Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

GRIMACE. Des yeux plissés et un grand sourire ? Voilà des indices qui semblent montrer que vous ressentez une forte joie. En revanche, chez les rats, ces signes sont plus discrets et difficiles à observer. Des chercheurs de l’Université de Berne, en Suisse, ont décidé d’étudier les expressions faciales des rats lorsqu’ils ressentaient des émotions positives. De nombreux travaux ont déjà été réalisés sur les émotions négatives comme la peur, la souffrance ou encore l’agressivité chez les animaux mais très peu portent sur les émotions agréables comme l’euphorie, l’amusement et l’optimisme. Dans une démarche dirigée vers le bien-être animal, ces scientifiques ont étudié 15 rats, Rattus norvegicus, et les ont photographiés dans deux situations différentes : une de jeu et une autre de stress. Ils ont également placé des micros pour enregistrer les ultrasons qu’émettaient les rongeurs.

Résultat de recherche d'images pour "rat"

Une analyse quantitative et qualitative

La situation censée induire des émotions positives chez les rats était une séance de chatouilles, en trois phases avec une pause de dix secondes entre chacune d’elles. L’autre situation, appelée traitement contrasté, consistait à les mettre dans une pièce inconnue et à leur passer du bruit blanc* par intermittence. À chaque fois que ces rongeurs émettaient des ultrasons à 50 kHz, une fréquence associée à la joie et au plaisir, ou à 22 kHz, elle, associée au stress, les chercheurs prenaient des photos de profil et de ¾ de la tête de ces animaux afin d’étudier avec précision leurs « grimaces ».

Bruit blanc. Le bruit blanc est un son continu contenant toutes les fréquences, de 20Hz à 20 kHz (comme la lumière blanche qui contient toutes les couleurs du spectre), émises aléatoirement à une même énergie. Pour exemple, l’effet « neige » d’une télévision est un bruit blanc.

Ils ont choisi de s’intéresser à de nombreux critères, à la fois qualitatifs (couleur des oreilles, visibilité de la membrane nictitante) et quantitatifs (taille des pupilles, angle d’inclinaison des oreilles et des sourcils). La couleur des oreilles a été déterminée à l’aide d’une palette de roses et les données quantitatives grâce à des mesures précises effectuées à partir des photos. Au total, 100 à 150 images ont été capturées par animal et par traitement, soit un total de 3000 images.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

0 Commentaire :(

Pas plus de 2 liens par commentaire. Le BBCode n'est pas autorisé.