Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

On dit des punaises de lit qu’elles sucent le sang pendant une vingtaine de minutes, qu’elles ne sortent que la nuit, qu’elles se multiplient de façon exponentielle et que personne ne peut leur échapper. Depuis quelques mois, la Cimex Lectularius, ou punaise de lit, sème la zizanie dans les plus grandes villes du monde.


Pour Envoyé Spécial, Pierre-Emmanuel Luneau-Daurignac a mené l’enquête au cœur de l’épidémie à New York, où une habitation sur 15 est touchée. Victimes sévèrement déprimées après des mois de lutte infructueuse, techniciens de désinsectisation surchargés de travail, scientifiques cherchant une explication, responsables de santé publique dépassés par l’ampleur du phénomène, industrie touristique menacée, la petite bête de 5 millimètres est la cause de dégâts gigantesques. Et à Paris ? Il y a eu au moins 3000 interventions l’an dernier. Pire encore, la punaise de lit serait même en train de muter pour résister aux insecticides. L’invasion semble inévitable. Pourtant, des moyens existent pour ralentir le fléau : parler du phénomène sans tabou et freiner l’usage des insecticides. Deux solutions encore bien difficiles à faire accepter.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


C’est la nouvelle attraction du Flon à Lausanne, dont le quartier le plus animé se serait bien passé: des dizaines de rats, perturbés par les vibrations d’un chantier imposant, remontent au grand jour. Ils filent sous les grilles. Ils longent les murs. Ils disparaissent dans le moindre trou. Des enfants appâtent les bestioles avec des bonbons à la pause de midi. Les passants sursautent.

Combien sont-ils exactement, ces rongeurs qui, d’ordinaire, se contentent de grouiller sous la surface? «Nous n’avons pas estimé leur population, mais il y a du monde», reconnaît Zacarias Comas, directeur de la société de désinfection, mandatée par Mobimo, les propriétaires du Flon, pour éradiquer les rongeurs. La guerre aux cousins de Ratatouille, qui peuvent représenter un risque sanitaire pour l’homme, est déclarée.

Les secrets du dératiseur

Devant l’ampleur de l’invasion, une dératisation totale de Flon-Ville a été décidée. Elle aura lieu tout prochainement. «Nous allons contrôler tous les coins et recoins, toutes les grilles, tous les regards. On va y déposer et y attacher des petits blocs de rodonticide de dernière génération, redoutables en efficacité, à peine plus gros qu’une boîte d’allumettes», annonce Zacarias Comas. Les rats vont alors consommer les appâts constitués à base d’anticoagulants.

Mais gare: le rongeur n’est pas né de la dernière pluie. «Ce sont des animaux intelligents, raison pour laquelle le produit ne va pas agir avant trois ou quatre jours. S’ils détectent plus tôt d’où vient le danger mortel, ils vont le marquer en urinant dessus et ainsi prévenir leurs congénères», poursuit le spécialiste en dératisation. Le rongeur qui aura goûté au fatal festin fera une hémorragie interne et s’endormira.

L’opération va mobiliser entre deux et quatre personnes et fera l’objet d’un suivi chaque année. Car l’ennemi est nombreux: on estime que pour un humain en surface, il y a un rat qui se terre en sous-sol.

Il ne faut pas les manipuler

Car la bestiole est prolifique. «Les rats n’ont pratiquement que ça à faire de leurs journées, mais, question hygiène, ce n’est pas ce qu’il y a de meilleur. Ils urinent partout, parce que c’est leur mode de communication. Tant que c’est dans la rue, cela ne comporte pas de risques, mais s’ils urinent sur des produits alimentaires, il y a un risque de transmission à l’homme».

La maladie infectieuse d’origine bactérienne qu’évoque le spécialiste , c’est la leptospirose. «Le risque encouru est nul à condition d’avoir une bonne hygiène des mains. Suivons les conseils de nos mamans: il faut se les laver plusieurs fois par jour, notamment avant et après avoir mangé parce qu’en l’occurrence il est difficile de savoir si on a été en contact avec des déjections de rats», explique Eric Masserey, médecin cantonal adjoint en charge des maladies transmissibles. Il ne faut donc pas toucher les rongeurs, et encore moins les manipuler. La maladie peut provoquer de fortes fièvres, et aussi des infections plus sévères en cas de morsure. Ces cas ne sont cependant pas toujours traitables par antibiotiques.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


Pour éviter les punaises de lit, vous devez tout d’abord être en mesure de noter les premiers signes de leur présence dans votre maison. Vous devez aussi suivre quelques règles lors de vos déplacements ou à domicile.

