Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

À son ouverture, prévue en mars 2013, la médiathèque devrait contenir plus de 16 000 documents. Une partie d’entre eux viendra des bibliothèques de quartier, mais la grande majorité est en cours d’acquisition. Ceux qui sont déjà arrivés attendent dans les cartons. Pas évident de les stocker en attendant l’ouverture : « Pour l’instant, ils s’entassent dans nos locaux de la Gobinière, mais on cherche un local libre », confie Anita Rivière.

Résultat de recherche d'images pour "fourmis reine"

Mille documents doivent être rapatriés de la bibliothèque du Bourg, qui va fermer. Environ 8 000 autres sont à étiqueter en prévision du nouveau système d’emprunt : il faut les munir de puces électroniques, pour que les automates de prêt les reconnaissent. Sans compter les cotes à poser sur la tranche des livres, pour le système de rangement, et le renforcement indispensable de la couverture. Ces opérations se font à la main, sur chaque ouvrage. Une tâche lourde et fastidieuse. Cet été, deux saisonniers ont été embauchés en renfort pour l’assurer avec les bibliothécaires.

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Trois jours à Barcelone, une bise à la famille et Valero Rivera est rentré à la maison. « J’étais pressé de retrouver les coéquipiers ». Jeudi matin, l’ailier espagnol du HBCN redécouvrait les plaisirs de la course à pied avec le préparateur physique, Alan Albert. Dans la foulée, il a pu constater que les goûts musicaux de son compatriote Borja Fernandez n’avaient guère évolué.

Valero Rivera (27 ans) a des fourmis dans les jambes. Quinze jours à se morfondre dans les tribunes durant les Jeux Olympiques avec l’étiquette de quinzième homme, autant dire une éternité. « C’était compliqué. Il y a comme de la frustration même si je suis content d’avoir vécu une telle expérience. C’est le plus bel endroit pour un sportif. » À l’inverse d’un William Accambray chez les Bleus, lui n’est jamais sorti de la boîte. Son sélectionneur de père en a décidé autrement. « S’il en avait éprouvé le besoin, il m’aurait fait jouer. Je comprends ses raisons. On a eu l’occasion d’en parler à Londres. Contre les Français, on méritait mieux qu’une défaite d’un but (23-22). Au moins, la prolongation. »

Résultat de recherche d'images pour "fourmis reine"

La revanche interviendra peut-être en janvier prochain, lors d’un Championnat du monde organisé à la maison. « Pour moi, la priorité est de me replonger dans la vie nantaise. Nous avons une équipe très compétitive. Je pense que nous sommes à même de franchir une marche supplémentaire. Avec les recrues, on gagne en rotation. L’an dernier, Polydore a été blessé toute la saison. Là, on débute avec Jorge Maqueda et Michele Skatar sur le poste d’arrière droit. Tous les autres, nous avons gagné en expérience. »

Personnellement, il lui sera difficile de faire mieux. Ses pairs l’ont en effet élu meilleur joueur du championnat de LNH pour l’exercice 2011-12. « Au contraire, tu peux tout le temps progresser. Je veux m’améliorer en défense. Après, je vais peut-être devoir davantage étudier les gardiens et penser à d’autres façons de tirer. La finalité restera la même, marquer En tout cas, je suis prêt à renouveler la saison de l’an dernier. » Valero Rivera s’empresse de toucher du bois. En 2012, l’Espagnol n’a déploré aucune blessure sérieuse. En même temps, valait mieux, son poste est le seul à ne pas être doublé. Certains diront que la confiance de ses dirigeants dépasse l’entendement à l’image d’un contrat très longue durée (jusqu’en 2016). « Ce n’est pas à vie ! J’ai souvent bougé, j’avais besoin de tranquillité. »Même les Qataris auraient du mal à l’attirer.

Nantes, c’est aussi un peu l’Espagne. « Je vais aider Maqueda et Enterrios à bien s’intégrer à l’équipe. Le but n’est pas que l’on vive entre nous. » On pourrait d’ailleurs l’imaginer avec le brassard de capitaine suite au départ de Rock Feliho. « Ça va être dur de le remplacer. Pour ma part, ce sera compliqué, du fait de ma situation (il est en couple avec Marion Anti, la fille du coach). » Pour l’instant, le mélange des genres lui réussit.

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Laurence Durand, conteuse et clown, s’attaque à la réalité : aménager une longère de sa résidence à Kermerrien en salle de spectacle. La propriétaire, bien intégré dans le milieu des malentendants et pratiquant le langage de signes a déjà prévu d’organiser un stage ouvert à tous animé par Nicolas Scheucle et Véronique Guillement début août.

En attendant, l’urgence est de trouver des bras et même l’appui de professionnels qui dans un bel élan de solidarité apporteraient leur compétence voire du matériel. Au programme du prochain week-end : la pose d’un enduit à la chaux à l’intérieur de l’ancienne étable. Enfiler une salopette et se munir d’une truelle peut être une option pour samedi et dimanche ! « L’opération sera certainement plus facile à 30 qu’à trois » insiste Laurence. Jean Forey a déjà pris son bâton de pèlerin pour recruter. L’association a également monté des dossiers auprès du Département, la Région et lorgne aussi du côté des entreprises pour du mécénat financier ou matériel.

Résultat de recherche d'images pour "fourmis reine"

L’objectif de la Maison des Fourmis est de créer du lien et d’impliquer même les malentendants dans l’échange. Zora, maçon, « convaincu de l’importance des animations pour les enfants sourds », a ainsi prévu d’apporter son savoir-faire en août. Car après la longère, il y aura le hangar à aménager. Les idées ne manquent pas. L’organisation d’un fest-noz permettra de tasser le sol avant de couler la dalle.

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Gilet orange sur le dos, une poignée d’hommes s’affairent sur des traverses en bois. À trois mètres de la voie Sablé-Le Mans. Un train passe sans que son souffle fasse ciller les ouvriers. Le chantier continue. Nous sommes quelque part entre la route de Poillé et les hauteurs de Juigné.

Pas sur la future ligne à grande vitesse, non, en bordure de la voie normale. Ici, ce ne sont pas des gars d’Eiffage qui travaillent mais des salariés d’entreprises dirigées par la SNCF. Arnaud Jean chapeaute les opérations pour le compte de la SNCF. « Eiffage n’a pas la possibilité de faire les raccordements. Entre Connerré et Rennes, il y en a huit. » Dont un à Sablé.

Aucune gare nouvelle

Un raccordement, dans le jargon du rail, c’est l’équivalent d’une bretelle d’accès sur l’autoroute. « Ce n’est pas la virgule de Sablé », insiste Arnaud Jean. C’est un décrochage de la voie normale vers la LGV. Un équipement qui n’a l’air de rien et pourtant. Au final, le détail a son importance. « Je ne sais pas si vous avez remarqué mais sur le trajet de la future LGV, il n’y aura aucune gare nouvelle. RFF (Réseau ferré de France, NDLR) ne le souhaite pas. Donc il faut faire des raccordements. »

Autre mission réservée à la SNCF dans la zone de Sablé, la construction d’aiguillages pour permettre à Eiffage d’accéder à la base de travaux de Juigné. Là encore, le chantier se déroule à proximité des voies, c’est donc la SNCF qui enfile le casque de chef de chantier. En plus du risque que représente le passage régulier de trains à proximité des travaux, « il y a un risque électrique », ajoute Arnaud Jean.

Résultat de recherche d'images pour "fourmis reine"

Saut-de-mouton

Sans compter la contrainte du trafic qui ne doit pas souffrir des travaux. Jusqu’à mercredi soir, les efforts étaient concentrés sur Laval mais dès lundi, les entreprises de travaux publics vont revenir autour de Sablé. De nuit. « De 22 h à 6 h. C’est le soir qu’on va pouvoir couper les voies. Et le matin, il faut qu’on ait fini à l’heure pour que le client dans le train ne s’aperçoive de rien. Le travail est anticipé un mois à l’avance et le document de travail qui est appliqué chaque soir est validé le jour même. »

Arnaud Jean se laisse tout de même une petite marge de manoeuvre pour la période de travaux qui démarre à Sablé. « On peut être amené à limiter la vitesse des trains après un chantier de nuit. Donc il peut y avoir des ralentissements ponctuels, de l’ordre de 30 secondes à une minute. »

Début 2013, la SNCF s’attaquera au montage d’un « saut-de-mouton », c’est-à-dire « un pont, à côté du hameau des Saulneries à Juigné ». La mise en service commerciale de la LGV est prévue pour 2017. Arnaud Jean doit livrer les raccordements fin 2015 pour que démarrent les essais qui devraient durer une année.

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Neige et verglas peuvent s’inviter partout, comme en décembre 2010 dans le nord du département où des dizaines de voyageurs avaient patienté de longues heures dans leurs voitures, 131 avaient été recueillis dans des hébergements d’urgence pour cause de routes impraticables. Voila quelques précautions qui peuvent éviter bien des désagréments :

Pour rouler

Avoir une paire de chaîne dans la voiture (50 à 70 € pour les berlines classiques mais jusqu’à 300 € pour les 4X4), permet de rouler sur de la neige. Cela s’installe en quelques minutes sur les roues motrices. La chaîne doit être choisie en fonction de la dimension des pneus. « Pas besoin de soulever les roues ou de déplacer la voiture, indique Loïc du garage Roady à Redon.L’installation prend deux à trois minutes pour chaque roue. Il faut ensuite rouler quelques mètres et resserrer le dispositif. C’est très simple. » S’entraîner deux ou trois fois chez soi, avant l’arrivée du froid, est néanmoins une sage précaution.

Résultat de recherche d'images pour "fourmis reine"

Si la route est verglacée, il existe aussi des housses nylon, « on appelle ça les chaussettes (70 € à 90 €), c’est nouveau mais attention, cela ne résistera pas longtemps sur du bitume. Et cela ne remplace pas les chaînes. » Chaînes et chaussettes doivent être enlevées dès que la route est dégagée et que le bitume refait surface.

Pour ceux qui séjournent plusieurs jours en pays neigeux, « penser au spray de dégivrage pour les serrures », à stocker dans les bagages, plutôt que dans la voiture…

Pour attendre

Une paire de gants, une lampe de poche et une raclette pour les vitres sont l’équipement de base à laisser dans la voiture tout l’hiver. Une couverture dans la voiture peut être d’un grand réconfort si le véhicule est immobilisé plusieurs heures. Une bouteille d’eau et un paquet de biscuits seront aussi appréciés des naufragés du froid en attendant l’arrivée des secours.

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

Après deux années de travail, Les Fourmis créatrices du cercle de jeux et loisirs exposeront le dimanche 18 novembre.
Elles ont créé, durant ces deux années, divers objets, peints sur divers supports. Le résultat de leur création sera exposé le dimanche 18 novembre, à la salle polyvalente de Guiscriff, de 10 h à 18 h. Entrée libre, petite collation, café, gâteaux, tombola.
Les Fourmis créatrices est une section du cercle de jeux et loisirs. Elles se réunissent deux fois par mois, sous la houlette de leur animatrice Nina de Plouay. Cette section est ouverte à tous, avec un droit d’entrée de 12 € pour l’année. Il donne accès à toutes les autres sections, cartes, danses, travaux manuels.

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Après deux années de travail, Les Fourmis créatrices du cercle de jeux et loisirs exposeront le dimanche 18 novembre.

Elles ont créé, durant ces deux années, divers objets, peints sur divers supports. Le résultat de leur création sera exposé le dimanche 18 novembre, à la salle polyvalente de Guiscriff, de 10 h à 18 h. Entrée libre, petite collation, café, gâteaux, tombola.

Résultat de recherche d'images pour "fourmis reine"

Les Fourmis créatrices est une section du cercle de jeux et loisirs. Elles se réunissent deux fois par mois, sous la houlette de leur animatrice Nina de Plouay. Cette section est ouverte à tous, avec un droit d’entrée de 12 € pour l’année. Il donne accès à toutes les autres sections, cartes, danses, travaux manuels.

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Mercredi, treize enfants ont participé à une animation organisée par la Maison de la forêt et office de tourisme de Montfiquet. « La reine des fourmis », tel était le thème de cet atelier animé par Vincent Girard. « Les fourmis élèvent des pucerons pour se nourrir du miela », explique-t-il aux enfants.

Résultat de recherche d'images pour "fourmis reine"

À partir de jeux, de questions-réponses, de coloriage et de la visualisation d’une fourmi et fourmilière, les jeunes ont découvert les mystères de cet insecte vivant en société. « Prochain rendez-vous pour un nouvel atelier pour les enfants, le mercredi 31 juillet avec l’Enquête sur les arbres », annonce l’animateur.

