Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Sur le sable, entre deux siestes et une baignade, les plagistes sont des lecteurs assidus. Des romans à l’eau de rose aux polars, ils nous dévoilent les récits qui les font vibrer.

À côté des indétrônables magazines féminins et revues people, les plagistes de Saint-Gilles-Croix-de-Vie profitent des vacances pour se plonger dans des histoires pas toujours très claires.

Romans noirs et eau de rose

« Il y a pas mal de meurtres, des têtes trouvées dans un jardin et des dealers qui se font tuer », énumère Françoise tout sourire. Le titre du polar qui rassemble toutes ces joyeusetés ? La 11e et dernière heure, de James Patterson, l’un des écrivains les mieux payés du monde. À quelques mètres, changement radical d’univers. Valérie est plongée dans la lecture de La Princesse, de Danielle Steel. « Un roman à l’eau de rose », comme le reconnaît la vacancière, qui raconte les péripéties amoureuses d’une princesse du Liechtenstein partie s’engager dans une association humanitaire en Érythrée.

Guillaume Musso, n°1 des plages

Roi des ventes, l’écrivain Guillaume Musso l’est aussi sur le sable. Hélène, Valentin, Radia, tous les trois ont succombé à ses histoires d’amour saupoudrées de suspense. Valentin en est à son cinquième Musso, La fille de papier, et sa ferveur ne se dément.

« J’adore son style d’écriture, les histoires qu’il raconte », explique-t-il, avant de citer une phrase d’un de ses romans qu’il a notée sur son téléphone : « Nous sommes jeunes, mais nous savons déjà qu’au grand jeu de la vie, les plus malheureux sont ceux qui n’ont pas pris le risque d’être heureux. »

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique"

La foi en l’homme au bord de l’eau

Radia, elle aussi, s’est laissée tenter par le « style Musso », tout en avouant qu’elle préfère, et de loin, Paulo Coelho. « Avec Paulo c’est plus spirituel, plus philosophique, alors que Musso, ça glisse », décrit-elle.

Du spirituel, du philosophique, c’est aussi ce que recherche une autre vacancière qui vient de commencer un livre de Barbara Constantine au titre plutôt alambiqué. Tom, petit Tom, tout petit homme Tom est l’histoire d’un garçon dont la mère l’a eu à seulement 13 ans et a du mal à se faire à sa maternité.

« J’ai lu d’autres romans de Barbara Constantine, explique cette lectrice plagiste. Et ce que j’aime, c’est qu’elle redonne foi en l’homme. Elle montre tout ce qu’il peut faire de bon dans une société dure. »

Zombies et samouraïs pour les jeunes

Intriguée, sa voisine Christine, qui affectionne les récits de vie, s’approche pour en savoir un peu plus sur ce roman. Son fils Paul, lui, est plongé dans la lecture d’un manga, Bleach« Ça parle de samouraïs qui se battent entre eux », résume-t-il, tout en précisant qu’il ne lit pas que des mangas. Dans le panier de son vélo, La peur de Charlie Higson, l’histoire d’ados traqués par des adultes morts-vivants qui n’ont qu’une envie, leur sucer le sang.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

0 Commentaire :(

Pas plus de 2 liens par commentaire. Le BBCode n'est pas autorisé.