Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


Le nombre de visiteurs du célèbre parc national de Yosemite, en Californie, infectés par un virus rare, colporté par les rongeurs, s’élève désormais à six, dont deux cas mortels, ont annoncé des responsables jeudi, lors d’un point d’information sur ces contaminations.

Cette annonce fait suite à un appel à la vigilance, mardi, lorsque les autorités américaines avaient fait état de deux morts suite à un syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH).

Plus tôt dans la semaine, les autorités de Yosemite avaient déjà fait fermer toutes les cabanes dans une partie du « Curry Village », plaque tournante pour les visiteurs qui séjournent dans la vallée de Yosemite, au cœur de ce parc spectaculaire visité chaque année par des millions de personnes.

Avertissement

Le Service des parcs nationaux (SPN), a écrit aux quelque 2 900 personnes qui ont séjourné dans la zone de campement de Boyston entre le 10 juin et le 24 août, les incitant à surveiller l’apparition de symptômes du syndrome pulmonaire à hantavirus.

L’incubation de la maladie peut aller jusqu’à six semaines après l’exposition au virus, habituellement lors d’un contact avec l’urine, les excréments ou la salive de rongeurs infectés, en premier lieu les souris sylvestres. Le Département de Santé publique de Californie (DSPC) a fait état de quatre nouvelles infections jeudi, portant le total à six

Deux morts et un état critique

Un habitant de Pennsylvanie et un autre de Californie sont morts, trois ont pu être soignés et le dernier est actuellement hospitalisé mais son état de santé s’améliore.

Le chef du DSPC, Ron Chapman, a indiqué que ses services ainsi que ceux du SPN travaillaient avec les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies afin d’enquêter sur cette recrudescence de cas à Yosemite« et réduire le risque que d’autres visiteurs puissent le contracter »« Le DSPC continue à suivre les cas de syndrome pulmonaire à hantavirus concernant des visiteurs du parc national de Yosemite », a-t-il ajouté.

L’hantavirus est une infection rare mais sérieuse et une prise en charge médicale rapide est « cruciale » pour limiter ses effets. Elle se caractérise, à ses débuts, par de la fièvre et des douleurs, mais peut rapidement devenir une maladie mortelle, a indiqué que le SPN. Depuis que la maladie a été identifiée en 1993, une soixantaine de cas ont été diagnostiqués en Californie et 587 au total aux Etats-Unis. Près d’un tiers des malades en sont morts.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


On m’appelle le cafard, la blatte, le cancrelat, la cucaracha, le fessas, le chapardeur d´huile, que sais-je encore… A-t-on besoin de tant de mots pour me nommer, moi le plus méprisé de tous les insectes ? D’ordinaire, je vis dans les cuisines, les salles de bain et les dépôts. Mais on m’accuse de passer le plus clair de mon existence dans la ténèbre des égouts. Autant reprocher au rescapé d’un incendie d’avoir sauté par la fenêtre et atterri sur un tas d’ordures. Avait-il le choix ? malheureusement pas. C’est tout à fait mon cas, car enfin si je vis dans la fange souterraine, c’est parce quel’homme m’a chassé de partout. Croyez-moi, je ne me lasserais pas de me prélasser dans un salon ou une belle chambre à coucher, mais qui m’y autoriserait ? Vous voyez bien que je n’ai pas le choix. Les endroits propres me sont rigoureusement interdits. Pourquoi ? Parce que je sors d’un égout, et voilà ! on tourne en rond. C’est dans un égout que je vis le jour, ou plutôt la nuit, ses odeurs sont inséparables de mon enfance, mes plus tendres souvenirs y sont liés, c’est ma madeleine de prout en quelque sorte. Quand vous vous remémorez vos séquences enfantines, ne sentez- vous pas un parfum, une saveur qui vous sont chers parce qu’ils baignent dans vos fonts baptismaux ? Eh bien, c’est pareil pour moi, quand je me remémore cette tendre enfance qui fut mienne, un capiteux parfum de merde enveloppe voluptueusement mes pensées. De fait, je ne passe pas toute mon existence dans ces cloaques nauséabonds, j’aime faire des incursions dans les maisons et aussi dehors dans la rue, mais l’homme me poursuit sans merci ni pas-de-quoi dès qu’il m’aperçoit quelque part, n’importe où parce qu’il a décidé comme ça, sans consulter personne, pas même, et surtout pas moi, il a souverainement promulgué cet oukase : « Le cafard n’a sa place nulle part ». Me voilà banni par le fait du prince. C’est injuste. J’aurais aimé pleurer tout mon soûl, me soulager en me noyant dans une fosse septique de larmes, mais un cafard, ça ne pleure pas, je suis dépourvu et de kleenex, et de glandes lacrymales. Voyez vous-même, il ne me reste même pas les yeux pour pleurer. Dur, dur de côtoyer les humains de si près tout en sachant qu’ils ne veulent pas de moi et que la seule chose qu’ils tolèrent, c’est mon cadavre aplati et desséché.                            

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


Les rats ne nichent pas réellement dans les égouts, mais ils y circulent et prélèvent de la nourriture. Leur présence dans la maison peut provenir d’une installation de plomberie non adéquate ou défectueuse ou encore, du bris d’un branchement d’égout causé par une excavation ou par les racines d’un arbre qui s’insèrent dans une petite ouverture

Plusieurs signes peuvent nous révéler la présence de rats tels que leurs bruits, des marques de dents (3,5 à 4 mm de large) ou des trous d’entrée d’au moins 5 cm de diamètre. Une trace graisseuse (en raison de leur pelage sale ou huileux) peut aussi être visible au bas des murs, le long du trajet qu’ils empruntent. Leur urine devient phosphorescente lorsqu’on l’éclaire avec une lumière ultraviolette.On peut soupçonner une infestation lorsqu’il y a présence d’excrément (2 cm de long, plus ou moins rectangulaires) qui ne sont pas frais ou lorsque du bois, des fils électriques ou d’autres matériaux ont été rongés. On peut apercevoir des rats la nuit à l’aide d’une lampe de poche.Lorsqu’un grand nombre de rats est présent, on peut remarquer des excréments frais ainsi que des pistes (qui ne devraient pas être visibles longtemps) laissées par leurs pattes (2 à 4 cm) ou leur queue (4 à 5 mm de large).Les rats vont consommer et contaminer différentes denrées alimentaires en plus d’endommager leurs contenants. Ils vivent souvent près de la nourriture mise à la disposition des animaux, pouvant même vivre sous les niches à chiens et sortir de leur terrier lorsque l’animal est ailleurs. À l’extérieur, près des murs, des niches ou des mangeoires, on peut parfois remarquer des trous (7,5 cm de diamètre) menant à leur tunnel, mais ceux-ci sont souvent cachés par des débris. Les rats peuvent aussi fréquenter les dépotoirs ou s’en prendre aux récoltes ou aux endroits où elles sont entreposées.


INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


Bien que le rat surmulot puisse s’abriter dans les cavités des arbres, dans les murs ou près des égouts, il semble préférer se creuser des tunnels dans le sol. Il aménage une chambre centrale (à 45 cm de profondeur) où il installe son nid, de forme creuse et composé de brindilles, de papier ou de tissus qui l’isolent et absorbent l’humidité. Il construit deux sorties de secours ou plus qu’il recouvre légèrement de terre ou dissimule sous des débris.

Les accouplements ont surtout lieu au printemps et à l’automne. La rate peut engendrer de 3 à 12 portées par année qui comprennent chacune 7 à 8 petits en moyenne. Ils ne survivent pas tous, et la femelle n’en sèvre que de 12 à 56 par année. Ils naissent sans poils et les yeux fermés. La rate peut s’accoupler de nouveau une journée ou deux, ou même quelques heures, après la naissance des petits. C’est en goûtant au lait maternel et en observant la femelle que ces derniers apprennent à privilégier ou à se méfier de certains aliments. Ils deviennent rapidement indépendants et atteignent leur maturité vers trois mois.

