Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

La période de déménagement étant propice à la propagation des punaises de lit, l’arrondissement d’Anjou tient à rappeler quelques conseils de prévention permettant de se prémunir contre les infestations de ces insectes nuisibles.

Chaque étape d’un déménagement peut comporter des risques d’être en contact avec des punaises de lit. C’est pourquoi il importe d’adopter les bons comportements et de mettre en pratique les conseils d’usage suivants.

Si l’on constate la présence de punaises de lit dans son logement, il faut aviser immédiatement le propriétaire ou le gestionnaire de l’immeuble pour qu’il fasse appel aux services d’un exterminateur. Agir rapidement est la meilleure solution. Il est important de ne pas tenter d’éliminer les punaises de lit soi-même. L’utilisation d’insecticides peut non seulement être nocive pour la santé, mais elle peut également contribuer à rendre les punaises de lit plus résistantes.

Lorsqu’on quitte un logement infesté, il faut aviser le propriétaire s’il y a des punaises de lit dans celui-ci afin qu’il puisse faire réaliser des travaux d’extermination avant le déménagement. En ne se débarrassant pas des punaises de lit avant, elles risquent de se retrouver dans la nouvelle résidence.

Pour ce faire, il faut mettre les vêtements, la literie et les rideaux 30 minutes à la sécheuse au cycle le plus chaud. Ceci constitue un moyen efficace de tuer les punaises de lit et leurs œufs.

La plupart des matelas et meubles rembourrés peuvent être traités s’ils sont infestés. Avant de les jeter, un exterminateur qualifié peut être consulté. S’ils ne peuvent être traités, il est important de les rendre inutilisables en lacérant leur enveloppe de tissus à l’aide d’un couteau. De cette façon, les personnes ne seront pas tentées de les récupérer. Cela leur évitera ainsi d’infester leur propre logement.

Il est aussi conseillé de placer un matelas infesté rendu inutilisable dans un sac en plastique grand format, disponible gratuitement au bureau Accès Anjou (7701, boulevard Louis-H.-La Fontaine), et à l’édifice municipal du 7171, rue Bombardier, aux heures d’ouverture.

Transport des biens

Avant de porter son choix sur une entreprise de déménagement, il faut s’informer des mesures offertes à l’égard des punaises de lit. Une inspection du camion de déménagement avant d’y entrer les meubles et autres effets est prônée. Si possible, on peut aussi passer un coup de balai ou d’aspirateur. Placer ses vêtements, la literie et les rideaux dans des sacs en plastique hermétiquement fermés reste un mode de prévention simple. De plus, avant d’entrer les meubles et autres objets dans la nouvelle résidence, il est conseillé de passer l’aspirateur partout, plus particulièrement dans les chambres, et de jeter ensuite le sac à l’extérieur dans un sac en plastique hermétiquement fermé. Rappelons que les punaises de lit se cachent de la lumière du jour et ne sortent généralement que la nuit. À l’aide d’une lampe de poche, on peut inspecter les endroits dans les chambres où pourraient se cacher les insectes tels que les fissures, les fentes et les moulures.

Euroclean punaise de lit 6

Euroclean punaise de lit 6

À propos de la punaise de lit

La punaise de lit est un insecte nuisible de couleur brunâtre au corps ovale, large et plat. Sans aile et mesurant entre 4 et 7 mm, une punaise adulte à jeun ressemble à un pépin de pomme. La punaise de lit ne vole pas et ne saute pas. Elle se déplace en marchant, n’aime pas la lumière et se nourrit du sang des dormeurs en les piquant la nuit. Durant le jour, elle se cache surtout près des coutures des matelas et des sommiers, mais également partout où elle peut se dissimuler facilement. Pour connaître les modalités et les jours de collecte des ordures ménagères et des encombrants dans l’arrondissement d’Anjou, on compose le 311.

(Source : Arrondissement d’Anjou)


INTERVENTION
7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

Mercredi soir, vers 22 heures. Alors qu’il passe devant le snack la Brioche dorée, au 75, rue Caumartin — dans le quartier de la gare Saint-Lazare (IXe) — un passant fait une drôle de rencontre nocturne : une souris, qui se balade gaiement dans la vitrine vide. Surpris, le jeune homme décide d’immortaliser la scène avec son téléphone portable, avant de mettre le cliché sur Internet. « Je revenais d’une soirée, raconte-t-il dans une interview au site Lepost.fr. Je marchais dans la rue, je regardais les vitrines comme ça, et puis j’ai vu cette souris par hasard dans la vitrine du magasin. Je l’ai regardée le temps de prendre cinq photos. » Contactée par téléphone, la direction de l’enseigne évoque « des travaux de canalisations dans le quartier qui favorisent l’apparition de rongeurs », et assure avoir fait appel à une équipe de dératisation dès hier.

sources

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

euroclean dératisation 01 43 08 15 17

euroclean dératisation 01 43 08 15 17

La ville de Meaux mène cette semaine une campagne de dératisation. Elle a mandaté une société spécialisée pour traiter les réseaux d’égouts, les espaces verts et les bâtiments municipaux. La traque commencera par les groupes scolaires. Suivront les équipements sportifs, culturels et de loisirs, les bâtiments techniques et les logements de fonction. « Pour être le plus performant possible, nous espérons la coopération de tous au traitement des parcelles privées », insiste-t-on au cabinet du maire. Les habitants peuvent retirer des sachets de raticide aux services techniques*. Pour le moment, la ville met à disposition 400 kg de produits, conditionnés en sachet de 50 g. Elle donnera quatre sachets par habitation. Cette opération de dératisation est menée tous les étés à Meaux et certains secteurs, comme le centre commercial la Verrière à Beauval, en ont plus que besoin. Des rats y courent souvent le soir à l’arrière des boutiques, du côté des poubelles. « On en voit quand on baisse le rideau. Mais je n’en ai pas dans mon commerce! » jure un cafetier. Rachida, cliente des Halles d’Auchan, assure qu’un rat lui est passé sur les pieds à la caisse, il y a quelques mois : « J’ai crié, un agent de sécurité m’a demandé de me taire. J’ai jeté mes chaussures en rentrant chez moi. Une amie en a déjà vu dans les bacs réfrigérants. Mais je continue à faire mes courses ici : c’est pas cher et à côté de chez moi. » Les Halles d’Auchan aussi chassent les rats Sophie vient de Magny-le-Hongre, une fois par semaine, faire le plein dans ce supermarché discount : « Des rats ici? Ça ne m’étonne pas, mais je continuerai à venir ici. Mon ticket de caisse est 30% moins élevé qu’ailleurs. » Les Halles d’Auchan ont subi la présence de rats l’année dernière. Le 9 avril 2009, un rapport du laboratoire Diagal (mandaté en interne pour contrôler l’hygiène et la chaîne de froid, le stockage.) relève « la présence de déjections de rongeurs en boulangerie ». Philippe Timbert, directeur régional et commercial des Halles d’Auchan, ignore si la présence de rongeurs perdure. Il était à la tête du magasin durant plusieurs années, jusqu’à sa promotion il y a deux ans et demi : « J’étais confronté à ce problème et je faisais appel deux fois par mois à une société de dératisation. J’ai en horreur les rats et les souris. » Philippe Timbert confirme que les Halles d’Auchan de Meaux mèneront une dératisation cet été, en parallèle à l’action municipale. * Sachets à retirer au centre technique municipal, avenue Allende (à côté du commissariat), de 8 heures à 11 h 45 et de 14 heures à 16 h 30 du lundi au vendredi.

