Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

undi 9 février, 18 h, réunion d’information pour le Trégor, aile centrale de l’ancien lycée, place O.-Krébel. Contact : 02 98 15 15 19.
Jeudi 19 et vendredi 20, 12 h, réunions d’informations pour le Haut-Léon, d’abord au service technique de Mespaul, puis au local du syndicat mixte, près des services techniques de Saint-Thégonnec. Contact : 02 98 79 64 89

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Une équipe internationale, dont un Rennais, a découvert en Espagne un mammifère jusque-là inconnu. Particularité, son pelage était pourvu d’épines, comme celles des hérissons.

Un poids entre 50 et 70 g, des dents à trois pointes acérées, une colonne vertébrale et des pattes fouisseuses semblables à celles des tatous, une crinière tout le long du dos et des épines similaires à celles du hérisson.

Voici à quoi devait ressembler, il y a 127 millions d’années, un mammifère nommé Spinolestes xenarthrosus, dont le fossile, parfaitement conservé, a été découvert en Espagne par une équipe internationale.

Une espèce unique en son genre

Un Rennais a participé à cette expédition. Pour Romain Vullo, chercheur au laboratoire Géosciences (CNRS/Université Rennes1), cette découverte est exceptionnelle. « La présence d’épines bien particulières le rend unique en son genre. Elle ne s’est pas faite progressivement au cours de l’évolution, mais indépendamment et de manière distincte. »

La découverte a été faite à Las Hoyas, un gisement du Crétacé inférieur (- 127 millions d’années), situé en Espagne, près de la ville de Cuenca.

Ce dépôt sédimentaire, unique en Europe, contient une grande diversité de fossiles, emprisonnés dans un ancien environnement marécageux, un peu comme aux Everglades, en Floride.

Résultat de recherche d'images pour "rat"

On y a déjà découvert un grand nombre de fossiles de plantes aquatiques et terrestres, de crustacés, d’insectes, de poissons, mais aussi de crocodiles, de dinosaures et d’oiseaux primitifs. Avec ce premier mammifère, les chercheurs ont mis au jour une nouvelle espèce.

Poils longs et petites épines

« Les marécages de Las Hoyas permettent, à la fois, un enfouissement et une minéralisation rapide des corps. De nombreux morceaux de peau, avec des poils et des épines, ont été parfaitement conservés. »

À partir de ces restes, les chercheurs ont déterminé que Spinolestes possédait une crinière dense de poils longs (3 à 5 mm), de la tête à l’omoplate, des poils longs et fins sur la région dorsale et sur la majeure partie de la queue, de petites épines et quelques écussons dermiques (de petites plaques ovales sans poils, faites de kératine).

Le reste de son corps était couvert par un pelage doux et dense. « C’est une espèce que l’on ne connaissait pas, dont l’évolution s’est faite indépendamment d’espèces à épines, comme les hérissons. »

Les chercheurs vont poursuivre leur analyse de Spinolestes xenarthrosus pour mieux comprendre son mode de vie et sa place dans cet écosystème, figé depuis 127 millions d’années.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

undi 9 février, 18 h, réunion d’information pour le Trégor, aile centrale de l’ancien lycée, place O.-Krébel. Contact : 02 98 15 15 19.
Jeudi 19 et vendredi 20, 12 h, réunions d’informations pour le Haut-Léon, d’abord au service technique de Mespaul, puis au local du syndicat mixte, près des services techniques de Saint-Thégonnec. Contact : 02 98 79 64 89

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

La Fédération départementale du groupement intercommunal de défense contre les organismes nuisibles (Gidon), présidée par Alain Colas, a tenu son assemblée générale annuelle, en présence d’Edouard Boutet, le président local, vendredi, à la salle polyvalente de Saint-Cyr. Il s’agit de lutter contre les ragondins et les rats musqués et d’organiser des collectes de ramassage (tél. 06 66 16 14 15) de ces animaux nuisibles dont la fourrure est recherchée.

Résultat de recherche d'images pour "rat"

Actuellement, le nombre de piégeurs pour le secteur est de 74.