Le rat surmulot s’active avant le lever et après le coucher du soleil, mais il ne serait nocturne que pour se protéger; on peut l’apercevoir le jour. Pour trouver sa nourriture, il peut grimper, sauter (au moins 0,9 mètre verticalement), nager et gruger du bois, de l’asphalte, du plastique, du plomb, de l’aluminium ou du cuivre. Sa recherche de nourriture et d’eau s’effectuerait dans un rayon de 30 à 45 mètres, et il s’éloignerait rarement à plus de 100 mètres de son terrier. Il consomme quotidiennement environ 15 à 30 g de nourriture variée (légumes, fruits, fromage, viande) et, lorsqu’il a le choix, il privilégie les céréales. Le rat mange souvent ses semblables lorsque la densité de population de rats est élevée. Dans la nature, son régime comprend, entre autres, des insectes, des oiseaux, des poissons, des agneaux et des porcelets, de même que des excréments d’autres animaux qu’il dissèque pour en prélever des particules d’aliments non digérés. Il recherche une source d’eau et boit de 29 à 59 ml chaque jour, ou moins si ses aliments en contiennent, et il se contentera d’urine humaine s’il n’a d’autre choix. Le rat emprunte habituellement le même trajet qu’il explore pour mémoriser chaque objet, car il craint les nouveautés. De plus, il ne distinguerait pas les couleurs.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


Il faut soupçonner une infestation par des rats ou des souris lorsqu’on entend durant la nuit des bruits de trottinement et de grattement dans les murs ou qu’on trouve des objets rongés ou mordillés ou des emballages de produits alimentaires endommagés. La présence de déjections et d’urine, de terriers ou de trous dans les murs des fondations ou à proximité et de traces sur les surfaces poussiéreuses sont d’autres signes d’infestation. Les souris et les rats sont des animaux prolifiques. Il faut donc éliminer immédiatement les envahisseurs occasionnels pour éviter que la situation s’aggrave.

La souris commune , reconnaissable à ses grandes oreilles et à son pelage brun clair à gris foncé (le ventre est cependant plus pâle), est répandue en milieu urbain. La souris sylvestre , brune ou grise avec le ventre, les pattes et le dessous de la queue blancs, peut envahir les bâtiments situés à proximité de champs ou de boisés en automne.

Le choix d’une méthode de lutte peut dépendre de l’espèce présente. Par exemple, les pièges à ressort conçus pour les rats sont trop gros pour tuer des souris.Les rats sont plus gros que les souris et peuvent peser jusqu’à 0,5 kg (1 lb). Le rat surmulot et le rat noir se ressemblent, mais leurs modes de vie diffèrent. Le rat surmulot construit des réseaux élaborés de tunnels et de terriers au niveau du sol et préfère les endroits humides comme les vides sanitaires et le périmètre des immeubles. Agile grimpeur, le rat noir préfère vivre dans les arbres, les arbustes grimpants et la végétation dense. Il infeste les greniers, les chevrons ou les toits et les étages supérieurs des immeubles.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


2 espèces de rats sont présents près de nos habitations: le surmulot et le rat noir. Ceux ci se partagent l’espace, le premier s’accommodant des lieux humides et hante donc les sous-sols, le second préférant les milieux secs et donc nos greniers.

Le rat noir :

Le premier à avoir colonisé la France, est arrivé probablement avec les croisés (XIe-XIIIe s.).
Il mesure de 16 à 23 centimètres et pèse 200 grammes, son pelage allant du gris foncé au noir.
Le rat noir se reproduit tout au long de l’année. Ses portées peuvent atteindre de 7 à 8 petits et ce jusqu’à 5 fois par an.
Le rat noir est un animal surtout nocturne, avant tout végétarien mais qui peut manger tous types de nourriture.
Bien qu’appréciant tous les aliments, il se nourrit essentiellement de fruits frais et secs et se délecte de piments rouges
Très intelligent et méfiant, il évite les pièges et tout ce qui est nouveau pour lui. Sa présence est décelable par ses excréments en forme de « goutte d’eau » de 8 à 12 mm. Il niche souvent en hauteur (poutres, gouttières, charpentes) et ne creuse pas de terrier : ses traces sont parfois difficiles à déceler.