Sources

Meaux euroclean 01 43 08 87 69

Meaux euroclean 01 43 08 87 69

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


euroclean yvelines ratsLa peur, le dégoût, la colère… Les habitants du quartier des Nouveaux-Horizons à Elancourt vivent un calvaire depuis que les rats ont envahi, il y a un peu plus d’un an, les parties communes et privées de ces HLM. « Il n’y a rien à dire, il y a juste à sentir, à écouter et à voir », lance, Amir, locataire du 42, rue des Nouveaux-Horizons. Dans l’entrée de ce bâtiment, l’odeur nauséabonde de rats crevés empêche quiconque de rester plus de cinq minutes. Au sol, des déjections animales, au-dessus des têtes, dans la tuyauterie, des rongeurs couinent, courent et à chaque fois provoquent la frayeur des habitants. « Ils sont partout. Dans l’ascenseur, sur le radiateur du hall, dans le local à poubelles. Les gens n’osent même plus pénétrer à l’intérieur. Ils déposent désormais leurs ordures soit dehors, soit dans les couloirs de l’immeuble », précise Martine, une locataire du rez-de-chaussée. Ses voisins, également concernés, ont même condamné leurs jardins, occupés par ces nouveaux arrivants. Au total, ce serait au moins quatre bâtiments du quartier qui seraient touchés. Au 37, la situation est peut-être l’une des plus catastrophiques. « C’est Ratatouille! » ironise Angelo, l’un des habitants. Dans le local à poubelles, plusieurs dizaines de rats circulent en toute liberté sur les bacs à ordures, sur le sol ou encore sur les tuyaux de chauffage. « Nous avons peur pour notre famille. Il suffit que les enfants soient en contact avec leurs urines et ils risquent d’attraper des maladies », s’inquiète Christel, mère de six enfants. Exaspérés, les habitants ont envoyé plusieurs courriers à la mairie, à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales et surtout au bailleur, le groupe Immobilière 3F. Ce dernier assure que le problème est pris très au sérieux. « Nous avons mené dix campagnes de dératisation depuis janvier 2009 et nous avons rendez-vous en mars avec la copropriété et le chauffagiste. Nous allons réfléchir à l’utilisation de produits plus efficaces et peut-être changer de prestataire », précise Pascal Braban, directeur départemental du groupe 3F. La mairie lancera également une nouvelle campagne de dératisation en avril en collaboration avec le bailleur 3F et la communauté d’agglomération.

Sources

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

Les rongeurs sont de plus en plus visibles dans la capitale. En cause, un hiver très rigoureux.

Conséquence inattendue de la rigueur de l’hiver : la multiplication des rats et des souris dans les parcs et les logements franciliens. Pour trouver un peu de chaleur, les muridés n’hésitent pas à quitter leur habitat souterrain pour remonter à la surface et s’infiltrer dans les logements nettement plus confortables que les égouts, révèle dans son édition de mercredi Le Parisien.

Le phénomène a pris des proportions inquiétantes en certains points de la région parisienne. Ainsi, dans le parc des Chanteraines de Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, pas moins de 700 pièges ont été installés pour stopper le pullulement des rongeurs.

6 millions de rongeurs en Ile-de-France

Les spécialistes estiment à 6 millions la population de rongeurs de ce type en Ile-de-France. Interrogé par Le Parisien, Frédéric Devanlay, de la société de dératisation Avipur, rappelle qu’il « suffit à une souris d’un trou de 2 cm pour traverser un mur ». Autre information délivrée par ce spécialiste : « Un seul couple de rats peut avoir 5.000 descendants en un an ! »

La prolifération des rats est problématique à plus d’un titre. Des problèmes d’hygiène tout d’abord, avec l’augmentation des risques de transmission des maladies. Des problèmes de délabrements avec des habitations fragilisées par les galeries façonnées par les rongeurs. Des problèmes de sécurité enfin avec les risques d’incendie consécutifs aux courts-circuits engendrés par le grignotage de fil électrique par les rats.

Les rats envahissent Paris

Les rats envahissent Paris

Sources

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

Nuisibles. De plus en plus résistants aux poisons, les rongeurs sont désormais 6 millions à crapahuter entre les pattes des Parisiens.

Par WILLY LE DEVIN

Quatre rongeurs par habitants dans les quartiers rupins, et de huit à dix dans les arrondissements où règnent davantage saleté et insalubrité… Nous ne sommes pas à Dacca, capitale du Bangladesh, mais bien dans Paris. Qu’on se le dise : le gaspard is back. Là, juste à côté, nous frôlant de ses moustaches. Foi de dératiseur, la population de rongeurs a augmenté de 40% en cinq ans sur l’ensemble du territoire de l’Ile-de-France. Et voilà 6 millions de bestioles qui nous galopent entre les pattes des Parisiens. A l’air libre.

Jusque très récemment, ils restaient cantonnés dans les bas-fonds de la capitale. Dès lors, pourquoi diantre, ont-ils choisi en ces premiers mois de 2010 de montrer leurs museaux dans les caves et même les appartements ? Réponse de Frédéric Devanlay, responsable chez Avipur, quatrième dératiseur national :«Jusque-là, les rongeurs se multipliaient en silence dans leurs zones de nidification respectives, soit les égouts pour les rats dits « surmulots » à ne pas confondre avec les souris, à la taille bien plus modeste, peuplant nos caves. Mais avec la froidure de cet hiver, ils vont tout naturellement là où le chauffage et la nourriture abondent, et apparaissent chez nous !» Voilà le hic.