Le nombre de captures en 2014

Pour Bourgneuf, 9 352 rats capturés ; Fresnay, 4 653 ; Machecoul, 9 476 ; Les Moutiers, 336 ; soit au total 23 817 rats éliminés, une année record. Depuis 12 ans, 183 745 animaux ont été capturés. Rappelons que les rats sont de grands destructeurs et qu’ils sont prolifiques. La lutte contre ces animaux nuisibles est incessante.

source

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Reportage
Mardi, il est 19 h 50, les portes de l’école des Tilleuls s’ouvrent. Il est temps pour les élèves de CP et CM1 de l’école des Tilleuls de présenter le spectacle pour lequel ils se sont tant investis. Les 300 spectateurs attendus pénètrent dans la salle. L’anxiété se mêle à l’impatience pour les acteurs du soir. Le temps encore de quelques photos qui entreront dans l’album souvenirs, et les lumières se baissent.
Le travail d’une année
« C’est un spectacle sur le thème de la ville et de la campagne qu’ils ont travaillé toute l’année », confie Mme Mir, une des professeurs des écoles en charge du projet. Musée de la Nature, musée de Normandie, découverte de fermes, étude de paysages sous toutes ses formes… Nombreuses sont les sorties qui ont ponctué l’année pour le préparer et l’alimenter.
Les élèves ont activement participé à la création même du spectacle, « en donnant leur vision des avantages et inconvénients des deux paysages, de la vie qu’ils impliquent, et en suggérant des idées de chansons ».
Au programme, danses, mimes et les chants fredonnés si souvent à la maison. Accompagnées par l’école de musique du Sivom, les percussions corporelles et vocales dépeignent les deux univers et portent leur message. Tour à tour sont représentés la ville, puis la campagne, la bataille des deux mondes puis leur partage.
Il est 21 h, c’est une mission accomplie pour ces trois classes qui ont donné une représentation à la hauteur de leur investissement.
À voir prochainement : la création de leur propre musée, projet en cours de réalisation qui sera à terme exposé sous le préau de l’école.
undi 9 février, 18 h, réunion d’information pour le Trégor, aile centrale de l’ancien lycée, place O.-Krébel. Contact : 02 98 15 15 19.
Jeudi 19 et vendredi 20, 12 h, réunions d’informations pour le Haut-Léon, d’abord au service technique de Mespaul, puis au local du syndicat mixte, près des services techniques de Saint-Thégonnec. Contact : 02 98 79 64 89

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Reportage

Mardi, il est 19 h 50, les portes de l’école des Tilleuls s’ouvrent. Il est temps pour les élèves de CP et CM1 de l’école des Tilleuls de présenter le spectacle pour lequel ils se sont tant investis. Les 300 spectateurs attendus pénètrent dans la salle. L’anxiété se mêle à l’impatience pour les acteurs du soir. Le temps encore de quelques photos qui entreront dans l’album souvenirs, et les lumières se baissent.

Le travail d’une année
« C’est un spectacle sur le thème de la ville et de la campagne qu’ils ont travaillé toute l’année », confie Mme Mir, une des professeurs des écoles en charge du projet. Musée de la Nature, musée de Normandie, découverte de fermes, étude de paysages sous toutes ses fo
Résultat de recherche d'images pour "rat"
rmes… Nombreuses sont les sorties qui ont ponctué l’année pour le préparer et l’alimenter.
Les élèves ont activement participé à la création même du spectacle, « en donnant leur vision des avantages et inconvénients des deux paysages, de la vie qu’ils impliquent, et en suggérant des idées de chansons ».
Au programme, danses, mimes et les chants fredonnés si souvent à la maison. Accompagnées par l’école de musique du Sivom, les percussions corporelles et vocales dépeignent les deux univers et portent leur message. Tour à tour sont représentés la ville, puis la campagne, la bataille des deux mondes puis leur partage.
Il est 21 h, c’est une mission accomplie pour ces trois classes qui ont donné une représentation à la hauteur de leur investissement.
À voir prochainement : la création de leur propre musée, projet en cours de réalisation qui sera à terme exposé sous le préau de l’école.
undi 9 février, 18 h, réunion d’information pour le Trégor, aile centrale de l’ancien lycée, place O.-Krébel. Contact : 02 98 15 15 19.
Jeudi 19 et vendredi 20, 12 h, réunions d’informations pour le Haut-Léon, d’abord au service technique de Mespaul, puis au local du syndicat mixte, près des services techniques de Saint-Thégonnec. Contact : 02 98 79 64 89

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Trois questions à…

Déborah Eudes, technicienne pour l’association Fredon, basée à Hérouville-Saint-Clair.

Quels sont les rongeurs aquatiques à piéger ?

