Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

L’agent municipal chargé de la dératisation, à Vannes, camoufle soigneusement ses pièges et boîte à poison dans la végétation du jardin public bordant le palais des arts. La dératisation exige du doigté. De jeunes surmulots (Rattus norvegicus ou rat d’égout) ont été capturés et euthanasiés depuis le 21 juillet, date de lancement de la campagne.. Celle-ci s’achève cette semaine.
Les adultes plus méfiants
« Les adultes sont plus méfiants et ce jardin leur fournit tout ce dont ils ont besoin: l’eau du Rohan, des berges en terre et rocaille recouvertes de végétation dense, des marrons et des mûres pour se nourrir, sans oublier les restes de pique-nique abandonnés par les promeneurs », explique le technicien. Pour attirer les rongeurs, il utilise des fruits… ou du chocolat.  Ça ne marche pas à tous les coups !

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

L’agent municipal chargé de la dératisation, à Vannes, camoufle soigneusement ses pièges et boîte à poison dans la végétation du jardin public bordant le palais des arts. La dératisation exige du doigté. De jeunes surmulots (Rattus norvegicus ou rat d’égout) ont été capturés et euthanasiés depuis le 21 juillet, date de lancement de la campagne.. Celle-ci s’achève cette semaine.

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

Les adultes plus méfiants

« Les adultes sont plus méfiants et ce jardin leur fournit tout ce dont ils ont besoin: l’eau du Rohan, des berges en terre et rocaille recouvertes de végétation dense, des marrons et des mûres pour se nourrir, sans oublier les restes de pique-nique abandonnés par les promeneurs », explique le technicien. Pour attirer les rongeurs, il utilise des fruits… ou du chocolat.  Ça ne marche pas à tous les coups !

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

« Un de nos piégeurs a constaté la disparition de deux cages doubles. Elles ont été déplacées ou volées », explique Roger Millet, adjoint au maire. Pour lui, ces faits sont inadmissibles. L’élu rappelle que « pour lutter contre la prolifération des ragondins et rats musqués, des actions sont menées avec des cages mises en place par des bénévoles en charge de leur capture. Que ce soit un vol ou une blague, il serait bon que les auteurs de ce méfait remettent les cages en place ».

Résultat de recherche d'images pour "rat"

Ces disparitions inquiètent Roger Millet, car il est difficile de trouver des bénévoles. Or la lutte est indispensable, car les rats sont des animaux classés dans la catégorie des nuisibles et sont porteurs de la maladie de la leptospirose, de la douve…

Il lance donc un appel à témoin : « Si vous avez été témoins de cet acte, nous vous demandons de passer en mairie. »

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Le conseil communautaire a reçu, lundi, les représentants de la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON). Il existe 22 groupements sur la Vendée, dont un sur le canton du Poiré-sur-Vie, présidé par François Perrin. La FDGDON est un syndicat professionnel agricole créé en 1947, sous la tutelle du ministère de l’Agriculture. Son action se porte sur la destruction des ragondins, rats musqués et taupes. En 2011, les agents ont capturé 2 115 ragondins et 118 rats musqués, auxquels s’ajoutent 738 prises par des bénévoles. Il y a une baisse du nombre de ragondins due à l’efficacité des piégeages. En bordure de rivière, il est posé 20 cages sur 1 km. Les cadavres de bêtes sont pris en charge par un équarrisseur.

Résultat de recherche d'images pour "rat"

Chasse aux taupes

Les agents de la FDGDON interviennent aussi auprès des particuliers ou des entreprises pour le piégeage des taupes. Il leur en coûte 40 €, pour trois interventions sur un terrain de moins de 2000 m², 60 € pour une superficie comprise entre 2000 m² et un hectare et 80 € au-delà. Pour les entreprises, les interventions sont gratuites. La méthode de suppression est double, le piégeage et l’utilisation d’un gaz, le PH3. Ce dernier est utilisé sur les terres agricoles. Mais ce produit va être assorti de contraintes d’utilisation liées à la protection de l’environnement.