le surmulot:

Le surmulot n’est arrivé chez nous que récemment, puisqu’il n’est parvenu en Europe occidentale qu’au 18ème siècle, remplaçant petit à petit les colonies de rats noirs par les siennes.
Il est nettement plus gros que son cousin le rat noir : 20 à 28 cm, un poids d’environ 500 grammes et un pelage allant du gris au brun foncé.
Le surmulot se reproduit toute l’année et peut avoir comme le rat noir, 20 descendants par an et par femelle.
Le rattus norvégicus ingurgite 1/10 ème de son poids en nourriture par jour. C’est un omnivore, qui mange des déchets de toutes sortes, des céréales et d’autres végétaux, graines, œufs, etc. Il est capable de tuer des oiseaux et d’autres petits animaux, et se montre parfois cannibale.
Très méfiant, il est plus actif la nuit et préfère les endroits sombres. Sa présence est décelable par ses excréments en forme de « noyaux d’olive » de 10 à 15 mm de long. Il peut aussi creuser des galeries dans le sol.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


Qu’il s’agisse de l’une ou l’autre des espèces, les rats sont pour les hommes des propagateurs de maladies, notamment parmi les plus graves :

  • la peste est principalement véhiculée par le rat et transmise à l’homme par piqûres de puces d’animaux infectés. Plus facilement véhiculée par le rat noir, elle s’est répandue dans le monde en de terribles épidémies au cours de l’histoire.
  • la leptospirose,
  • la Fièvre par morsure de rat (streptobacillose) ou Fièvre de Haverhill
  • etc…

Les rats s’attaquent aux réserves alimentaires qu’ils dévorent et souillent de leurs déjections. Ils mettent en péril les récoltes dans certains pays tropicaux et peuvent causer des déséquilibres écologiques.

Durant la Première Guerre mondiale les soldats eurent à lutter, en plus d’autres problèmes, contre la prolifération des rats dans les tranchées.

Les campagnes de dératisation, qu’organisent les autorités dans de nombreux pays, visent à réduire les populations de rats et diminuer le risque sanitaire.

Dans les habitations, le chat ou certains chiens sont utilisés depuis toujours pour empêcher la prolifération de ces rongeurs. Dans l’Égypte ancienne, on se sert déjà des chats pour combattre les rats. Les Vénitiens ramenèrent d’Égypte et de Syrie des galères pleines de chats ratiers afin d’éradiquer les rats dans la lagune et par la même de combattre la peste.

Au château de Vaillac, dans le Lot (France), une fresque datant du Moyen Âge représente une tour envahie de rats. Au sommet de la tour : un chat couronné.

Vers 1727, avec l’invasion massive du rat gris (surmulot ou rat d’égout), les chiens ratiers, comme le Affenpinscher, prennent la place des chats en Europe. Alors qu’au Moyen Âge, les massacres de chats n’ont fait qu’accélérer la propagation des rats noirs dont les puces étaient porteuses de la peste bubonique, les fonctionnaires municipaux de Londres ont répété la même erreur environ 300 ans plus tard.De nos jours, on emploie surtout la mort aux rats, le gaz ou mieux, les pièges (plus écologiques et rapides), pour éliminer les indésirables.

Plusieurs espèces de rats sont reconnues comme invasives : Rattus exulansRattus norvegicus et surtout Rattus rattus, qui fait partie des 100 espèces les plus invasives d’après l’UICN. Ils peuvent devenir une menace pour l’équilibre écologique et les espèces locales, surtout lorsqu’ils colonisent une île.

Paradoxalement, la lutte constante que mène l’homme contre les rats oblige ceux-ci à faire évoluer leur intelligence ce qui rend leur élimination toujours plus difficile.


INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

Ce sont de très « vieux » insectes en ce sens que les formes fossiles sont assez comparables aux actuelles. Plusieurs milliers d’ espèces de blattes sont connues de par le monde, mais la plupart d’entre-elles habitent les zones équatoriales et tropicales car ces insectes affectionnent tout particulièrement la chaleur et l’humidité.