Le ragondin et le rat musqué sont des espèces introduites, invasives et fortement colonisatrices. Présentes de manière préoccupante sur tous les cours d’eau de la région, ces rongeurs provoquent des dégâts agricoles et environnementaux.

Actuellement, des piégeurs agréés interviennent localement, mais aussi des chasseurs, des tireurs à l’arc. Sur le département, 4 000 rongeurs sont ainsi capturés chaque année.

Quels sont les moyens de lutte du programme 2013 ?

Aujourd’hui, 88 % des 60 communes concernées dans le Calvados se sont engagées dans la lutte collective. À l’aide de cages pièges de catégorie 1, que les piégeurs avec ou sans agrément pourront venir retirer en mairie. Et, seulement pour les piégeurs agréés, les pièges X sont autorisés.

Pour réduire le nombre de kilomètres à parcourir par le piégeur, il y aura un point de collecte. Un congélateur sera installé dans les communes. L’indemnisation des ragondins et rats musqués sera normalement de 2,50 € pièce.

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

Quels sont les engagements d’un piégeur ?

Le piégeur doit s’engager à signer la charte du piégeage et faire une déclaration en mairie. Son rôle est d’installer et de faire vivre les cages pièges, les relever quotidiennement et mettre à mort les animaux de manière rapide et sans souffrance.

Outre la collecte des cadavres, il doit aussi conserver les témoins de capture dans de bonnes conditions. Sur le bassin de la Vire, 230 piégeurs sont actuellement recensés.

Fredon de Basse-Normandie, 4, place Boston, 14 200 Hérouville-Saint-Clair. Tél. 06 84 88 55 24 (Déborah Eudes).

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

undi 9 février, 18 h, réunion d’information pour le Trégor, aile centrale de l’ancien lycée, place O.-Krébel. Contact : 02 98 15 15 19.
Jeudi 19 et vendredi 20, 12 h, réunions d’informations pour le Haut-Léon, d’abord au service technique de Mespaul, puis au local du syndicat mixte, près des services techniques de Saint-Thégonnec. Contact : 02 98 79 64 89

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Ragondins et rats musqués prolifèrent dans les marais de la Vie, du Ligneron et du Jaunay depuis de nombreuses années. Dix ans après le début de la lutte, ce fléau est encore loin de disparaître.

Cela fait des années qu’ils prolifèrent dans les marais du coin, dévorant 2,5 kg de végétation… par jour et causant de nombreux dégâts. Ils ? Ce sont les ragondins et les rats musqués, ces rongeurs aquatiques nuisibles d’origines tropicales.

Un vrai fléau

Depuis dix ans, le Syndicat mixte des marais de la Vie, du Ligneron et du Jaunay lutte contre ce véritable fléau. Mais, même si plus de 66 000 ragondins ont été capturés depuis 2004, une femelle ragondin a trois portées de cinq à six petits par an. Il est donc difficile d’endiguer ce fléau.

Mercredi soir, lors d’une réunion du Syndicat mixte des marais, les questions fusaient. « Pourquoi on ne leur donne pas la pilule ? » « On devrait pulvériser les galeries » « Et si on introduisait une maladie ? »

Seulement, rien n’est aussi simple… Leur donner une méthode contraceptive a déjà été envisagée, mais très vite abandonnée : ça coûterait trop cher et, surtout, on ne peut pas être sûr que seuls les rongeurs nuisibles ingurgiteraient la pilule… Idem pour la pulvérisation des galeries ou la maladie : impossible de ne toucher que les ragondins et les rats musqués.

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

La lutte se fait donc autrement. Ils peuvent être piégés, détruits à tir (si la personne possède un permis de chasse et le droit de destruction) ou encore déterrés. Des méthodes qui ont malgré tout fait leur preuve : en 2014, 9 205 rongeurs nuisibles ont été capturés par 70 volontaires.

1,70 € par capture

Ces deux dernières années ont été particulièrement positives, grâce aux conditions climatiques avec deux hivers très doux, ainsi qu’à l’arrivée de nouveaux piégeurs à Bretignolles-sur-Mer.

Chaque capture rapporte 1,70 € au piégeur. Certains peuvent, aujourd’hui, se féliciter d’un impressionnant palmarès : Gilles Besseau a ainsi capturé 9 280 ragondins et rats musqués depuis 2004.

Coordonnée au niveau départemental par la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles, la lutte contre les rongeurs a un coût : 30 360 € rien qu’en 2014.