Les professionnels du secteur se régalent. Certains affichent une hausse de leurs activités en Ile-de-France de près de 30% sur les deux derniers mois… La province, excepté les villes de Lyon et Marseille, paraît relativement épargnée pour le moment.

Légende. Cette explosion démographique soudaine présente des particularités au regard du début des années 90, perçu comme l’âge d’or du rat dans la capitale. «Désormais, la présence de rongeurs n’est plus un phénomène purement parisien. La première couronne est bien infestée. Nous recevons de plus en plus d’appels de personnes trouvant des souris dans leurs appartements huppés de Neuilly ou de Levallois. Ces animaux ne cessent de conquérir de nouveaux territoires», explique-t-on encore chez Avipur. La légende veut que les rongeurs aient commencé leur colonisation massive de la banlieue en 1979, lorsque, guidés par leur odorat, des scientifiques les retrouvèrent à une quinzaine de kilomètres du centre de Paris, le museau dans les cagettes de légumes du marché de Rungis.

Rats et souris doivent ces performances à un extraordinaire don de la nature : un corps aux propriétés physiques et cérébrales exceptionnelles. Le professeur Wilson, chercheur en sciences cognitives au MIT aux Etats-Unis, vient de publier une étude sur la mémoire visuelle des rongeurs, capables selon lui, d’enregistrer le positionnement des objets et ainsi s’orienter avec précision. «C’est simple, ces animaux savent tout faire : grimper, nager, creuser. Ils développent des résistances aux molécules se trouvant dans les raticides que nous employons», explique Imad Ounissi, responsable des campagnes de dératisation à la société Euroclean. Avant, les laboratoires n’éprouvaient aucune difficulté à mettre au point de nouveaux poisons dévastateurs. Mais depuis, le Grenelle de l’environnement est passé par là. «Le ministère de l’Ecologie a publié dernièrement une directive biocide encadrant scrupuleusement les substances utilisables en matière d’éradication. De nombreux produits sont désormais interdits à l’épandage. Ce qu’ils gagnent en protection de l’environnement et en dépollution des sols, ils le perdent en recrudescence des rongeurs !» s’amuse Frédéric Devanlay d’Avipur. La réalité est que la recherche de nouvelles molécules susceptibles d’agir sur la fécondité des rongeurs est totalement au point mort.

Maladie. Du côté de l’unité de prévention des nuisances animales de la préfecture de police de Paris, on prend le problème avec calme mais détermination :«Nous veillons à la bonne application des articles 119 et 120 du règlement sanitaire départemental rappelant l’interdiction des jets de nourriture sur la voie publique, même pour nourrir les pigeons ! Et stipulant que toute personne détectant la présence de rongeurs dans un habitat doit prendre les dispositions d’éradication nécessaires.» Ce qui inquiète particulièrement les pouvoirs publics, ce sont les trois nouveaux cas de leptospirose, infection transmise par l’urine du rat, détectés la semaine dernière à Marseille et Martigues… Une renaissance de la maladie est à craindre dans la capitale. Et même au plus haut niveau de l’Etat. «Nous intervenons régulièrement à l’Élysée, à Matignon, et dans différents ministères», indique-t-on, non sans rire chez Avipur. Les rats ne se sont pas fait prier pour entrer au gouvernement.

Sources

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

euroclean paris rats

euroclean paris rats

Elles mesurent entre 5 et 8 mm et sont de couleur brun rouge. Elles s’étaient absentées depuis la dernière guerre mondiale mais effectuent un retour en force sur l’île.

Les cas d’infestations par punaises, ou cimex lectularius pour les puristes, ont beaucoup augmenté ces dernières années. Constance des flux internationaux, augmentation du nombre de voyageurs, insecticides moins violents, méconnaissance du public et des moyens d’éradication : telles sont les causes de cette prolifération.

Ces insectes s’adaptent, par ailleurs, très facilement au milieu, même en dépit de conditions défavorables. La Corse est d’autant moins épargnée que de mai à octobre elle est soumise à des flux touristiques importants.