Les blattes dites domestiques sont fort heureusement bien moins nombreuses et en France les espèces les plus représentatives se comptent sur les doigts de la main, ce qui ne les empêche pas d’être parfois fort nuisibles du fait de leur tendance à proliférer et de leur facilité d’adaptation. Les plus petites espèces, telles la « blatte germanique » (Blattella germanica), ou encore la « blatte des meubles » (Supella supellectilium) excèdent à peine les 10 mm à l’état adulte, tandis que la « blatte orientale  » (Blatta orientalis) et la « blatte américaine » (Periplaneta americana) dépassent respectivement les 20 et 30 mm. Toutes ces espèces sont plus ou moins cosmopolites et ont colonisé de nombreux pays, dont la France, à la faveur des transports et des échanges commerciaux internationaux. A titre d’exemple les transports maritimes sont à l’origine de l’infestation des grandes zones portuaires, et des villes avoisinantes, par la blatte américaine. De même la blatte orientale, bien connue du Maghreb, a très vite envahi tout le sud-est.

Contrairement à une idée reçue les blattes ne sont pas spécifiquement liées aux grands ensembles urbains dits défavorisés, et pas davantage aux constructions anciennes. De fait les quartiers résidentiels et les bâtiments récents, voir neufs, ne sont pas épargnés et en règle générale on peut dire que toutes les couches sociales sont touchées, même si certaines sont effectivement plus vulnérables. Dans le même esprit les espaces ruraux et les zones pavillonnaires sont également concernés, mais à l’évidence la propagation de ces insectes est grandement facilitée en milieu urbain du fait même de la densité de l’habitat.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

Les rats s’attaquent aux réserves alimentaires qu’ils dévorent et souillent de leurs déjections.Les campagnes de dératisation, qu’organisent les autorités dans de nombreux pays, visent à réduire les populations de rats et diminuer le risque sanitaire.

Les rats forment le groupe le plus fécond de la planète et le plus capable de s’adapter à toutes les conditions de vie. Couvertes par un grand nombre de mâles, une femelle peut entraîner la naissance, en une seule année, de huit cents bébés. Les petits à la peau nue et rosâtre sont aveugles à la naissance. Vingt jours plus tard, velus et les yeux grands ouverts, ils quittent leur mère.

L’inconvénient majeur des rats, est leur prolifération. En 3 ans, un couple de rats peut engendrer jusqu’à 250 000 descendants. Et à côté de cela, un rat se nourrit chaque jour d’environ un tiers de son poids, soit un peu moins de 40 kg par an, mais il souille 4 fois plus.
Les rats d’égout contribuent à éliminer les déchets dans les villes. S’ils n’étaient pas là, les canalisations d’eaux usées des grandes villes seraient en permanence bouchées. La population de rats parisiens dévore chaque jour 800 tonnes de déchets organiques, elle n’est donc pas nuisible sous cet angle mais apporte ainsi une aide écologique très importante.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


La punaise de lit est devenu aujourd’hui un fléau dans bien des pays. Contrairement à la croyance populaire, la punaise de lit ne cherche pas absolument les endroits malpropres puisque des infestations sont aussi présentent dans les maisons au départ saines et bien entretenues.

Lorsque la puce trouve domicile dans une nouvelle demeure, plus le délais d’intervention est long pour contenir et régler l’infestation, plus il sera difficile de s’en débarrasser et les coût seront plus élevés. Il est donc important d’agir rapidement et d’utiliser les services d’exterminateurs. La punaise de lit se nourrit principalement de sang. Elle préfère le sang humain mais ne refusera pas un animal ou un oiseaux. Elle se nourrissent principalement la nuit, autant le mâle que la femelle et peuvent vivre sans nourriture plus de six mois. Une raison de plus pour s’attaquer au problème de la bonne manière le plus rapidement possible!

La punaise de lit peuvent mordre partout sur le corps mais généralement, elle préfèrent le contour du visage, le cou, le haut de la poitrine, les mains et les bras.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR