Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Ce rongeur africain qui fascine les médecins, présente des capacités innégalées de longévité et de résistance face au cancer ou aux maladies dégénératives comme Alzheimer.

« Cet animal n’est pas très photogénique mais il pourrait bien sauver la vie de pas mal d’entre nous » assure Frédéric Saldmann, Directeur scientifique de la Fondation pour la Recherche en Physiologie qui se consacre exclusivement à l’étude de l’hétérocéphale, nom scientifique du rat-taupe nu.

Il est vrai qu’au premier coup d’oeil, avec sa peau fripée dépourvue de fourrure et ses grandes incisives saillantes, indispensables pour creuser les sous-sols de l’Afrique de l’Est d’où il est originaire, le petit rongeur, quasiment aveugle, n’a rien d’attendrissant. C’est sans compter sur son incroyable secret de longévité.

LIRE AUSSI >> Génétique: à la recherche de « l’ADN de super-héros »

Ultra-résistante, au temps comme aux maladies, la bestiole qui fascine les chercheurs est ce soir à l’honneur d’une grande soirée de collecte de fonds organisée à Paris par des chercheurs soucieux d’en apprendre toujours plus sur l’incroyable animal, comme le rapporte Le Parisien. « D’ici une dizaine d’années je pense que nous aurons obtenu des résultats spectaculaires, confie Frédéric Saldmann, avec un code génétique similaire au notre à 93%,

Résultat de recherche d'images pour "rat"

ce rat pourrait complètement inverser notre rapport au vieillissement et à la maladie Notre espérance de vie pourrait être considérablement rallongée. »

Une longévité incomparable

Pour déterminer la longévité d’une espèce, son gabarit fait foi. Mais le rat-taupe nu fait mentir tout le monde. Avec ses 8 centimètres de longueur et ses 36 grammes, sa corpulence est semblable à celle d’une souris. Mais alors que celle-ci ne dépasse jamais l’âge de cinq ans, le rat-taupe nu peut vivre jusqu’à trente printemps. « A échelle humaine, c’est comme si nous vivions six cent ans » explique Frédéric Saldmann.

« Et il reste en bonne santé et fertile même en fin de vie, précise-t-il. C’est fascinant à observer, il n’évolue pas de sa naissance à sa mort, son enveloppe corporelle reste inchangée, il traverse les années comme si le temps n’avait pas de prise sur lui. Et au bout d’une trentaine d’années, il cesse simplement de fonctionner, il arrête de vivre. »

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

0 Commentaire :(

Pas plus de 2 liens par commentaire. Le BBCode n'est pas autorisé.