Pour Hervé Bessonnet, le président du Syndicat mixte des marais, « il ne suffit pas de parler pour être écologiste. Là on a l’exemple d’une action concrète, utile à la préservation de la biodiversité de nos marais et de leur économie. On ne peut que s’en féliciter ».

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Cette année, la campagne de régulation des espèces est menée conjointement entre Trégor et Haut-Léon. Volontaires recherchés.

Comme les années précédentes, les syndicats mixtes du Trégor et du Haut-Léon cherchent à recruter des volontaires pour s’engager dans une opération de piégeage. D’une durée de trois mois, elles débuteront le 9 février, côté trégorrois, et le 19 février, côté léonard. Ceux qui sont prêts à intégrer les équipes de piégeurs sont invités à contacter les syndicats. Des cages pièges seront fournies, et une indemnité de capture de quelques euros est versée.

Ouvert à tous

La lutte contre ces rongeurs, en particulier les ragondins, est « une obligation légale », rappelle Maël Peden, de la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON). Ces rongeurs sont « exogènes au milieu, et n’ont pas de prédateur », complète Sébastien Le Goff du syndicat mixte du Trégor. Introduits pour leur fourrure, ils prolifèrent dans le département, détruisant les berges et les digues.

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

Chacun peut devenir piégeur, sans limite d’âge et sans avoir besoin d’être piégeur agréé. En plus des cages, le FDGDON fournit un appui administratif pour les déclarations préalables en mairie. « De telle sorte que chacun n’ait plus qu’à relever quotidiennement ses pièges », détaille Ronan Allain, du Haut-Léon. Pour la première fois cette année, les deux syndicats mixtes, au sein desquels près de 1 500 rongeurs ont été piégés en 2014, s’associent dans leur campagne de régulation.

Julien GIRY.

Lundi 9 février, 18 h, réunion d’information pour le Trégor, aile centrale de l’ancien lycée, place O.-Krébel. Contact : 02 98 15 15 19.

Jeudi 19 et vendredi 20, 12 h, réunions d’informations pour le Haut-Léon, d’abord au service technique de Mespaul, puis au local du syndicat mixte, près des services techniques de Saint-Thégonnec. Contact : 02 98 79 64 89

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Le groupement de défense communal contre les organismes nuisibles qui s’est constitué en août est satisfait de sa première campagne de piégeage. Débutée le 21 février et terminée le 13 mars, elle a permis de prendre soixante ragondins. « Henri, un des membres de l’association, en a éliminé une quarantaine durant la saison de chasse », précise Jean-Pierre Aubin, le président. Quinze bénévoles ont participé à cette campagne et Patrick Betton, le maire, se félicite « de ce résultat, les ragondins étant vecteurs de maladies transmissibles à l’homme et aux animaux domestiques, comme la leptospirose, et responsables de nombreux dégâts. »

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

Quinze cages ont été nécessaires pour piéger les animaux. Dix appartiennent à la commune et cinq à la Gaule Voutréenne, auxquelles s’ajoute un bac à équarrissage, mis à disposition par le syndicat du bassin de l’Erve, et un congélateur. « Ce matériel, nécessaire pour ces campagnes de lutte contre les nuisibles, sera stocké dans un local aménagé par la commune. Le conseil municipal a octroyé une subvention de 150 € au groupement, démontrant ainsi l’intérêt qu’il porte à sa mission, indique le maire. Les riverains des bords de l’eau et les agriculteurs ont bien compris l’importance de cette démarche. »

Le bureau : Jean-Pierre Aubin, président. Noël Mézière et Christophe Pasquier, vice-présidents. Gilbert Rivière, secrétaire. Jacky Clement, trésorier.

Renseignements : Jean-Pierre Aubin, tél. 02 43 01 76 40.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Le conseil de la communauté de communes (CDC) du Haut-Perche s’est réuni mercredi soir, sous la présidence de Guy Monhée. Éric Charpentier, technicien de la Fédération départementale de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON), est intervenu pour exposer le projet de lutte collective pour le piégeage des ragondins et des rats musqués sur le bassin-versant de l’Avre, où dix communes de la CDC sont concernées.

« 15 389 captures ont été enregistrées pour la dernière saison, avec un réseau de piégeurs sur les bassins de l’Iton et de la Risle. Et pour la nouvelle campagne, les bassins de l’Avre, Charentonne, Dives et Vie », explique Eric Charpentier.

19 km de rivière sont concernés pour l’Avre. Sur la zone amont, l’infestation est moyenne, et plus importante d’Irai vers Beaulieu. La plupart des communes concernées sont favorables à ce programme de lutte et vont adhérer à la fédération. Le coût moyen par commune s’élève à 375 €.

Croix Saint-Maurice : le coût de la rénovation de la pyramide s’élève à 7 700 € (financés à 50 % par la CDC et 50 % par la commune de Moussonvilliers).

Maison Bunet : ce bâtiment est situé à l’entrée des Muséales. Il est prévu de le rénover pour ensuite accueillir l’exposition de la collection Cano. L’atelier d’urbanisme et d’architectes de l’Ouest de Cérisé est retenu : coût des travaux : 29 000 € ; honoraires : 2 473 €.

Dix ans des Muséales : en 2016, les Muséales de Tourouvre fêteront leurs dix ans. Plusieurs événements sont programmés : 24 avril, temps des sucres ; du 5 au 8 mai, stand sur les quatre jours de L’Aigle sur le thème du Canada ; du 13 au 15 mai, festival des fanfares ; 9 et 10 juillet, camp de trappeurs ; juillet et août, ateliers patrimoines pour les enfants ; 17 et 18 septembre, Journées du patrimoine.

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

En 2016, tous les résidents de la CDC pourront venir visiter gratuitement les Muséales. Une exposition temporaire « 10 ans, 10 témoins » sera présentée ainsi qu’une exposition sur les Amérindiens en BD. Il est aussi envisagé d’acheter un véritable canot d’écorce pour environ 15 000 €. Le coût de ce programme de festivités s’élève à 28 500 €, dont 13 500 € à charge de la CDC. Depuis le début de la saison, 7 245 visiteurs ont été recensés aux Muséales.

Divers : le club ados du Haut-Perche se retrouvera désormais le vendredi soir au lieu du samedi.

Prochaine réunion du conseil de la CDC jeudi 5 novembre, à 19 h.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Une campagne de capture et empoisonnement des rats d’égoût vient d’être effectuée dans le jardin public qui jouxte le palais des arts.

L’agent municipal chargé de la dératisation, à Vannes, camoufle soigneusement ses pièges et boîte à poison dans la végétation du jardin public bordant le palais des arts. La dératisation exige du doigté. De jeunes surmulots (Rattus norvegicus ou rat d’égout) ont été capturés et euthanasiés depuis le 21 juillet, date de lancement de la campagne.. Celle-ci s’achève cette semaine.

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

Les adultes plus méfiants

« Les adultes sont plus méfiants et ce jardin leur fournit tout ce dont ils ont besoin: l’eau du Rohan, des berges en terre et rocaille recouvertes de végétation dense, des marrons et des mûres pour se nourrir, sans oublier les restes de pique-nique abandonnés par les promeneurs », explique le technicien. Pour attirer les rongeurs, il utilise des fruits… ou du chocolat.  Ça ne marche pas à tous les coups !

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Ce lundi, au bord des étangs, Mickaël Jaunin, technicien du Gidon (Groupement intercommunal contre les organismes nuisibles créé en 2002) et André Laidin, garde-pêche, se sont donné rendez-vous pour mettre des pièges. L’appât ? Des carottes et des pommes pour attraper les ragondins et les rats musqués.

Le Gidon couvre les communes de Bourgneuf, Fresnay-en-Retz, Machecoul et Les Moutiers. En effet, ces animaux prolifèrent sur les quatre communes : pas moins de 17 486 bêtes ont été piégées dont 9 943 à Bourgneuf au cours de l’année 2012.

120 piégeurs bénévoles oeuvrent sur les quatre communes et reçoivent 1,70 € par queue présentée, payés par chaque commune. Le total des bêtes piégées par les bénévoles s’élève à 17 013, auxquels il faut ajouter les 473 prises par le technicien.

Résultat de recherche d'images pour "rat"

Rappelons que les ragondins et les rats musqués sont de grands destructeurs et peuvent creuser des galeries profondes. Par ailleurs, ils sont porteurs de la leptospirose qui occasionne fièvre, des douleurs et peuvent entraîner méningite et jaunisse (s’il y a morsure).

Certaines personnes en désaccord avec le Gidon n’hésitent pas à voler (ceci sur les 4 communes suscitées) les cages piégeuses, un préjudice que regrettent Mickaël Jaunin et André Laidin.

Désormais, s’il y a de tels vols, une plainte sera déposée à la gendarmerie et une amende sera dressée contre les voleurs.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr