Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Les piégeurs de ragondins et rats musqués des cantons de Beauvoir-sur-Mer, Challans et Saint-Jean-de-Monts, étaient rassemblés jeudi soir, à la salle polyvalente pour la réunion annuelle organisée par le Syndicat mixte de gestion écologique du Marais breton vendéen et protection de son environnement.
Ce syndicat, représentant quinze communes regroupées en trois communautés de communes (Pays de Challans, Pays du Gois et Océan Marais de Monts), est présidé par Denis Crochet. Il accompagne et complète l’action des associations syndicales de Marais dans la gestion du Marais breton vendéen. Une de leurs actions est la lutte contre les espèces animales envahissantes dont font partie ragondins et rats musqués. Depuis décembre 2001, le syndicat a mis en place un programme de piégeage avec le concours des populations locales moyennant une prime de 1,70 € par prise. Grâce à l’effort de 297 piégeurs réguliers, en douze ans, 458 250 animaux ont été collectés. « Par cette action collective, les dégâts sont tempérés. On voit même des roselières réapparaître », a déclaré Denis Crochet. Le syndicat incite aussi les agriculteurs adhérents au programme à piéger les taupes sur les mêmes modalités puisque la nouvelle réglementation interdit les actions chimiques. D’autres missions concernent la lutte contre les espèces végétales envahissantes telles que le baccharis

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

, l’herbe de la Pampa et surtout la jussie. La colonisation des fossés par cette dernière a des conséquences lourdes pour le marais, gênant l’écoulement de l’eau en hiver et asséchant les fossés en été. Près de 300 km de fossés ont été ainsi colonisés et 130 km ont été arrachés manuellement en 2013. « Si on arrive à faire un curage des fossés tous les dix ans et à procéder à un arrachage mécanique (pelle équipée d’un godet) tous les cinq ou six ans, on peut obtenir des résultats positifs. Cette méthode alternative va être menée sur les secteurs de Saint-Jean-de-Monts et Bois de Céné-Châteauneuf », a précisé Denis Crochet.Johan Bornier, directeur adjoint de la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON), a fait le point sur la lutte contre le frelon asiatique et la chenille urticante processionnaire du pin et du chêne. « Bien que les nids de frelons asiatiques soient en régression, 700 sont aujourd’hui recensés sur le département qui est colonisé dans sa totalité », a-t-il déclaré. Il a évoqué les risques apicoles, agricoles, humains et environnementaux que représentent ces frelons. Mais il s’agit d’un danger classé en 2e catégorie uniquement au titre de protection de l’abeille. Il n’y a donc pas d’obligation de destruction. Celle-ci reste à la charge du propriétaire du terrain sur lequel le nid se trouve.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

0 Commentaire :(

Pas plus de 2 liens par commentaire. Le BBCode n'est pas autorisé.