Le frelon asiatique, présent sur le canton, n’est pas classé organisme nuisible. Si un particulier en est infesté, il doit contacter la FDGDON, au 02 51 47 70 64, qui le renseignera sur la marche à suivre.

Le budget de la FDGDON est de 112 148 €, avec des subventions de 10 560 € du conseil général et 65 000 € des communautés de communes.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

C’est à une comédie à suspense, entre boulevard et policier, que les Rats d’auteurs vous convient cette année à la salle polyvalente, à partir du samedi 24 novembre. Les neuf acteurs de la troupe remontent sur les planches pour jouer la pièce de Philippe Caure « Vol avec affection ».

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique"

L’intrigue se déroule dans le domaine d’un célèbre peintre avant-gardiste, qui a organisé une expo géante. Le jour du vernissage approche mais un vol de tableaux survient. En guise de mise en bouche, une douzaine d’élèves de l’école Saint-Joseph ouvrira chacune des quatre séances par les premières scènes du « médecin malgré lui » de Molière.

Les quatre représentations auront lieu à la salle polyvalente, samedi 24 novembre à 20 h 30, dimanche 25 novembre à 15 heures, vendredi 30 novembre à 20 h 30 et le samedi 1er décembre à 20 h 30. Tarif : 8 €, adulte ; 3 €, 12-18 ans.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Les membres du Groupement intercommunal des animaux nuisibles regroupant Launay-Villiers, Port-Brillet et Saint-Pierre-la-Cour ont, lors de leur assemblée générale, présenté le rapport d’activité de l’association.

En 2012, sur les trois communes, 65 renards, 33 renardeaux, 13 fouines, 15 ragondins, 19 rats musqués, 24 corbeaux et 51 pies ont été tués. « Une lutte nécessaire pour préserver les cultures et éviter les dégâts causés notamment par les rats musqués et les ragondins », justifient les membres du groupement.

La campagne de piégeage sera ouverte du 1er mars au 30 avril. Elle a pour but de limiter l’érosion des berges et la prolifération de maladies.

Les opérations de piégeage sont réalisées dans des conditions précises, conformément à la réglementation de la police de la chasse dans le cadre des luttes collectives menées par les groupements de défense contre les organismes nuisibles.

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique"

Le port de gant est obligatoire pendant les opérations de manipulation et de destruction des ragondins et des rats musqués. Le piégeur doit visiter ses cages tous les matins. Les animaux capturés sont éliminés, conformément à la loi en vigueur.

Un bureau modifié

Gérard Lefeuvre ayant quitté la région, il a donné sa démission. André Bréhault est président. Il est épaulé par Marcel Lina et Jean-Claude Angenard. Roland Aurry gère les finances et Robert Raimbault s’occupe du secrétariat. Claude Moreau, Gérad Dennetière, Claude Sourdin et Raymond Poupin complètent le bureau en tant que membres.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Les 154 danseurs du Ballet de l’Opéra de Paris et les 138 « petits rats » de l’Ecole de danse, vont se surpasser, du 15 au 25 avril, pour commémorer la fondation par Louis XIV du Conservatoire de danse en 1713.

« C’est le tricentenaire de l’école française de danse, qui rassemble l’école et le Ballet », explique Brigitte Lefèvre, directrice de la danse à l’Opéra de Paris.

Un style voulu par Louis XIV

Louis XIV veut à l’époque à la fois mettre de l’ordre dans la gestion de l’Opéra et jeter les fondations d’un style français, « c’est-à-dire une grammaire, une élégance française », souligne Brigitte Lefèvre.

L’ordonnance royale stipule qu’« on y enseigne l’école française, fondée sur la primauté de l’harmonie, la coordination des mouvements, la justesse des placements et le dédain de la prouesse ».

300 ans plus tard, un feu d’artifice de ballets illustrera l’excellence de l’école française, considérée comme une des meilleures au monde avec l’école russe.

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique"

Spectacles et célébrations

Le 15 avril, coup d’envoi avec un spectacle mêlant des ballets emblématiques (Faust de Léo Staats, une gloire de la danse française, et Aunis de Jacques Garnier) et une création de Béatrice Massin, référence de la danse baroque et de Nicolas Paul, danseur et chorégraphe issu de la compagnie.

Le très spectaculaire « défilé » – près de 300 danseurs – qui marque les grands événements à l’Opéra de Paris, réunira l’école et le Ballet pour conclure la soirée.

Le même programme, à l’exception du somptueux défilé qui ne tiendrait tout simplement pas sur scène, sera donné une deuxième fois à Versailles dans l’écrin plus intime de l’Opéra Royal le 25 avril.

Gala des écoles de danse à Garnier

Les 17 et 18 avril, deux spectacles donneront aux jeunes élèves de l’école de danse l’occasion de briller. Les jeunes rêvent évidemment d’intégrer le Ballet, une des seules compagnies au monde où 95 % des danseurs, solistes et corps de ballet sont issus de l’école de danse.

Un « gala des écoles du XXIe siècle » invite le 20 avril à Garnier des enfants du Bolchoï, de la Scala, des écoles canadienne et danoise et de la Royal Ballet School anglaise, sans oublier Stuttgart et Hambourg.

Une exposition retracera l’histoire de l’Ecole française de danse de juin à août, au Palais Garnier.

Pour ceux qui n’auront pas réussi à arracher une place, le spectacle du 15 avril est retransmis sur Arte le 28 avril à 20 h 45. Arte a également réalisé une série documentaire en deux épisodes,Graines d’Etoiles, qui suit les « petits rats » toute une année.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

« Ce n’est pas une raison pour les éliminer totalement. » C’est donc bien de « régulation »qu’il a été question, jeudi 18 avril à la mairie d’Angrie.

Piégeurs, et représentants locaux de la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON), ainsi que le maire, Jean-Alain Chevillard, se sont rencontrés pour organiser la lutte. Une réunion qui officialise une action qui va être menée sur la commune, visant à identifier les lieux où ragondins et rats musqués vivent et se reproduisent.

Un arrêté municipal a été pris, valable jusqu’au 30 juin 2013, et renouvelable par un nouvel arrêté d’une année. Il désigne les piégeurs agrémentés (Camille Goujon, Joseph Chevallier, Marcel Bureau, Alain Ménard, Louis Bourgeais) et les autorise à agir.

De quelle manière ? Avec l’utilisation de cages spécialement conçues pour la capture. Il suffira aux personnes ayant repéré ces rats de joindre Camille Goujon, qui délivrera les cages. Seuls les piégeurs agrémentés sont habilités à détruire ces animaux nuisibles. « La réglementation est très stricte » a rappelé Camille Goujon, et un comptage sera effectué.

Les pigeons nuisent aussi

Autre animal dans le viseur, le pigeon. Des colonies importantes envahissent plusieurs bâtiments dans le bourg ou dans la campagne. « Des pigeons qui se reproduisent sur leur lieu d’habitation, pour une moyenne de trois à quatre couvées par an. »

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique"

« Les pigeons appartiennent à ceux qui les logent », a indiqué Guy Robert, représentant cantonal du FDGDON, qui a testé la méthode de régulation à Challain, dans l’église. « C’est une méthode qui consiste à appâter avec de la nourriture, ne laisser qu’une entrée accessible, laisser entrer, puis capturer de préférence le soir ou la nuit. »

La multiplication des pigeons engendre des dégâts importants, gouttières bouchées, fientes qui salissent les façades et les toitures… Ils peuvent aussi causer des maladies.

« Organiser la lutte contre la prolifération anarchique des pigeons est une question de santé publique », martèle Guy Robert. Les propriétaires des lieux où nichent les volatils vont être rencontrés rapidement, afin d’entreprendre cette régulation.

Contact : Camille Goujon (02 41 92 72 79, aux heures des repas de préférence).

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Mardi soir, au gymnase de Penanroz, c’était l’aboutissement du travail de l’année pour les élèves du cours de danse de Stéphanie Nouaille Degorce. Chaque semaine, elles ont répété les mouvements à la salle associative de l’espace Quéïnec.

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique"

Leur professeur a préparé avec soins les différents morceaux musicaux, jazz et tango ou encore musique classique. Devant un public, les artistes maquillées et parées de leurs costumes de scène, ont assuré avec légèreté les mouvements souples, pointes et demi-pointes dans un décor soigné.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Dorte et Kim Kjaer, d’origine danoise, et Malouins depuis 2003, s’occupent de la distribution de l’entreprise WiseCon en France, spécialisée dans la fabrication de pièges à rats intelligents.</P>

L’initiative

Dorte et Kim Kjaer sont Danois et se sont installés à Saint-Malo en 2003.

Au bout de plusieurs années dans l’industrie, Kim Kjaer a envie de rebondir et crée sa boîte, Danton. Objectif : permettre à des entreprises nordiques de se développer en France. « Comme nous sommes Danois et que nous aimons les Bretons, nous avons décidé de l’appeler Danton ! »

Une technologie révolutionnaire

Les époux Kjaer étaient loin de se douter, en 2011, que ce nom aurait une résonance particulière… celle de sceller le sort de petits rongeurs de manière tranchante ou presque. Kim et Dorte Kjaer distribuent aujourd’hui une technologie révolutionnaire pour débarrasser les villes françaises de leurs rats : la technologie WiseCon.

Aujourd’hui, pour dératiser en France, on utilise toutes sortes de produits chimiques, dispersés au hasard, en présence avérée ou non de rats. Avant d’installer la « WiseTrap », les dératiseurs ont la possibilité de filmer ce qui se passe dans les égouts à l’aide d’une caméra infrarouge. Une fois la présence des rats confirmée, le système consiste à installer un piège à l’entrée d’un réseau, puis à chaque intersection. « Petit à petit, on retire ces pièges pour n’en laisser plus qu’un à demeure, celui situé à l’extrémité du réseau », explique Kim Kjaer. Le rat, lorsqu’il passe dans le piège, est écrasé et tué sur le coup. L’installateur et la collectivité, qui font appel à cette technologie connectée, peuvent suivre directement ce qui se passe grâce à la transmission wifi. Le coût du piège qui reste en place est de 120 € par mois.

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique"

Quelques villes, comme Saint-Maur-des-Fossés près de Paris, ont déjà testé le système. Résultat des courses : 216 rats tués en vingt-deux semaines ! « Avec la dératisation chimique, un regard est traité tous les vingt ans ; alors qu’un couple de rats donne naissance à environ 850 rats en une vie. »

Pour les plus petites structures, il y a aussi la « WiseBox ». L’appareil, installé en bas d’un mur, tue et récupère aussi bien les rats que les souris. Une surface alimentaire en Indre-et-Loire l’a testée : en trente-six heures, soixante souris ont été tuées !

Pour Kim Kjaer, la technologie WiseCon va forcément décoller. « C’est écologique et c’est hygiénique. Si l’investissement initial est conséquent, ce sont, à terme, des économies pour les villes. Les budgets de remise en état des réseaux par exemple sont revus à la baisse. » Dans la ville d’Holstebro au Danemark, 117 pièges à rats ont tué 23 000 rats en un an et demi.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

La légende veut que l’on compte deux rats pour chaque Parisien. Le décompte officiel n’existe pas. Ils sont des milliers à vivre dans les égouts. Au printemps, ils s’aventurent davantage à la surface. C’est là que l’Unité de prévention des nuisances animales intervient.

Les rats en disent long sur les hommes. Ils rat-content notre part d’ombre, notre face cachée. Tapis dans les égouts, les caves abandonnées, ils nous observent, se nourrissent de nos déchets. À Paris, si l’on en croit une récente étude, ils en dévorent plusieurs tonnes par an !

Mais au printemps, ils rêvent aussi de lumière, de nourritures plus fraîches. Alors, lorsque les canalisations craquent, que les tuyaux sont éventrés, ils se faufilent, grattent, grignotent et pointent leur museau par dizaines. C’est là que l’on entend des gens hurler, et le téléphone de la préfecture de police sonner.

Unité spéciale

Depuis onze ans, une unité spéciale a été créée au sein de la direction départementale de la protection des populations de Paris. Elle regroupe des policiers et des fonctionnaires scientifiques et techniques. Leur mission : lutter contre les nuisances animales. Leur emblème : un renard (1).

« Nous avons été appelés par un locataire d’un immeuble du XVIIIe arrondissement,explique Jean-Michel Derrien, le patron de l’Unité. Il y a des rats dans la cour et dans la cave. »La Kangoo de service, blanche comme une souris, se faufile dans les couloirs de bus. Michel Gillet, l’adjoint de l’unité, se gare à l’entrée de la rue où se dressent quelques immeubles plutôt vétustes.

Dans la cour intérieure, rien de très impressionnant pour le profane. Un trou sur le mur, maculé de traces sombres, intrigue le policier. « Ils sont passés par là ! Leur pelage, couvert de salissures d’égouts, a noirci le mur. »

Le pire est à venir. Au rez-de-chaussée de l’immeuble, une planche en bois cache l’entrée de la cave. Michel Gillet la déplace et enfile des gants spéciaux, anti-morsures… « Les rats transmettent une maladie infectieuse grave, la leptospirosemieux vaut être prudent. »

Plongé dans l’obscurité, l’escalier de la cave est recouvert de détritus, de papier gras et glissants. Sur les murs humides, des fils électriques parfois dénudés pendouillent en guirlande. L’air est vicié par une odeur acre de crasse et d’urine.

Michel descend prudemment balayant les marches du faisceau de sa lampe torche. « Bingo ! »Un rat de belle taille gît sur le sol. « Il est crevé celui-là ! » Il a mangé du poison déposé par les habitants.

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique"

De drôles de rencontres

Si les rats vivent en horde, pourquoi un seul cadavre ? « Ce sont des petits malins, ils envoient un goûteur ! Le plus vieux, le plus malade, il se sacrifie pour les autres »

Une femelle peut avoir une portée de six à douze rats tous les trois mois. Adultes, leur taille varie de 15 à 30 cm.

Dans une ambiance de film d’horreur, nous progressons dans cette cave. La lumière de la lampe dévoile un terrier, des déjections et, plus spectaculaire : des plaques de béton effondrées. « Les rats ont creusé des galeries en dessous ce qui a fragilisé le sol, en marchant dessus quelqu’un les a fendues. »

Quelqu’un ? Une inspection plus approfondie de la cave révèle qu’une ou plusieurs personnes squattent ou ont squatté cet enfer. Un duvet déroulé à même le sol, au milieu des fientes et, une valise…

« On fait parfois de drôles de rencontres lors de nos inspections, concède Jean-Michel Derrien. Notamment des toxicomanes, très mal en point qui finissent par cohabiter avec les rongeurs » Il y a quelques années, une équipe a découvert le corps d’un homme qui s’était pendu dans une cave, sans que personne ne s’en aperçoive.

Les rats, eux, le savaient. Sont-ils la malédiction supplémentaire de la détresse et de la pauvreté, comme aux temps révolus où ils véhiculaient la peste ? « Non ! On les trouve aussi dans les beaux quartiers. Il suffit qu’il y ait des travaux aux pieds des immeubles chics pour qu’ils sortent. » Ils profitent alors de poubelles richement garnies, avec parfois de délicieux restes estampillés Fauchon ou Hédiard.

L’unité traque tous les nuisibles.Comme ces pigeons qui avaient élu domicile dans le très chic appartement haussmanien d’une vieille dame. « Elle les nourrissait. Elle vivait avec les fenêtres ouvertes en permanence. » Dans toutes les pièces richement décorées, les meubles et les bibelots étaient recouverts de fientes. Seuls quelques centimètres sur le canapé où s’asseyait et dormait la mamie aux pigeons étaient restés intacts !

« Une autre fois, dans une cave obscure, ma lampe a éclairé deux yeux brillants ! » Ceux d’un renard. En plein Paris! « J’ai sursauté mais en fait, il était empaillé », rigole Michel Gillet.

(1) En 2012, l’Unité a réalisé 2500 enquêtes. Elle constate le péril sanitaire, puis écrit aux propriétaires pour qu’ils fassent venir des dératiseurs privés.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr