué dans le Nord – Pas-de-Calais, où il se plaît, entre 1943 et 1945.

Considéré comme nuisible, le rat musqué – à ne pas confondre avec le ragondin – creuse des terriers dans les berges, colonise des cours d’eau et se nourrit dans les champs avoisinants (céréales, pommes de terre, betteraves, etc.). En outre, le rat ne connaît quasiment aucun prédateur.

Source : La voix du Nord

Tous les ans la Guadeloupe recense des cas de leptospirose, dont 3 ou 4 cas sont mortels!

C’est au moment de la saison des pluies que la leptospirose se déclare généralement, elle contamine une soixantaine de personnes sur l’archipel, elle tue plus que le  »dengue », plus médiatisée,
(CNRS). 66 cas en 2007, mais les spécialistes, estiment que ce chiffre est sous estimé

La leptospirose est difficile à diagnostiquer si elle ne s’accompagne pas de  »jaunisse ». La Direction de la Santé est consciente de cette situation, elle demande de lui signaler tous cas suspects.

Source : www.atout-guadeloupe.com

Si vous avez un problème de rats, Euroclean peut vous aider à vous en débarrasser. Plus d’infos sur notre site dédié à la dératisation stoprat.fr.

Campagne annuelle de dératisation à Paris

compagne-deratisation-paris

Chaque année à la même période (mai/juin), une opération générale de dératisation se déroule à Paris.

Pendant cette période, les propriétaires, gérants ou syndics, les locataires des immeubles à usage d’habitation, de commerces ou d’industries et les propriétaires de terrains non bâtis, sont tenus de prendre toutes mesures nécessaires, en vue d’assurer la destruction des rats et des souris.

Il est rappelé à ce sujet que les agents de l’Unité de Prévention des Nuisances Animales de la Direction Départementale des Services Vétérinaires de la Préfecture de Police – 20 rue de Bellevue – 75 927 PARIS CEDEX 19, téléphone 01 53 38 77 19, procèdent à des enquêtes, indiquent les mesures à prendre et les travaux à effectuer.

En cas de non exécution, les travaux sont imposés aux responsables (propriétaires, gérants, syndics, locataires, industriels ou commerçants).

A l’expiration de cette période annuelle de dératisation, des contrôles seront effectués et des procès-verbaux de contravention dressés en cas d’infraction à l’arrêté précité.

www.stoprat.fr devis en ligne

Dimanche 29 Mars 2009, la chaine TF6 lançait son nouveau jeu intitulé “Kamikazes”. Présenté tous les dimanches à 20h40 par Sandra Murugiah et Gaël Leforestier, le principe de ce jeu complètement déjanté est de faire relever à 3 candidats des défis pour tenter de gagner un voyage. Et la chaine n’hésite pas à faire faire aux candidats tout et n’importe quoi du moment que ce soit  répugnant dont se délecter d’un camembert de dix ans d’âge garni d’asticots vivants ou bien mettre un cafard vivant sur la langue pendant cinq secondes.

Bref, vous retrouverez certainement tous les insectes que vous ne souhaitez pour rien au monde croiser dans votre cuisine, que ce soit des blattes, des larves d’asticots et autres mouches.

deratisation-egout

A Paris, le rat est très utile car ils éliminent les déchets !
Cela parait aberrant mais si les rats n’étaient pas là, les canalisations d’eaux usées seraient bouchées en permanence.
L’on dit que les rats à Paris dévorent près de 800 tonnes de déchets organiques, vu sous cet angle, il sont effectivement utiles !
Les laboratoires élèvent des rats pour leurs expériences, l’intelligence du rat est fort appréciée par les chercheurs.

www.stoprat.fr devis en ligne