Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

« C’est sûr, nous ne sommes pas prêts de manger de nouveau des pâtes! On est dégoutté! » confie Malika, une ménagère de Montereau. Le week-end dernier, en versant dans l’eau bouillante le contenu d’un paquet de 500 g de farfalles Panzani, elle y a découvert… une souris morte. Hier, deux représentants de la société Panzani sont venus voir cette famille pour s’excuser et leur offrir un bouquet de fleurs et dix paquets de riz Lustucru.

L’animal envoyé à Marseille pour analyse

Malika raconte cette mésaventure surprenante, au goût amer. « Voilà un mois, mon mari et moi, nous avons acheté un lot de trois paquets de pâtes Panzani, au centre commercial Leclerc de Varennes-sur-Seine. On adore préparer des pâtes. » Samedi soir, elle décide de cuisiner des farfalles pour toute la famille. « D’un côté, j’avais fait mijoter des oignons et des tomates. Puis j’ai versé tout le paquet dans l’eau bouillante. J’ai commencé à remuer les pâtes avec une cuillère, pour éviter qu’elles ne collent entre elles. Soudain, j’ai vu une masse noire remonter à la surface et flotter dans la casserole. Je l’ai attrapée avec une écumoire. J’ai appelé mon fils et mon neveu. Et là,

Résultat de recherche d'images pour "souris domestique couleur"

j’ai compris que c’était une souris morte, qui était au départ dans mon paquet de farfalles. Toute la famille était dégouttée. »

Mohammed, son mari, ajoute : « On avait même plus envie de rester dans l’appartement. Du coup, nous avons décidé d’aller manger dans une pizzeria, pour nous changer les idées. » Depuis, le couple se pose de nombreuses questions. « On se demande comment cette souris s’est retrouvée enfermée dans un paquet de pâtes. Obligatoirement, elle était au milieu des farfalles, sinon je l’aurais vue. Elle s’est donc retrouvée dans le paquet au moment du remplissage. Quand on a acheté ce lot de trois paquets, tout était bien hermétique. »

Mohammed et Malika indiquent qu’ils ont tout de suite contacté le centre commercial Leclerc de Varennes où ils ont acheté le lot de pâtes. Contactée hier, la direction générale de Leclerc France n’a pas souhaité faire de commentaires. Même réaction du côté de la direction commerciale de Panzani, basée à Lyon, également interrogée hier. Mais le couple explique que des représentants commerciaux de l’entreprise sont venus hier matin à leur domicile pour prendre possession du paquet de pâtes incriminé et de la souris. « Apparemment, l’animal va être envoyé dans un laboratoire d’analyse à Marseille. Et les lots emballés à la même période vont être vérifiés. »

source

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Des chauves-souris sont la source du mystérieux coronavirus du Syndrome respiratoire du Moyen Orient (MERS) apparu en Arabie Saoudite, ont indiqué les autorités sanitaires aux Etats-Unis.Les virologues américains et saoudiens ont précisé que ce virus est génétiquement 100% identique à celui qui infecte les humains et qui a à ce jour a touché 96 personnes dont 47 sont décédées.

Cette découverte, faite notamment par des chercheurs du Centre des infections et de l’immunité CII) de l’Université Columbia (New York, nord-est), identifie pour la première fois un réservoir animal pour ce coronavirus.Les résultats de ces travaux sont parus en ligne mercredi soir dans la revue « Emerging Infectious Diseases », publiée par les Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC). »Il y déjà eu plusieurs annonces de découvertes de virus ressemblant au MERS chez des animaux mais aucun ne correspondait exactement génétiquement comme cela est le cas avec le pathogène trouvé dans une chauve-souris », explique Ian Lipkin, directeur du CII et un des co-auteurs de l’étude. »De plus, la chauve-souris porteuse de ce virus se trouvait près de l’endroit, à quelques kilomètres, où a été observé le premier cas d’infection humaine » en septembre 2012 en Arabie Saoudite, souligne-t-il.Jusqu’alors, l’origine de ce nouveau coronavirus, qui se transmet difficilement entre humains, était inconnue. La plupart des cas –70 sur 96– ont été enregistrés en Arabie Saoudite où se trouve le foyer infectieux.Ces chercheurs ont fait plus de mille prélèvements sur sept espèces de chauves-souris dans des régions d’Arabie Saoudite où les cas de MERS ont été identifiés.Après de nombreuses analyses, un échantillon fécal provenant d’une chauve-souris dite « des tombes égyptiennes » trouvé à proximité de la résidence de la première victime connue du MERS, contenait un coronavirus dont l’ADN était identique à celui des pathogènes chez les personnes infectées.Mais « il n’y a aucune indication d’un contact direct entre des chauves-souris et la plupart des cas de MERS humains », relève le Dr Ziad Memish, ministre adjoint saoudien de la Santé et co-auteur de l’étude. »Vu que la transmission entre humains est très difficile, nous pensons qu’il pourrait y avoir un vecteur intermédiaire pour transmettre le coronavirus aux personnes », ajoute-t-il.Les chauves-souris sont des réservoirs de virus provoquant plusieurs maladies chez l’homme comme la rage et le Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).Dans certains cas, l’infection peut se propager par contact direct entre des chauves-souris et des humains, inhalation accidentelle d’aérosols infectés,

Résultat de recherche d'images pour "souris domestique beige"

ingestion de nourriture contaminée, ou moins souvent par une morsure, expliquent ces chercheurs.Les chauves-souris peuvent aussi infecter des animaux domestiques qui à leur tour infectent les humains, ce qui pourrait bien être la cas avec le virus MERS, selon eux. »Nous continuons à rechercher des indices de la présence du virus chez d’autres animaux sauvages et domestiques et recherchons les mécanismes par lesquels cet agent pathogène provoque le MERS chez les humains », précise le Dr Lipkin.Dans les prochains jours, ces chercheurs présenteront les résultats de leur recherche sur la présence possible du coronavirus du MERS dans des chameaux, des moutons, des chèvres et d’autres animaux.

source
Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

source

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

La souris sauterelle du désert est insensible aux effets des piqûres d’un scorpion, une exception résultant de l’évolution qui permet à ce rongeur d’Amérique du Nord de se nourrir de ces insectes, indique une recherche publiée jeudi aux Etats-Unis.Ce trait biologique pourrait potentiellement aider les chercheurs à développer des traitements anti-douleur et des antidotes au venin de ce scorpion (Centruroides sculpturatus).

Il est rare que l’évolution neutralise le mécanisme de la douleur qui permet de protéger le corps des agressions extérieures et de signaler une maladie,

Résultat de recherche d'images pour "souris domestique beige"

relèvent ces scientifiques dont l’étude paraît dans la revue américaine Science datée 25 octobre.Pour percer le secret de la résistance de la souris sauterelle (onychomys torridus), ces chercheurs ont étudié les effets du venin de ce scorpion chez d’autres espèces de souris dépourvues de ce mécanisme biologique.Ils ont découvert que les toxines dans le venin du scorpion neutralisaient certains neurones chez la souris sauterelle mais les activaient chez les autres rongeurs.Le venin de ces scorpions contient de puissantes neurotoxines qui agissent sur le système nerveux central et le système cardio-vasculaire, provoquant des contractions musculaires intenses et une insuffisance respiratoire.Après une série d’expériences, ces scientifiques, dont notamment Ashlee Rowe de l’Université du Texas à Austin, ont constaté que le venin activait certains récepteurs de la douleur chez les souris normales, comme d’ailleurs chez tous les mammifères, mais pas chez la souris sauterelle.Chez cette dernière, les biologistes ont découvert qu’un autre récepteur résultant d’une mutation produisait des acides aminés différents capables de se lier aux toxines du venin et de neutraliser tous les autres neurones récepteurs de la douleur environnants.En fait, le venin semble neutraliser temporairement toute forme de douleur chez la souris sauterelle, explique la chercheuse.Ce mécanisme de défense est comparable à celui observé chez le rat taupe nu, insensible à la douleur, ce qui lui permet de résister à des teneurs très élevées en dioxyde de carbone dans les galeries souterraines où il vit.

source

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Le tribunal correctionnel de Paris a demandé hier un supplément d’information dans l’affaire du jeune étudiant, jugé pour avoir mis le feu à l’animalerie de l’Institut Pasteur (XVe), dans lequel avaient péri 800 souris le 19 mai dernier.

Résultat de recherche d'images pour "souris domestique beige"

Un juge d’instruction va donc être saisi du dossier et procéder à des investigations complémentaires. Le tribunal a relevé une longue liste d’actes « nécessaires à la manifestation de la vérité » mais qui n’ont pas été réalisés. Parmi eux, l’exploitation des images de la caméra. En outre, le tribunal considère que le jeune doctorant, qui a toujours clamé son innocence, doit être soumis à une expertise psychologique et psychiatrique.

source

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Des rats d’élevage porteurs d’un virus de la famille de la variole ont contaminé au moins une douzaine de personnes depuis la fin décembre. C’est ce qu’a révélé hier la cellule Nord-Picardie de l’Institut national de veille sanitaire, qui a identifié les premières victimes.
Les trois premiers cas se sont produits à Compiègne, dans l’Oise, avec des rats achetés dans une animalerie de la zone commerciale*.

Parmi les victimes du virus, Kathy (lire son témoignage) a été atteinte d’une infection de peau sévère au point de subir une excision d’une zone cutanée sur son bras droit. Sept autres cas sont actuellement en cours d’analyse dans des laboratoires parisien et marseillais.

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique beige"

Importés de l’étranger

Les millions de rats domestiques sont-ils potentiellement contaminés ? A priori non car une enquête du ministère de l’Agriculture a établi que les rats infectés provenaient d’un lot importé d’un fournisseur sans doute situé en Tchéquie. Ce lot a été disséminé dans la moitié nord de la France. Les rongeurs domestiques ont en fait été contaminés par des rats sauvages, « porteurs sains », avec lesquels ils auraient été en contact. Tous les rats, sauf un, ont été malades avant de mourir. Quant à leurs propriétaires, la plupart sont jeunes, non protégés par le vaccin antivariolique dont l’inoculation systématique est arrêtée depuis 1982 en France. Ils ont été contaminés par simples contacts répétés. Les atteintes cutanées chez l’homme peuvent prendre l’aspect de furoncles et s’étendre. La plupart du temps, tout rentre dans l’ordre au bout d’un mois. Dans le cas de Kathy, les médecins étaient inquiets pour décider d’une intervention chirurgicale.
Mais le cas le plus grave est sans doute à ce jour celui de Lucie, jeune fille de 14 ans, opérée le 16 janvier à Compiègne, hospitalisée de nouveau le 22, qui reçoit des soins tous les deux jours avant de subir une greffe à l’épaule le 2 mars (lire aussi son témoignage) . Il est recommandé aux personnes ayant acheté des rats dans les animaleries indiquées ci-dessous de les ramener et en cas de doute de consulter un vétérinaire.
* Les rats ont été achetés entre la mi-décembre 2008 et la mi-janvier 2009 dans six animaleries : Zooland de Venette (60), Amiland Englos de Haubourdin (59), Animal Store de Calais (62), Animal Store à Longuenesse (62), Jardiland à Saran (45), les Serres du Rouvroy, à Rouvroy (45).

source

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Xavier Béguin, le directeur de Zooland Venette, a passé une partie de la matinée d’hier dans les locaux de la brigade de gendarmerie de Choisy-au-Bac. Cette audition faisait suite à la plainte pour « blessures involontaires » déposée par une jeune femme de Ribécourt, victime, comme d’autres, de graves lésions cutanées provoquées par un rat acheté chez Zooland.

« J’y suis resté deux bonnes heures, confirme le directeur de l’animalerie. Les gendarmes m’ont posé tout un tas de questions au sujet des rats que le magasin a vendus à la fin de l’année dernière et durant les quinze premiers jours de janvier. Je n’ai rien à cacher. J’ai donc répondu à l’ensemble des interrogations, qui portaient surtout sur la façon dont nous les avions acquis. Ils voulaient aussi savoir ce que nous avons fait après l’appel de la Direction des services vétérinaires (DSV) signalant que nos rats pouvaient être porteurs du cowpox. »

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique beige"

L’enquête s’intéresse au fournisseur

En principe, tous les employés de Zooland devraient être entendus par les gendarmes de Choisy-au-Bac. Mais, selon nos informations, les enquêteurs s’intéresseraient davantage au fournisseur de Zooland qu’au magasin lui-ême. La DSV aurait en effet désormais identifié la provenance des rats contaminés. Il s’agirait de deux lots issus d’un élevage situé en République tchèque.
Or Xavier Béguin, pour sa part, assure qu’il se fournit auprès d’un éleveur installé dans le nord de la France. « Et depuis de longues années », insiste-t-il. Reste à savoir comment des rats élevés en République tchèque ont pu aboutir à Venette via un éleveur du Nord. Ce dernier a-t-il eu recours à l’importation pour répondre à une demande très élevée en fin d’année ? C’est possible. Et c’est sans doute ce que les enquêteurs vont essayer de définir.

source

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Une véritable souricière. A l’arrière du bâtiment A de la villa Saint-Martin, un ensemble d’immeubles HLM situés derrière l’hôpital de Longjumeau, les bouches d’égout sont peu engageantes. Pourtant fermées par des plaques en fer ou en béton, celles-ci sont grignotées sur les côtés par de petites galeries qui servent d’entrée et de sortie à une cohorte de rats.

Certains, longs de plus de 25 cm, se promènent tranquillement sur la pelouse, sans doute attirés par les poubelles toutes proches. « Un soir, ma fille est allée jeter les ordures, raconte Claudie Girard, une habitante. Plus d’une vingtaine de rats sont sortis de dessous les poubelles ! » « C’est une horreur, confirme une fringante retraitée. Il y en a toute une colonie ». 
En fait, cela fait plus d’un an que les rongeurs ont envahi la résidence, mais le problème s’est aggravé ces derniers temps. « C’est à cause des égouts, dénonce Claudie Girard, ils débordent sans arrêt. Les rats sont aussi dans les caves. A chaque fois qu’on y descend, on est obligés de faire attention. »

Dératiser en urgence 

L’immobilière 3 F, le bailleur de la villa Saint-Martin, reconnaît que « beaucoup d’habitants se sont plaints. Le problème s’est aggravé à cause des fortes pluies de ces jours derniers, explique Jean-Marie André, directeur général adjoint de 3 F en Ile-de-France. Elles ont inondé le réseau d’assainissement et fait sortir les rats qui s’y étaient installés ». Dans l’immédiat, 3 F s’occupe de dératiser en urgence. Puis viendra le travail de fond. Dans le cadre des travaux de résidentialisation,

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique noir"

qui vont démarrer en septembre, les réseaux seront également rénovés. « Ainsi, nous éviterons que ne se forment des bouchons propices à la nidification des rats », poursuit Jean-Marie André, qui rappelle que 3 F va investir au global 3M€ dans cette opération. Les portes des caves seront également cloisonnées et les locaux d’ordures ménagères installés dehors.

source

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

La société Sicre-Lemaire, basée dans les Yvelines, a été l’une des entreprises contactées pour établir un devis pour le campement rom de Fleury.
« A cet endroit, en plein jour, on peut apercevoir des rats, indique Damien Suzanne, le PDG de Sicre-Lemaire. Lorsqu’on peut les voir en plein jour, c’est qu’ils n’ont plus peur.

Cela prouve aussi qu’ils sont tellement nombreux qu’ils ne peuvent plus se contenter de chercher à manger la nuit. Dans ces cas-là, on peut estimer qu’il y a en moyenne 200 rongeurs pour 40 m 2 sous terre. » Selon ce spécialiste, il convient donc de traiter le lieu immédiatement. « On est en dessous d’un seuil où les rats sont tellement nombreux qu’ils sont condamnés à s’étendre. »
Ces rongeurs peuvent avoir 5 portées de 8 petits en moyenne par an (qui parviennent à maturité en deux mois) et risquent de migrer vers les quartiers voisins. « Pour venir à bout d’une telle colonie, il faut une lutte massive sur six mois, diagnostique Damien Suzanne. Ensuite,

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

on doit maintenir une surveillance du site durant encore quelques mois, car des rats éclaireurs risquent de revenir prendre possession des galeries souterraines existantes. »
La leptospirose, une maladie mortelle transmise par le rat, oblige à la plus grande vigilance.

source

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Hier, des joggeurs sont restés bloqués devant les grilles du parc des Chanteraines (92) tandis qu’une vingtaine de personnes ont disposé plus de 700 pièges à rats. Toute la semaine, ce site est fermé au public. Attention, l’objectif n’est pas d’éliminer l’espèce des Chanteraines, mais de faire redescendre sa population à un niveau acceptable.

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique bleu"

Cette opération se double d’une étude unique sur le rongeur. Jusqu’à vendredi soir, sept biologistes transforment les locaux du parc en centre de recherche temporaire. Une fois le rat capturé, une prise de sang est effectuée sur l’animal, puis il est euthanasié, proprement et sans douleur. L’animal est mesuré, pesé, ses parasites récupérés. Les organes prélevés seront envoyés à neuf laboratoires français qui plancheront sur ses pathologies et infections, y compris génétiques. Les analyses porteront notamment sur les maladies que l’animal est susceptible de transmettre à l’homme et sur la résistance aux anticoagulants, une méthode souvent utilisée pour les éliminer. Aux Chanteraines, la présence des rats ne passe pas inaperçue. Ils sont partout. Il y a le surmulot, « pataud mais bon nageur », mais aussi le rat noir capable de grimper aux arbres. Le parc sera rouvert au public le week-end, mais on envisage de poursuivre le piégeage la semaine prochaine.

source
Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

source

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

« Présence importante de rats. » Le panneau apposé depuis le 15 novembre dernier sur les grilles du square Jessaint annonce d’emblée la couleur : les rongeurs ont bel et bien envahi le petit parc posé au pied du métro la Chapelle (XVIIIe), à tel point que le lieu est désormais fermé au public jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée.

Objectif : se débarrasser de la colonie de rongeurs qui a élu domicile entre buissons, massifs et jeux d’enfants.

Sous les parterres, les rats ont creusé des galeries souterraines, comme en témoignent les monticules de terre qui sont apparus entre les plantations : « Durant la saison froide, ils hibernent, souligne un employé des espaces verts, mais dès les beaux jours, ils sortent et gambadent dans le square. Aucune agression n’est encore recensée, mais ils sont très nombreux maintenant, et les services de dératisation ont toutes les peines du monde à les déloger. »

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique bleu"

Un problème devenu récurrent au parc Jessaint, qui a déjà dû fermer ses grilles durant quatre mois l’an dernier pour la même raison. « Les gens ne cessent d’alimenter les pigeons, et la nourriture profite aussi aux rongeurs, s’agace une habitante du quartier. Et puis des personnes en situation précaire viennent manger dans le parc et laissent parfois les restes de leur repas sur place… Les rats ont compris qu’il y avait de quoi se nourrir et ils se reproduisent à une vitesse incroyable. » Les services de dératisation sont à pied d’œuvre, mais le square qui devait rouvrir aujourd’hui restera encore fermé quelque temps : « Nous avons eu du mal à trouver les causes de l’apparition des rongeurs, souligne-t-on aux services des espaces verts de la mairie du XVIIIe, mais des travaux d’assainissement sont en cours et une solution devrait être rapidement trouvée… La place des rats est dans les égouts, pas à l’extérieur. »

Paris, pourtant, et malgré une campagne de dératisation massive organisée chaque année par la préfecture de police, les rats prolifèrent également en surface, dans les caves, les réserves des commerces, les cimetières, les jardins, et même les étages des immeubles. Car ils se reproduisent extrêmement rapidement : trois à quatre portée de de 6 à 12 petits chaque année par femelle…

source

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr