Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Longtemps disparue, on assiste actuellement au retour de la punaise des lits dans les zones métropolitaines. Elle se trouve des petits et grand hôtels dans les maisons, dans les lieux communs comme les transports .

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat.fr

Nous sommes allergiques à leur morsure, qui cause une boursouflure, des cloques et, dans certains cas, une infection.
La punaise des lits est essentiellement active la nuit et mord les gens dans leur sommeil. Puisqu’elle se nourrit lorsque sa victime est endormie, les morsures peuvent ne pas être immédiatement décelées.
À propos de la piqûre
En piquant à l’aide de ses pièces buccales spécialisées, la punaise des lits injecte un anticoagulant et un antidouleur directement dans un capillaire humain (minuscule vaisseau sanguin), ce qui, généralement, rend sa piqûre indolore.
L’insecte a tendance à piquer la figure et le cou ainsi que les bras et les jambes de son hôte. Habituellement, on observe un gonflement localisé, sans point rouge ou autres signes distinctifs. Toutefois, si plusieurs punaises se sont nourries sur une même région du corps, de petits points rouges peuvent apparaître après que le gonflement a disparu.
Suite à un grattage excessif, une inflammation et des lésions peuvent apparaître.  L’infection peut aussi survenir. Dans un tel cas, un pharmacien ou un médecin saura proposer un traitement approprié.
Repas sanguin :
Tous les stades larvaires et les adultes des deux sexes sont hématophages. Le repas sanguin est indispensable aux larves pour assurer leurs mues de croissance et aux adultes pour se reproduire. La durée du repas sanguin est de 3 à 10mn). Le volume de sang ingéré est égal, en moyenne, à 1 à 2 fois le poids de l’insecte. Le rythme des repas des adultes dépend de la température: 1 par semaine à 20°C, tous les 3 jours à 27°C.
Nous sommes allergiques à leur morsure, qui cause une boursouflure, des cloques et, dans certains cas, une infection.
La punaise des lits est essentiellement active la nuit et mord les gens dans leur sommeil. Puisqu’elle se nourrit lorsque sa victime est endormie, les morsures peuvent ne pas être immédiatement décelées.
À propos de la piqûre
En piquant à l’aide de ses pièces buccales spécialisées, la punaise des lits injecte un anticoagulant et un antidouleur directement dans un capillaire humain (minuscule vaisseau sanguin), ce qui, généralement, rend sa piqûre indolore.
L’insecte a tendance à piquer la figure et le cou ainsi que les bras et les jambes de son hôte. Habituellement, on observe un gonflement localisé, sans point rouge ou autres signes distinctifs. Toutefois, si plusieurs punaises se sont nourries sur une même région du corps, de petits points rouges peuvent apparaître après que le gonflement a disparu.
Suite à un grattage excessif, une inflammation et des lésions peuvent apparaître.  L’infection peut aussi survenir. Dans un tel cas, un pharmacien ou un médecin saura proposer un traitement approprié.
Repas sanguin :
Tous les stades larvaires et les adultes des deux sexes sont hématophages. Le repas sanguin est indispensable aux larves pour assurer leurs mues de croissance et aux adultes pour se reproduire. La durée du repas sanguin est de 3 à 10mn). Le volume de sang ingéré est égal, en moyenne, à 1 à 2 fois le poids de l’insecte. Le rythme des repas des adultes dépend de la température: 1 par semaine à 20°C, tous les 3 jours à 27°C.
Le corps de la punaise des lits est large et plat: l’abdomen, de forme ovale, est terminée par une petite tête élargie. En règle générale, on parle d’infestation lorsque quatre à 200punaises des lits se retrouvent dans un même lieu. Toutefois, la population peut augmenter très rapidement. Le cas d’un lit infesté de 5000 punaises a déjà été reporté.
Une infestation de punaises des lits se constate souvent par la présence de cloques à la suite des morsures, de taches de sang sur les couvertures et de taches noires ou brunes sur le matelas, le sommier ou les murs.
Les taches dues aux excréments mêlés de sang sont très évocatrices sur la literie et sur les murs où elles indiquent souvent le trajet suivi pour retourner vers un nid établi, par exemple, sous des papiers peints décollés. Quand elles ne se nourrissent pas, les punaises se concentrent dans tous les interstices et anfractuosités du sol, des murs, des meubles et de leurs revêtements à commencer par le matelas (coutures) et le cadre du lit de leur victime. Elles évitent les endroits humides et le métal et se rassemblent plutôt sur des surfaces sèches et rugueuses comme le bois, le carton, les textiles.