Tous les lieux de séjour sont concernés : refuges de montagne, auberges, campings, hôtels, résidences de tourisme et même les cabines de navire. « Depuis quelque temps, beaucoup de personnes se sont plaintes de piqûres très urticantes sur le corps. Ces insectes sont actifs la nuit, lorsque leur hôte, en l’occurrence l’humain, est inactif. Les pièces buccales de la punaise lui permettent de percer la peau pour ensuite aspirer le sang », explique Philippe Foucret, expert en biocides.

Grâce à leur corps aplati, les punaises de lit peuvent s’infiltrer dans des fissures étroites, comme les coutures de matelas, ou les sommiers. Elles passent facilement derrière les plinthes, sous le papier peint, autour de l’encadrement des portes, et dans les différentes pièces du mobilier.

« Il faut savoir que la punaise de lit se propage d’une habitation à l’autre soit par contact avec des personnes infestées, soit lors d’un déménagement de meubles, ou encore lors de l’entreposage de vêtements », poursuit Philippe Foucret.

Traiter pour stopper la prolifération

Face à ce fléau, de nombreuses résidences hôtelières et d’organismes commencent à réagir pour arrêter la prolifération.

Pour notre expert, « il est indispensable de traiter sans attendre pour endiguer le retour de ces insectes. Le recours à un applicateur hygiéniste 3 D (dératisation, désinsectisation, désinfection) peut être la solution. Chez soi, il faut choisir un insecticide professionnel. Les insecticides traditionnels vendus dans les commerces sont moins efficaces et les insectes y résistent ». Pour réussir l’éradication, Philippe Foucret propose deux traitements, « l’un avec une action de volume et en localisation par pulvérisation micronisée. Le deuxième traitement doit intervenir une à deux semaines plus tard et permettra de poursuivre l’action de nettoyage et d’avoir une action sur le long terme ».

Fort heureusement, la punaise de lit ne transporte aucune maladie infectieuse et n’est pas un signe de malpropreté.

Alors, si vous avez de légères boursouflures sur la peau, si vous êtes réveillé la nuit par un chatouillement, regardez sous le matelas, vous êtes sans doute la victime decimex lectularius.

À titre préventif, il est conseillé de vérifier sa literie au moins une fois par mois ou d’utiliser un piège qui révélera sa présence.

Sources

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

corse La punaise de lit fait son retour sur l'île

corse La punaise de lit fait son retour sur l'île

Euroclean  3D tel: 01 43 08 87 69Dévote Tomasi se trouvait seule dans son appartement vendredi soir, lorsqu’un bruit dans la salle de bain a attiré son attention. « J’ai pensé que le pommeau de ma douche était tombé ».

Mais à sa grande stupeur, c’est un rat qu’elle découvre dans sa propre baignoire. « J’ai refermé la pièce et coincé un drap en dessous pour l’empêcher de rentrer dans le salon et dans ma chambre. Je n’ai pas dormi de la nuit ! ».

Car le rongeur s’est attaqué à la porte et au drap qu’il a mis en pièce. Cette habitante des « Pléiades », une cité HLM de Montesoro, n’a pas fermé l’oeil du week-end.

Et elle n’est pas la seule. Sur le même palier, Najia a reçu elle aussi, une visite indésirable. « Il est entré par la cuisine probablement dans la nuit, raconte cette mère de famille. Il a mordu dans les fruits qui étaient dans la corbeille et nous avons retrouvé des excréments partout dans la pièce. »

« Il faut une véritable dératisation »

Les locataires sont profondément excédés par cette indésirable cohabitation d’autant qu’ils signalent ce problème à l’office HLM depuis le mois de juin.

Hier matin, les services techniques sont intervenus comme l’explique Dévote Tomasi qui est également la présidente de l’association de quartier : « Mettre un peu de produit dans un appartement ne suffit pas. Nous pensons qu’il faut procéder à une véritable dératisation des immeubles. C’est un problème d’hygiène grave et nous avons alerté les services techniques au mois de juin. Cet été, nous avons été envahis de blattes, aujourd’hui ce sont les rats. Nous ne pouvons pas continuer à vivre dans ces conditions. D’autant qu’il y a de nombreuses personnes âgées et des enfants qui habitent ici ».

Dans cette cité, il n’y a pas de local à poubelles. Les conteneurs se trouvent à l’extérieur et ils ne sont pas fermés. Ce qui n’est pas sans déplaire aux rongeurs dont certains ont été retrouvés morts sur le parking.

Ce problème d’hygiène n’est d’ailleurs pas l’unique contrariété des habitants. Ils sont nombreux à penser que leur quartier est laissé à l’abandon. « Nous déplorons le manque d’entretien de la cité que ce soit à l’extérieur ou dans les parties communes,souligne ce voisin. Nous avons dû batailler durant des mois pour qu’on prévoit enfin de remplacer les ascenseurs. Ils tombent souvent en panne et il y a déjà eu plusieurs accidents. »

Au Pléiades, les locataires attendent désormais que l’office HLM fasse le nécessaire.

Les rats sont des rongeurs qui prolifèrent, provoquent des dégâts matériels et sont vecteurs de maladies. Les sociétés de dératisation sont régulièrement sollicitées par des particuliers à Bastia.

Pour beaucoup, il y aurait une corrélation entre la fermeture de la décharge de Teghime et l’apparition fréquente des rongeurs en ville.

Une hypothèse que la municipalité de Bastia a toujours jugée « aberrante ».

Sources

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

Alors que les citadins profitent de l’été pour partir à la campagne, les rongeurs, eux, viennent en ville. Certains d’entre eux ont élu domicile dans la cité du Bois-l’Abbé, à Champigny, infestant le 7, villa Béarn. « Ce week-end, j’en ai attrapé 12, témoigne un habitant. J’ai mis des pièges à colle dans l’appartement et ça n’arrête pas. » Et pour appuyer ses propos, il montre ses pièges, constellés de cadavres de rongeurs. Des souris ou des mulots, selon toute vraisemblance. Depuis deux mois, ils colonisent littéralement l’appartement. « L’autre jour, j’en ai vu un sur la gazinière, s’indigne une des filles du locataire. C’est plus possible. » Pour le père ça ne fait pas de doute, « ils passent par la colonne de canalisations. Ils doivent remonter de la cave comme ça ». Un voisin, Francis Moulin, a cimenté l’accès à la colonne, mais ça ne l’empêche pas d’avoir aussi des petits visiteurs : « Mon chat en attrape. Mais c’est dégoûtant. Moi, je vais déménager. » Les familles disent avoir interpellé le bailleur social, les 3F, début juillet, quand elles ont commencé à trouver des souris. « J’ai envoyé un mail, je n’ai même pas eu de réponse », témoigne une habitante, avant d’ironiser sur les affiches présentes dans le hall appelant les habitants à respecter leur lieu de vie. « C’est eux qui n’entretiennent pas », s’emporte-t-elle. Contactée lundi, l’agence des 3F de Saint-Maur-des-Fossés évoquait une dératisation opérée le 17 juin. Hier midi, on nous indiquait que 13 logements sur 17 avaient été dératisés le matin même et que les appartements avaient aussi subi une désinfection et désinsectisation. Les locataires des 4 logements restants pourront bénéficier de la mesure à leur retour de vacances.

Sources

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR
rat HLM Euroclean

Le rat est un grand voyageur, qui peut même escalader des conduits, alors méfiance… « Souvent, des rats arrivent par les toilettes, se baladent et repartent comme ils sont venus, détaille Jean-Paul Dufrenne, gérant de Servigeco, une entreprise spécialisée dans la dératisation. J’ai même eu une fois le cas d’une dame qui était en panique : elle avait vu un rat surgir des toilettes alors qu’elle était en train de les utiliser! » Un conseil de pro : rabattez toujours le couvercle de votre cuvette pour éviter les visites intempestives. Plus généralement, si l’on est propriétaire de sa maison, il est important de faire vérifier régulièrement l’état de son réseau d’égout. « Un réseau qui a plus de trente ou quarante ans doit être revu », détaille Jean-Paul Dufrenne. L’entretien des réseaux incombe en effet aux particuliers jusqu’au trottoir. L’installation d’un clapet antiretour permet aussi d’éviter l’arrivée de rats. Enfin, afin de ne pas obstruer les canalisations, il est préférable de ne pas jeter les lingettes pour bébés dans les toilettes. De même qu’il est fortement conseillé de ne pas nourrir les rats.

Source

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

euroclean rat wc

euroclean rat wc