Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

La Ville déploie une technologie de dératisation électronique, baptisée WiseTrap. Les rongeurs sont désormais piégés sans utilisation de produits chimiques. En quatre mois, 300 rats ont été éliminés. L’initiative « C’est une véritable révolution », déclare Ronan Nedelec, responsable de la cellule collecte au service assainissement de la Ville. Le test de dératisation électronique est concluant. Équipée de six pièges depuis 2012, la Ville vient de passer commande de seize nouveaux appareils.Ils sont mis au point par la société danoise WiseCon et distribués en France par l’entreprise Danton, de Saint-Malo. Leur conception intègre une large part d’électronique, ce qui leur confère un côté très high tech. L’un des avantages : l’appareil ne nécessite ni poison ni appât. « On a toujours dératisé avec des produits chimiques. Nous savons maintenant qu’il existe une solution plus efficace et respectueuse de l’environnement. » Techniquement, le matériel est installé dans les regards du réseau d’assainissement des zones ciblées : il se compose du piège qui se déclenche lorsque l’animal est détecté par des capteurs de mouvement et de chaleur, d’une batterie et d’un module de transmissions de données. Le rat, lorsqu’il passe dans le piège, est écrasé et tué. « Pour l’instant, ils ont été installés dans le secteur de Villejean. »

Résultat de recherche d'images pour "rat "

Un suivi via internet

Le suivi de la dératisation se fait via internet. « Chaque piège est géolocalisé et différentes informations sont accessibles à distance : nombre de coups portés par piège, niveau de chargement de la batterie, dysfonctionnements éventuels, etc. Lorsque le nombre de coups portés diminue jusquà atteindre zéro, cela signifie que la zone a été dératisée. Les pièges peuvent alors être retirés pour être positionnés sur un nouveau secteur. »

Les résultats liés à l’installation des premiers pièges sont probants : en quatre mois, ils ont permis d’éliminer environ 300 rats sur la zone traitée. « Avec l’installation des nouveaux pièges, lobjectif est de couvrir le maximum de secteurs et ainsi réduire, voire stopper, lutilisation des raticides au sein des réseaux rennais. »

Ce système se développe au Danemark, où une dizaine de communes ont adopté ces dispositifs anti-rats non chimiques ainsi que des sociétés de HLM et des entreprises. En France, quelques villes dont Rennes, s’y mettent aussi. Tout pour que les rats quittent le navire

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

0 Commentaire :(

Pas plus de 2 liens par commentaire. Le BBCode n'est pas autorisé.