Le temps passé à inspecter une chambre est en moyenne de 50 minutes.
Les refuges de la punaise des lits sont, en grande majorité, le matelas (98,2 %), la structure du lit (93,6 %) et les plinthes et tapis (94,1 %);
Les signes d’infestation les plus fréquents sont la présence de punaises, de leurs exuvies et, bien sûr, les piqûres incessantes.
Le corps de la punaise des lits est large et plat: l’abdomen, de forme ovale, est terminée par une petite tête élargie. En règle générale, on parle d’infestation lorsque quatre à 200punaises des lits se retrouvent dans un même lieu. Toutefois, la population peut augmenter très rapidement. Le cas d’un lit infesté de 5000 punaises a déjà été reporté.
Une infestation de punaises des lits se constate souvent par la présence de cloques à la suite des morsures, de taches de sang sur les couvertures et de taches noires ou brunes sur le matelas, le sommier ou les murs.
Les taches dues aux excréments mêlés de sang sont très évocatrices sur la literie et sur les murs où elles indiquent souvent le trajet suivi pour retourner vers un nid établi, par exemple, sous des papiers peints décollés. Quand elles ne se nourrissent pas, les punaises se concentrent dans tous les interstices et anfractuosités du sol, des murs, des meubles et de leurs revêtements à commencer par le matelas (coutures) et le cadre du lit de leur victime. Elles évitent les endroits humides et le métal et se rassemblent plutôt sur des surfaces sèches et rugueuses comme le bois, le carton, les textiles.
Les refuges de la punaise des lits sont, en grande majorité, le matelas , la structure du lit  et les plinthes et tapis
Les signes d’infestation les plus fréquents sont la présence de punaises, de leurs exuvies et, bien sûr, les piqûres incessantes.
Les œufs de la punaise des lits sont blancs, mesurent 1 mm de long et sont recouverts d’une substance collante. Ils sont presqu’impossibles à voir sur la plupart des surfaces. La femelle pond environ 200 œufs au cours de sa vie, à un rythme de 3 à 4 œufs par jour et les dépose dans les crevasses et les fissures, derrière les boiseries ou tout autre emplacement bien dissimulé Les œufs prennent entre 6 et 17 jours pour éclore.
Nymphes
Les nymphes nouvellement écloses se nourrissent le plus tôt possible. Une punaise des lits va subir 5 mues avant d’atteindre sa pleine maturité.
Adultes
Les adultes vivent environ 10 mois, parfois un an ou plus. Dans une maison où l’environnement est propice à leur reproduction (leur température de reproduction idéale se situe entre 21 ° à 28 °C), les punaises des lits peuvent se reproduire tout au long de l’année.
La punaise des lits n’a pas d’ailes; elle ne peut pas voler ni sauter mais elle est capable de s’insinuer dans la maison par des endroits extrêmement petits parce que son corps est aplati.
La punaise des lits peut vivre plusieurs semaines et jusqu’à plusieurs mois sans se nourrir, selon la température. Elle peut être privée de nourriture de 80 à 140 jours et une punaise plus âgée peut jeûner davantage. Certains adultes ont même la réputation de survivre jusqu’à 550 jours (plus d’un an et demi) sans se nourrir.
Les œufs de la punaise des lits sont blancs, mesurent 1 mm de long et sont recouverts d’une substance collante. Ils sont presqu’impossibles à voir sur la plupart des surfaces. La femelle pond environ 200 œufs au cours de sa vie, à un rythme de 3 à 4 œufs par jour et les dépose dans les crevasses et les fissures, derrière les boiseries ou tout autre emplacement bien dissimulé Les œufs prennent entre 6 et 17 jours pour éclore.
Nymphes
Les nymphes nouvellement écloses se nourrissent le plus tôt possible. Une punaise des lits va subir 5 mues avant d’atteindre sa pleine maturité.
Adultes
Les adultes vivent environ 10 mois, parfois un an ou plus. Dans une maison où l’environnement est propice à leur reproduction (leur température de reproduction idéale se situe entre 21 ° à 28 °C), les punaises des lits peuvent se reproduire tout au long de l’année.
La punaise des lits n’a pas d’ailes; elle ne peut pas voler ni sauter mais elle est capable de s’insinuer dans la maison par des endroits extrêmement petits parce que son corps est aplati.
La punaise des lits peut vivre plusieurs semaines et jusqu’à plusieurs mois sans se nourrir, selon la température. Elle peut être privée de nourriture de 80 à 140 jours et une punaise plus âgée peut jeûner davantage. Certains adultes ont même la réputation de survivre jusqu’à 550 jours (plus d’un an et demi) sans se nourrir.

Cette blatte compte parmi les plus communs et les plus répandus des cafards domestiques dans le monde. On peut la rencontrer partout, notamment dans de nombreuses habitations humaines. Dans les climats plus froids, on ne la trouve d’ailleurs qu’à proximité des maisons, car elle résiste mal au froid. Ce cafard est originaire d’Asie et il est étroitement apparenté à la blatte asiatique. D’ailleurs les deux espèces semblent presque identiques à l’observateur inattentif.

Très adroite à s’incruster dans les habitations, elle est très difficile à exterminer, du fait que chaque ponte produit un grand nombre de nymphe et que le délai est très court entre la naissance et la maturité sexuelle. De plus, la mère porte sa ponte avec elle pendant la période de développement, au lieu de la laisser quelque part comme d’autres espèces, pratique qui, dans un habitat humain, la rendrait plus vulnérable aux tentatives de désinfection. Plus petite que beaucoup d’autres espèces, cette blatte peut se cacher plus facilement et se faufiler dans de très petits orifices pour se mettre à l’abri des humains. Ainsi, à part la présence d’animaux de compagnie, elle a peu de prédateurs naturels à l’intérieur d’un habitat.

La blatte germanique est omnivore. Elle apprécie particulièrement l’amidon, les aliments sucrés, les graisses et la viande. On peut en voir pendant la journée, surtout si elles sont nombreuses ou si elles ont été dérangées ; elles sont néanmoins nocturnes et donc actives surtout la nuit.

La blatte germanique est également radiorésistante

.Description de l'image  Blatella germanica p1160206.jpg.

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat.fr

Il ne suffira certainement pas de traiter le seul appartement fermé et sous scellés depuis août, les autres logements envahis par les cafards devront l'être aussi.

Il ne suffira certainement pas de traiter le seul appartement fermé et sous scellés depuis août, les autres logements envahis par les cafards devront l’être aussi. PHOTO/Photo D. D.

Un HLM du village est envahi depuis août par les cafards. On attend la permission d’entrer dans l’appartement d’où ils semblent venir. Les locataires sont à bout.

Chantal n’en peut plus. Son appartement est devenu un enfer. « Pourtant c’est ici une résidence HLM très agréable, explique-t-elle. J’y suis depuis plus de dix ans, je n’imaginerai pas aller ailleurs. Tout est bien, mais depuis fin août je ne dors plus, je ne fais plus la cuisine, je ne mets plus mon linge sur le balcon, etc. » La cause : des dizaines et des dizaines de cafards qui sont venus infester son appartement. Aucune pièce n’est épargnée. Et ce ne sont pas les pièges, les fumigènes et autres systèmes censés venir à bout de ces bestioles qui ont fait quelque chose. Le phénomène est bien trop important. Les voisins du dessus et du dessous, quinze appartements au moins, ont le même problème. Les locataires se sont d’ailleurs constitués en un collectif.

« Ça doit grouiller au 3e étage »

D’où vient cette invasion ? Pour Chantal il n’y a aucun doute : de l’appartement du dernier étage. « Les locataires ont été expulsés après six ans de procédure, poursuit-elle. Le souci c’est qu’il n’a pas été vidé et que déjà à l’époque il devait y avoir des cafards. En trois semaines seulement ils ont proliféré et sont passés d’un appartement à l’autre. Là-haut ça doit grouiller à un point que je n’ose imaginer ». Depuis fin août, l’appartement du 3e est donc fermé, les clés sont chez l’huissier et les HLM se disent dans l’impossibilité d’y pénétrer et de nettoyer.

La mairie avec les locataires

Le collectif a contacté la mairie et le maire a alerté immédiatement les services des HLM pour faire débloquer la situation. « Ils étaient déjà au courant, rappelle Chantal, un des voisins leur a porté dernièrement un sac plein de cafards morts dans leurs bureaux. Ils ont été très impressionnés. Mais ils ne vivent pas ce que nous vivons au quotidien ».

On se battra jusqu’au bout

Aujourd’hui les locataires de l’immeuble Le Renouvier espèrent que les services de désinfection puissent rapidement avoir l’autorisation de traiter l’appartement vide de ses occupants, mais pas des cafards. « Mais il faut absolument que les autres appartements de l’ensemble le soient aussi, insistent les membres du collectif. D’après les spécialistes quand on voit un cafard, ce sont des dizaines que l’on ne voit pas mais qui sont bien là. Ils sont derrière l’électroménager impossible à déplacer pour passer l’aspirateur, derrière les plinthes, sous le lino, dans les moindres recoins« . Chantal, excédée, espère que tout soit enfin fini pour Noël. « Vous comprenez, confie-t-elle, j’ai un petit-fils qui marche encore à quatre pattes. Il ne peut évidemment venir chez moi, j’ai bien trop peur qu’il avale un cafard. J’aimerais quand même pouvoir passer les fêtes de fin d’année ici avec toute ma famille. Aujourd’hui avec toutes ces bestioles répugnantes qui sortent de partout c’est impossible ».

source: l’independant

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat.fr

Son museau est long, elle a des oreilles plutôt larges et de tout petits yeux noirs. Sa queue est de la même longueur que son corps. Au cours d’une année, une souris peut donner naissance à 100 petits.

Elle a besoin de la compagnie des autres et s’entend bien avec les sujets d’une même portée. Il peut se produire des mésententes avec un nouvel arrivant. Les mâles vont souvent se battre pour prendre le pouvoir, et les morsures ne sont pas rares.

La souris est un animal sans défense, toujours sur la défensive et prête à s’enfuir. Elle vit en bandes, dans les régions chaudes ou tempérées, où elle s’installe dans toutes les habitations à sa convenance. Elle s’active surtout la nuit.

Elle s’attaque à tout ce qu’elle trouve, papier, nourriture etc… Elle se creuse un petit terrier et y transporte de la mousse,  quand elle vit dans la nature où elle cause de sérieux dégâts aux récoltes. Elle grignote, les épis, et le grain. Son pire prédateur est le chat!

Tout comme le rat, les souris transmettent des maladies. Pour éviter que ces rongeurs élisent domicile chez vous, bouchez toutes les fissures, et interstices dans votre salage, autour des tuyaux. Coupez l’herbe autour de votre maison, mettez les déchets dans un contenant bien fermé. Éliminez toute sorte de fuite d’eau qui pourrait les attirer, c’est ce qu’elles recherchent aussi.

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Ces punaises de lit, dont le nom scientifique est cimex lectalarius, peuvent vivre une dizaine de mois. Elles ont la capacité de se propager d’un individu à l’autre à grande vitesse. Suite à un voyage, elles sont souvent ramenées dans les valises et s’installent confortablement dans votre maison. Attirées par la chaleur humaine, elles aiment particulièrement les matelas dans lesquels elles se multiplient très vite. Seule trace de leur présence : des petits points noirs qui sont leurs excréments sur les couvertures ou les plinthes… en plus des points rouges et des démangeaisons qui témoignent de leur forfait nocturne. Elles vont vous piquer la nuit pour se nourrir de votre sang, sans toutefois avoir la capacité de transmettre des maladies (comme les moustiques).

Mais pas facile de mettre dehors ces vampires miniatures ! Il est conseillé d’intervenir tôt et de faire appel à des professionnels. Face à ces nuisibles, un insecticide puissant est pulvérisé dans tous les recoins de vos pièces et après trois à quatre heures, vous pouvez normalement reprendre possession de votre logement. Il vous faut également laver tous les linges et couvertures qui peuvent les abriter et mettre au congélateur 24 heures ce que vous ne pouvez pas laver. Si vous êtes envahi par ces punaises, il n’y a pas de raison d’avoir honte, cela n’a pas de rapport avec l’hygiène de votre maison.

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat.fr

Avisez immédiatement votre propriétaire s’il y a des punaises de lit
dans votre logement. Il devra alors faire appel à un exterminateur qualifié.
N’utilisez pas vous-mêmes des insecticides ou d’autres produits pour tenter
de vous débarrasser des punaises de lit. Cela peut nuire à votre santé et rendre
les punaises de lit plus difficiles à éliminer.
Déménager ne vous débarrassera pas des punaises de lit. Elles peuvent
déménager avec vous si elles ne sont pas exterminées avant votre départ.
Ne jetez pas vos matelas ou vos meubles. Demandez plutôt conseil à l’exterminateur.
La plupart des matelas et des meubles peuvent être traités même s’ils sont infestés.
Si vous devez jeter des matelas ou des meubles rembourrés :
• Enveloppez-les dans des grands sacs de plastique bien fermés. Cela évitera de
répandre des punaises dans l’immeuble lors du transport de ceux-ci.
• Une fois dehors, coupez ou déchirez le tissu pour rendre les matelas ou
meubles rembourrés inutilisables. Les gens seront moins tentés de les
ramener chez eux. Cela leur évitera d’infester leur logement.
• Informez-vous auprès de votre ville ou arrondissement pour connaître
les jours de collecte des gros objets. Les Montréalais peuvent
téléphoner au 3-1-1 pour s’informer.
Préparez votre logement à l’extermination :
Passez souvent l’aspirateur. Bien fermer le sac de l’aspirateur avant de le jeter
aux poubelles à l’extérieur.
Laver les vêtements ou la literie (draps, couverture, couvre-lits) ne tue pas les
punaises de lit. Mettez d’abord vos vêtements et votre literie à la sécheuse au
cycle le plus chaud au moins 30 minutes pour éliminer efficacement les
punaises et leurs oeufs. Faites de même avec vos rideaux, si possible.
Après les avoir mis à la sécheuse, gardez vêtements et literie dans
des sacs de plastique bien fermés avec un noeud ou une attache.
Ne sortez que ce dont vous avez besoin au fur et à mesure.
Bien refermer les sacs à chaque fois
Avisez immédiatement votre propriétaire s’il y a des punaises de lit
dans votre logement. Il devra alors faire appel à un exterminateur qualifié.
N’utilisez pas vous-mêmes des insecticides ou d’autres produits pour tenter
de vous débarrasser des punaises de lit. Cela peut nuire à votre santé et rendre
les punaises de lit plus difficiles à éliminer.
Déménager ne vous débarrassera pas des punaises de lit. Elles peuvent
déménager avec vous si elles ne sont pas exterminées avant votre départ.
Ne jetez pas vos matelas ou vos meubles. Demandez plutôt conseil à l’exterminateur.
La plupart des matelas et des meubles peuvent être traités même s’ils sont infestés.
Si vous devez jeter des matelas ou des meubles rembourrés :
• Enveloppez-les dans des grands sacs de plastique bien fermés. Cela évitera de
répandre des punaises dans l’immeuble lors du transport de ceux-ci.
• Une fois dehors, coupez ou déchirez le tissu pour rendre les matelas ou
meubles rembourrés inutilisables. Les gens seront moins tentés de les
ramener chez eux. Cela leur évitera d’infester leur logement.
• Informez-vous auprès de votre ville ou arrondissement pour connaître
les jours de collecte des gros objets. Les Montréalais peuvent
téléphoner au 3-1-1 pour s’informer.
Préparez votre logement à l’extermination :
Passez souvent l’aspirateur. Bien fermer le sac de l’aspirateur avant de le jeter
aux poubelles à l’extérieur.
Laver les vêtements ou la literie (draps, couverture, couvre-lits) ne tue pas les
punaises de lit. Mettez d’abord vos vêtements et votre literie à la sécheuse au
cycle le plus chaud au moins 30 minutes pour éliminer efficacement les
punaises et leurs oeufs. Faites de même avec vos rideaux, si possible.
Après les avoir mis à la sécheuse, gardez vêtements et literie dans
des sacs de plastique bien fermés avec un noeud ou une attache.
Ne sortez que ce dont vous avez besoin au fur et à mesure.
Bien refermer les sacs à chaque fois
Ce que vous devez savoir sur les punaises de lit
Les punaises de lit sont réapparues récemment à Montréal comme dans la plupart des
grandes villes de la planète.
Où les trouve-t-on?
Les punaises de lit vivent surtout dans les chambres à coucher où elles piquent les
dormeurs durant la nuit pour se nourrir de leur sang. Les punaises de lit fuient la
lumière et se cachent :
? Au pourtour des matelas et des sommiers;
? Dans les cadres du lit;
? Dans le mobilier;
? Dans les fissures des murs et du plancher;
? Derrière les tableaux;
? Sous les moulures;
? Dans les prises électriques;
? Dans tout autre objet offrant un endroit sombre et étroit où elles peuvent se
dissimuler.
Une fente de l’épaisseur d’une carte de crédit est suffisante pour constituer un abri.
Les punaises de lit peuvent élire domicile chez les riches comme chez les pauvres, dans
les logements propres et malpropres.
Contrairement aux poux ou à d’autres parasites, les punaises de lit ne vivent pas sur les
humains. Elles ne sautent pas et ne volent pas.
Comment se propagent-t-elles?
Les punaises de lit sont transportées d’un lieu à un autre lorsque l’objet dans lequel
elles se dissimulent est déplacé. Les sacs, les valises, les vêtements, les matelas, les
meubles, la literie ou les ordinateurs portables peuvent servir de moyen de transport
aux punaises de lit. Les punaises de lit peuvent aussi se propager d’un logement à un
autre.
Ce que vous devez savoir sur les punaises de lit
Les punaises de lit sont réapparues récemment à Montréal comme dans la plupart des
grandes villes de la planète.
Où les trouve-t-on?
Les punaises de lit vivent surtout dans les chambres à coucher où elles piquent les
dormeurs durant la nuit pour se nourrir de leur sang. Les punaises de lit fuient la
lumière et se cachent :
- Au pourtour des matelas et des sommiers;
- Dans les cadres du lit;
- Dans le mobilier;
- Dans les fissures des murs et du plancher;
- Derrière les tableaux;
- Sous les moulures;
- Dans les prises électriques;
- Dans tout autre objet offrant un endroit sombre et étroit où elles peuvent se
dissimuler.
Une fente de l’épaisseur d’une carte de crédit est suffisante pour constituer un abri.
Les punaises de lit peuvent élire domicile chez les riches comme chez les pauvres, dans
les logements propres et malpropres.
Contrairement aux poux ou à d’autres parasites, les punaises de lit ne vivent pas sur les
humains. Elles ne sautent pas et ne volent pas.
Comment se propagent-t-elles?
Les punaises de lit sont transportées d’un lieu à un autre lorsque l’objet dans lequel
elles se dissimulent est déplacé. Les sacs, les valises, les vêtements, les matelas, les
meubles, la literie ou les ordinateurs portables peuvent servir de moyen de transport
aux punaises de lit. Les punaises de lit peuvent aussi se propager d’un logement à un
autre.