Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Depuis le mois de novembre, une habitante du Plateau se bat contre la présence de rats dans sa maison. Un problème que d’autres habitants de ce quartier semblent partager.
Une présence peu rassurante
Lors de son arrivée rue du Bois, cette nouvelle propriétaire décide de réaliser des travaux dans sa maison. Profitant d’un espace ouvert dans le mur, des rats s’installent dans la cloison et la laine de verre. Ils creusent également une galerie jusqu’au plafond, et s’installent juste au-dessus de son séjour. Vivant la nuit, ils creusent en grattant, courent le long du plafond, et vont jusqu’à grignoter les fils des plafonniers.
Une installation vétuste
Elle se rend à la mairie de Giberville pour signaler le problème, mais la commune ne dératise que les bâtiments publics. Elle reçoit tout de même des sachets de granulés empoisonnés, distribués aux particuliers. Mais leur efficacité reste limitée car ces rongeurs contournent les aliments présentant un risque. En interrogeant ses voisins proches, elle se rend compte que « les résidents de la rue ont tous des histoires et anecdotes à raconter sur les rats ». Mais personne n’avait pensé, jusque-là, à contacter la mairie pour traiter le problème. Et apprend qu’à l’époque de la SMN, cette dernière organisait des grandes campagnes de dératisation.
Un rat par habitant
Aujourd’hui il n’existe plus de plans précis de l’ancien réseau, perdus après la fermeture de l’usine. Véolia, pour sa part, dispose d’un simple plan du réseau public, mais pas celui des habitations privées. Selon son constat, la vétusté du réseau est en cause avec, par endroits, une eau stagnante, terrain propice au développement des rats.
De plus, les composteurs favorisent leur installation et leur prolifération car ils sont très friands d’épluchures et de restes, leurs régimes étant similaires à celui d’un homme. Selon Caen-la-Mer, la surpopulation de rats dans les égouts est un vrai problème. Elle estime leur population à une moyenne d’un rat par habitant.
Alertée, la commune de Giberville a décidé d’organiser une campagne de dératisation dans les semaines à venir. Une lettre, signée par plusieurs riverains, a été remise à l’adjoint aux travaux.
D’autres personnes victimes peuvent se manifester auprès de leur commune respective, ou auprès de Madame Morel, pour l’aider à recueillir d’autres signatures : morelsophie0172@orange.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Depuis le mois de novembre, une habitante du Plateau se bat contre la présence de rats dans sa maison. Un problème que d’autres habitants de ce quartier semblent partager.Une présence peu rassuranteLors de son arrivée rue du Bois, cette nouvelle propriétaire décide de réaliser des travaux dans sa maison. Profitant d’un espace ouvert dans le mur, des rats s’installent dans la cloison et la laine de verre. Ils creusent également une galerie jusqu’au plafond, et s’installent juste au-dessus de son séjour. Vivant la nuit, ils creusent en grattant, courent le long du plafond, et vont jusqu’à grignoter les fils des plafonniers.Une installation vétuste Elle se rend à la mairie de Giberville pour signaler le problème, mais la commune ne dératise que les bâtiments publics. Elle reçoit tout de même des sachets de granulés empoisonnés, distribués aux particuliers. Mais leur efficacité reste limitée car ces rongeurs contournent les aliments présentant un risque. En interrogeant ses voisins proches, elle se rend compte que « les résidents de la rue ont tous des histoires et anecdotes à raconter sur les rats ». Mais personne n’avait pensé, jusque-là, à contacter la mairie pour traiter le problème. Et apprend qu’à l’époque de la SMN, cette dernière organisait des grandes campagnes de dératisation.Un rat par habitant Aujourd’hui il n’existe plus de plans précis de l’ancien réseau, perdus après la fermeture de l’usine. Véolia, pour sa part, dispose d’un simple plan du réseau public, mais pas celui des habitations privées. Selon son constat, la vétusté du réseau est en cause avec, par endroits, une eau stagnante,

Résultat de recherche d'images pour "rat domestique"

terrain propice au développement des rats.De plus, les composteurs favorisent leur installation et leur prolifération car ils sont très friands d’épluchures et de restes, leurs régimes étant similaires à celui d’un homme. Selon Caen-la-Mer, la surpopulation de rats dans les égouts est un vrai problème. Elle estime leur population à une moyenne d’un rat par habitant.Alertée, la commune de Giberville a décidé d’organiser une campagne de dératisation dans les semaines à venir. Une lettre, signée par plusieurs riverains, a été remise à l’adjoint aux travaux.D’autres personnes victimes peuvent se manifester auprès de leur commune respective, ou auprès de Madame Morel, pour l’aider à recueillir d’autres signatures : morelsophie0172@orange.fr

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

0 Commentaire :(

Pas plus de 2 liens par commentaire. Le BBCode n'est pas autorisé.