Lors de vos déplacements :

Si vous dormez ailleurs qu’à votre domicile (hotel, bateau, camping…), commencez par inspecter le lit sur lequel vous devez vous coucher. Il ne doit pas contenir de taches de défécation de ces insectes. Vous pouvez les reconnaitre facilement à leur couleur brune.

Pour protéger vos bagages, évitez de déplacer vos effets personnels dans des sacs en toile. Mieux vaut utiliser des valises à l’enveloppe rugueuse.

N’emportez avec vous, si vous le pouvez que des vêtements que vous pouvez laver en utilisant de l’eau chaude si vous devez voyager.

Vos effets doivent toujours être conservés à l’intérieur de votre valise. Evitez si possible d’utiliser les armoires de la chambre.

A votre retour au domicile, tous vos vêtements doivent être lavés à l’eau chaude.

A domicile

Ne récupérez pas les meubles abandonnés par d’autres propriétaires, pour votre maison.

Veillez à réparer toutes les fissures sur vos murs, dans les objets,…

Votre matelas a besoin d’inspections régulières et votre réaction doit être prompte dès que vous remarquez la présence de punaises de lit: faire appel à des professionnels de la désinfection.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


Plusieurs signes permettent de détecter la présence des punaises de lit. Certains sont observables sur la peau humaine et d’autres dans la pièce envahie:

  • Les traces sur le corps :

Un des premiers indices qui porte à croire que l’on est envahi par des punaises de lit, est la présence de rougeurs, de  boursouflures ou encore de démangeaisons sur la peau, causées par les piqûres des insectes. Ces morsures sont regroupées et donnent l’impression de suivre une ligne droite.

  • Occupation de vos matelas :

Vous remarquerez près de coutures du matelas, qu’il y a des punaises ou des tâches d’excréments. Elles se cachent dans le matelas et sur le rebord des coutures. N’appréciant pas la lumière du jour, elles privilégient ces endroits propices à leur reproduction, le temps d’attendre leur prochain repas la nuit suivante. Leurs excréments permettent de détecter leur présence. Leur couleur est brune ou noire en  général.

  • Des excréments ou des taches de sang visibles sur les draps :

Le passage de ces insectes laisse souvent des traces que l’on peut remarquer sur les draps. Ceux de couleur blanche sont un moyen efficace pour détecter plus facilement les restes de sang laissés par les punaises. Ils arrivent qu’elles laissent aussi des excréments.

Les lieux où se cachent les punaises et leur comportent

Le plus souvent, on en trouve entre la base de lit et le matelas. Une semaine suffit pour constater leur présence.

Les punaises de lit s’alimentent la nuit. Elles sont plus actives quand on dort profondément. Une lampe de torche suffit pour vérifier leur présence, en pleine nuit et en inspectant la surface du lit avec attention à ces moments où les insectes sont actifs.

Plus leur nombre est important, plus elles varient leurs cachettes dans la pièce. Elles n’ont jamais un seul nid, comme les fourmis. Certaines punaises préféreront se cacher dans vos meubles, dans vos sièges ou dans les fissures.

Leur odeur sucrée caractéristique

Une odeur sucrée caractérise leurs excréments. Quand elles sont très nombreuses on peut détecter leur présence à leur seule odeur.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


Un immeuble de Béziers, sis avenue du 22-Août est envahi de punaises. Les six familles qui l’occupent vivent un enfer depuis des mois.

Six familles d’un immeuble situé au 65 de l’avenue du 22-Août à Béziers vivent un enfer depuis plus d’un an. Tous les appartements sont infestés de punaises de lit, des insectes colonisateurs (les femelles pondent de 5 à 15 œufs par jour) de la grosseur d’un pépin de raisin, qui viennent se nicher dans les coins des meubles, des murs, derrière les plinthes, dans la literie… Mais ne transmettraient pas de maladie. Se nourrissant principalement de sang humain la nuit, les punaise piquent adultes et enfants sans distinction.

On jette les meubles infestés

« Un enfer, nous ne dormons plus », expliquent Fathia, Myriam, Aïcha, Ali, Martine, Émilienne et les autres locataires obligés peu à peu de jeter tous les meubles infestés, dormant pour certains sur des matelas posés à même le sol.

Tous vivent un enfer

Et pourtant, ces locataires ne sont pas restés sans rien faire. Au tout début, ils ont chacun dans leur coin, essayé de traiter chez eux. En vain. Puis cet été, les langues se sont déliées. Et chacun a compris que les voisins vivaient le même enfer. Ils ont donc informé le concierge, appelé le bailleur, la Société française des habitations économiques (SFHE), l’entreprise d’HLM du groupe Arcade, réclamé à plusieurs reprises une intervention rapide. . « Mais toujours rien. Nous n’en pouvons plus, les enfants se réveillent recouverts de boutons, ils ne dorment plus. Il faut traiter tout l’immeuble. Ça ne suffit pas de traiter chacun de son côté. Si le bailleur ne fait rien, les punaises vont infester les immeubles voisins, c’est sûr ! ».

Le bailleur va mandater une société de traitement

Contacté par téléphone, Pierre-Marie Barré, de la SFHE, indique que si la société a tardé, c’est « parce qu’il fallait connaître l’espèce exacte et le produit efficace pour lutter contre cette infestation. C’est chose faite. Nous allons mandater une société qui devra ensuite s’organiser avec les locataires pour pouvoir intervenir dans tous les appartements en même temps. »

Le n° 65 de l'avenue du 22-Août est envahi de punaises.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


Alors que la consanguinité génère habituellement des défauts génétiques et aboutit à la disparition des espèces qui la pratiquent, elle semble être l’une des clés du développement et de l’expansion des punaises de lit, selon des études publiées mardi.

Avec au départ une seule femelle enceinte, ces insectes peuvent proliférer et coloniser des immeubles d’habitation, selon des études publiées par la Société américaine de médecine tropicale et d’hygiène lors de son colloque annuel.

Quasiment disparues aux États-Unis depuis les années 50, ces punaises ont au cours des dix dernières années fait un retour en force dans le pays, ainsi qu’en Europe.

«La consanguinité donne un avantage certain aux punaises de lit pour la colonisation», assure l’entomologiste Coby Schal, de l’Université d’État de Caroline du Nord, qui a étudié la génétique de ces insectes dans des immeubles d’habitations de cet État du sud-est des États-Unis et du New Jersey.

Il a découvert que dans chaque appartement, la plupart des punaises étaient apparentées et que dans un immeuble entier, le patrimoine génétique des insectes variait très peu, indiquant qu’ils étaient issus d’une même souche.

«Une femelle enceinte est capable de lancer à elle toute seule une nouvelle colonisation et de démarrer une nouvelle invasion». Sa progéniture, les frères et soeurs, s’accouplent ensemble ensuite, accroissant de manière exponentielle la population, souligne Coby Schal.

Parmi les autres facteurs qui expliquent la résurgence des punaises de lit au cours des dernières années, figure la multiplication des voyages internationaux – ces insectes circulent parfois dans des valises ou des chaussures – et le développement de leur résistance à certains insecticides.

Des études précédentes ont évoqué un bond de 500% de leur population au cours des 10 dernières années.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


L’infestation y est encore discrète mais les punaises envahissent les lits sur l’île. Les punaises de lit étaient l’un des grands fléaux du Moyen-Age. Elle a recommencé à faire parler d’elle il y une quinzaine d’année en Amérique du Nord et le phénomène s’est étendu dans les grandes villes occidentales, sans épargner La Réunion.

Des entreprises de désinsectisation se chargent de les éradiquer en Europe. Des quartiers entiers sont touchés en France. Ici, les entreprises de désinsectisation mettent en garde car le problème serait trop sous-estimé écrit le Quotidien. En effet, certains professionnels considèrent qu’il s’agit là du fléau du XXIème siècle.

Alors qu’elles ne faisaient aucune intervention de ce type il y a quelques années, les entreprises de désinsectisation, de désinsectisation et de dératisation interviennent une centaine de fois par an. Que ce soit dans les hôtels, luxueux ou pas, ou chez le particulier, la punaise de lit est très difficile a détecter. Elle se loge dans les plis du matelas ou dans le sommier et sortent le soir pour se nourrir du sang humain. Les morsures ressemblent à des piqûres de moustiques alignées sur le bras, la jambe ou le dos.

En général, les gens évitent d’en parler par honte, ce qui favorise sa propagation. Pourtant, sa présence ne veut pas dire qu’il y a un manque d’hygiène. La punaise de lit est une voyageuse. Elle se cache dans les valises lors d’un séjour à l’hôtel, dans les transports en commun ou encore dans les lieux qui accueillent des militaires.

L’insecte meurt au-delà de 50° Celsius. Mettre toutes les affaires infestées dans une voiture en plein soleil pendant plusieurs heures peut être efficace. L’aspirateur est un bon moyen de l’éradiquer mais il faut le passer deux fois par semaine et jeter le sac fermé hermétiquement. Le mieux, mais cela peut être cher, est de demander l’intervention d’un professionnel.


INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


Les blattes, petits insectes de sept centimètres de long, sont sorties ces derniers jours des égouts napolitains. Leur prolifération a relancé la polémique sur l’hygiène dans la ville italienne.

Critiquée pour sa gestion des ordures ménagères, la ville de Naples subit une prolifération de blattes, accentuée par la canicule qui sévit sur le centre-sud, l’humidité et les matériaux organiques.

Cette situation s’explique aussi par un manque de moyens de la municipalité et de la société qui collecte les déchets, a déclaré le patron de l’ASL.

La mairie manque cruellement de personnel car le travail de nuit coûte cher. Or, les Napolitains déposent les ordures vers 20h et elles ne sont ramassées que le lendemain matin, a estimé M. Scoppa. Les blattes prolifèrent alors pendant la nuit, en raison des fortes chaleurs et de l’humidité.

La municipalité et l’Agence sanitaire de Naples (ASL) ont décidé d’intensifier les opérations de désinfection.

Depuis avril, les agents de nettoyage travaillaient de nuit pour éviter tout contact entre les produits insecticides et les habitants, mais « des opérations seront aussi programmées le matin », a indiqué Maurizio Scoppa, directeur général de l’ASL.

Le quotidien «Repubblica» a parlé d’«invasion de cafards gigantesques» et des experts de la santé publique ont évoqué des risques de maladies, comme le typhus et l’hépatite A.

Maria Bonacci, porte-parole de la mairie de Naples a répliqué qu’il n’y avait «aucun risque sanitaire». «Les experts écartent tout danger pour la santé des habitants. Il n’y a pas de situation d’urgence, c’est juste un phénomène qui touche certaines zones», a-t-elle souligné. Elle refuse d’utiliser le mot «invasion» pour décrire la prolifération du nombre de blattes dans les égouts.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR


Alors que l’été austral commence à frapper chaudement aux portes de la Grande Ile, Madagascar est frappée de plein fouet par de nombreuses épidémies. 64 cas de peste ont déjà été recensés sur place dont 26 mortels depuis le début de l’année. 

A tout juste quelques kilomètres de Tananarive à Ambohimangakely, l’insalubrité et la promiscuité de certains quartiers attirent les rongeurs, ainsi que les puces des rats qui véhiculent la maladie. 

Véritable plan de bataille pour une dératisation à grande échelle

Pour circonscrire rapidement une possible propagation de ce fléau, le ministre de la Santé a lancé un véritable plan de bataille pour une dératisation à grande échelle, à quelques encablures de la capitale malgache. 

Une brigade anti-rats (BAR), encadrée sur le terrain par l’Institut Pasteur de Madagascar, intervient ainsi directement depuis quelques jours, à l’intérieur même des habitations, avec des pièges pour désinsectiser ou capturer les rongeurs.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR

Au large de l’Équateur, en plein océan Pacifique, les îles Galapagos sont un paradis naturel. Enfin étaient. Elles sont aujourd’hui colonisés par des centaines de millions de rats qui dévastent tout sur leur passage. Le gouvernement équatorien a décidé de passer à l’attaque. Attention au massacre.

Ce sont des chiffres qui donnent le vertige. Sur l’île de Pinzon (Galapagos), la terre est tellement infestée qu’il y a dix rats par mètre carré ! Réserve naturelle de l’UNESCO depuis 1978, les Galapagos ont été déclarées zone à risque depuis 2007 en raison de l’explosion d’espèces invasives, notamment les rats. Pour s’en débarrasser, le gouvernement équatorien, dont les Galapagos dépendant, s’apprête à déverser au sol, tenez-vous bien, 22 tonnes de poison, pour tuer la bagatelle de 180 millions de rats !

Comment tuer les rats sans mettre en danger les autres espèces

Selon sky new, le poison sera largué par hélicoptère à Pinzon, une île inhabitée des Galapagos. Il sera contenu dans des petits cubes bleus, très attractifs pour les rats mais répulsif (normalement) pour les autres animaux. Trente-quatre faucons et quarante iguanes ont d’ailleurs été capturés par précaution pour éviter qu’ils ne dévorent le poison destiné aux rats.

Un charnier à ciel ouvert

Imaginez le spectacle de 180 millions de rats qui giseraient au sol, certes morts, mais quand même… Selon les scientifiques, on devrait ne pas en arriver là car le poison doit rapidement dessécher les animaux qui devraient se désintégrer en une semaine. Reste à savoir si les rats seront assez bêtes pour tous avaler le poison une fois qu’ils verront les conséquences sur leurs congénères.

Comment sont-ils arrivés là ?

Introduits par des aventuriers au 17e siècle, la population a explosé ces dernières années, car ils se reproduisent, sans beaucoup de prédateurs, quatre fois par an. S’attaquant ensuite aux autrres animaux (tortues, lézards, iguanes) mais surtout à la végétation, dont certaines espèces sont menacées de disparition. Au total, près de deux millions de dollars ont été investis pour se débarrasser des rats.

INTERVENTION 7J/7 SUR PARIS IDF
AU : 01.43.08.15.17
OU ACHETEZ NOS PRODUITS AU :WWW.STOPRAT.FR