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

La bourse vêtements hiver enfants-adultes et jouets, organisée par l’association les P’tites fourmis, le week-end dernier, salle de la Landière, a connu un franc succès.

« Le bilan a été très positif pour les P’tites fourmis », annonce Karine Leray, présidente de l’association. Côté dépôt, le chiffre est stable : 147 personnes ont confié la vente d’articles divers à l’association. Vêtements en tout genre, livres, jouets, puzzles : pas moins de 2 580 articles ont été déposés. Cette année encore, l’opération a connu une belle affluence, avec 147 visiteurs.

Résultat de recherche d'images pour "fourmis reine"

Côté vente, le bilan est également très satisfaisant. L’association enregistre une hausse d’environ 3 % : 1 120 articles ont trouvé acheteur sur les 2 500 proposés. La recette, qui s’élève à 600 €, sera intégralement reversée à l’association Teizithon, au profit du Téléthon.

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

Ils n’ont pas encore complètement « tourné la page ». Cinq semaines après le coup de massue – une fermeture administrative d’un mois prononcée par la sous-préfecture (Ouest-France du 31 décembre), Frédéric Lorho et Christelle Longuet en ont encore gros sur le coeur. Cette sanction « fait désormais peser une épée de Damoclès » au-dessus du MilléniuM (ex-Solaris). « Au moindre nouvel incident, ce sera six mois ».
Sans l’élan de sympathie et de soutien des commerçants et des clients – plus de 1 000 signatures – ils n’auraient pas « tenu ». « C’est révélateur de l’image qu’on transmet, c’est très touchant ».
« Nous allons faire notre bonhomme de chemin, relever la tête et se retrousser les manches ». Et ça commence dès ce soir, sur le thème « Et si on dansait ? ». « C’est un peu notre réveillon du 31… en décalé ».
« On ressent une attente »
La soirée devrait attirer du monde sur la piste. Latoya, la « mascotte » du club, sera bien de retour, transformée en Cher plus vraie que nature. Il faudra compter avec DJ Lolo, Laurent, dont les platines brûlent d’impatience. « On va surtout axer sur le côté festif, pas juste de la musique, explique le disc-jockey. Ça cause déjà beaucoup en ville ».
« L’envie est là, les réservations aussi », confirme Christelle, plongée dans l’organisation des prochaines soirées. « On le sent, les gens sont dans l’attente. Ils étaient en sommeil, enchérit Laurent. Les samedis soirs avant, ils partaient sur la côte, à Caen, ou ne sortaient plus du tout. » Une ville, poursuit Frédéric, « a besoin d’un lieu convivial » qui fait travailler d’autres professionnels (restaurateurs, hôtels, taxis).
Dialogue avec les autorités
Faire fonctionner un établissement de nuit est devenu très compliqué. « Parce que cela suscite forcément quelques désagréments, qu’il faut peut-être parfois accepter si on veut que sa ville vive », ajoute Frédéric. Les autorités ont souhaité instaurer un nouveau dialogue avec l’établissement.
Le MilléniuM prépare déjà le mois de février : la soirée du 1er février, « sera faite en remerciement aux soutiens » (avec sans doute une surprise pour la patronne), puis celle du 8 février avec le groupe lexovien Gotham qui donnera le « la » d’une soirée Enfants du rock (U2, New wave, Téléphone…).
Lisieux, samedi 25 janvier, de 23 h 30 à 5 h 30, Le MilléniuM, 32, boulevard Jeanne-d’Arc. 12 € avec une conso.

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Ils n’ont pas encore complètement « tourné la page ». Cinq semaines après le coup de massue – une fermeture administrative d’un mois prononcée par la sous-préfecture (Ouest-France du 31 décembre), Frédéric Lorho et Christelle Longuet en ont encore gros sur le coeur. Cette sanction « fait désormais peser une épée de Damoclès » au-dessus du MilléniuM (ex-Solaris). « Au moindre nouvel incident, ce sera six mois ».

Sans l’élan de sympathie et de soutien des commerçants et des clients – plus de 1 000 signatures – ils n’auraient pas « tenu »« C’est révélateur de l’image qu’on transmet, c’est très touchant ».

« Nous allons faire notre bonhomme de chemin, relever la tête et se retrousser les manches ». Et ça commence dès ce soir, sur le thème « Et si on dansait ? ». « C’est un peu notre réveillon du 31… en décalé ».

« On ressent une attente »

La soirée devrait attirer du monde sur la piste. Latoya, la « mascotte » du club, sera bien de retour, transformée en Cher plus vraie que nature. Il faudra compter avec DJ Lolo, Laurent, dont les platines brûlent d’impatience. « On va surtout axer sur le côté festif, pas juste de la musique,explique le disc-jockey. Ça cause déjà beaucoup en ville ».

Résultat de recherche d'images pour "fourmis reine"

« L’envie est là, les réservations aussi », confirme Christelle, plongée dans l’organisation des prochaines soirées. « On le sent, les gens sont dans l’attente. Ils étaient en sommeil,enchérit Laurent. Les samedis soirs avant, ils partaient sur la côte, à Caen, ou ne sortaient plus du tout. » Une ville, poursuit Frédéric, « a besoin d’un lieu convivial » qui fait travailler d’autres professionnels (restaurateurs, hôtels, taxis).

Dialogue avec les autorités

Faire fonctionner un établissement de nuit est devenu très compliqué. « Parce que cela suscite forcément quelques désagréments, qu’il faut peut-être parfois accepter si on veut que sa ville vive », ajoute Frédéric. Les autorités ont souhaité instaurer un nouveau dialogue avec l’établissement.

Le MilléniuM prépare déjà le mois de février : la soirée du 1er février, « sera faite en remerciement aux soutiens » (avec sans doute une surprise pour la patronne), puis celle du 8 février avec le groupe lexovien Gotham qui donnera le « la » d’une soirée Enfants du rock (U2, New wave, Téléphone…).

Lisieux, samedi 25 janvier, de 23 h 30 à 5 h 30, Le MilléniuM, 32, boulevard Jeanne-d’Arc. 12 € avec une conso.

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service.

Un samedi comme les autres, elles sont une dizaine, réunies autour d’un thé et de leurs aiguilles. Ce qui rassemble ces femmes ? Le tricot. Tous les 15 jours, elles se retrouvent de 10 h à 14 h, pour un projet.

Elles veulent que l’été soit un moment de couleurs. Habiller la ville de tricot c’est leur objectif. Cela s’appelle du yarn art, du bombardement de fils qui vient de l’artiste Magda Sayeg.

« Nous avons lancé cela l’année dernière, nous recommençons en 2014. Cela a plu, on a eu de la demande, du coup on a reconduit le défi », commente Aurélie Besenval, coordinatrice. En 2013, de la laine avait couvert des plots, poteaux et autres de la place du champ de foire, de la mairie ou encore rue Brizeux. L’association comptait alors 25 membres. « On manquait de couturières », regrette l’ancienne intermittente du spectacle.

« Six mois pour le faire »

« L’idée c’est de revêtir à nouveau ces endroits mais aussi de s’installer dans différents points de la ville. On a six mois pour le faire. » Cette année, ces éléments de décoration resteront à Carhaix durant le Festival des Vieilles Charrues, du 17 au 20 juillet. Puis, tout sera récupéré pour une réutilisation ultérieure.

Résultat de recherche d'images pour "fourmis reine"

Pour y arriver : des travaux pratiques qui se déroulent en simplicité. « Chacun aide l’autre, on se donne des conseils. Des personnes de tous les âges viennent participer à ces ateliers. C’est enrichissant », complète-t-elle. Pour rejoindre le groupe, il faut adhérer à l’association Fourmi-e qui fournit la laine. « Il faut juste amener ses aiguilles », insiste la coordinatrice. Tout le monde y est invité, même les personnes qui ne savent pas ou peu tricoter « peuvent venir apprendre ».

Aurélie Besenval aimerait développer l’association notamment « avec des ateliers pour les petits et les collégiens ». En effet, « cherche à s’agrandir. C’est un projet ouvert. L’idée est de vraiment travailler sur les arts plastiques en général, d’utiliser un jour d’autres matières (pochoirs, collages, etc.)… De faire découvrir le street art ». À Carhaix « et peut-être ailleurs ».

Le 25 janvier, de 10 h à 14 h, prochain rendez-vous, à la maison du parc. Après adhésion à l’association (10 €), entrée libre. Pour plus de renseignement : 07 81 02 51 88 ouassolafourmie.wordpress.com

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat