Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Le calvaire d’un couple de Caennais dure depuis quatorze ans. Malgré les traitements, leur appartement reste infesté. Ils ne trouvent pas d’accord avec leur bailleur pour être relogés avec leurs cinq enfants.

Sur la table de réunion, Mickaël a posé un sac en plastique gris. Une cinquantaine d’habitants du quartier de la Pierre-Heuzé, à Caen, sont rassemblés, vendredi soir. Mickaël enlève le sac et dévoile un bocal où grouille l’objet de leur colère : des cafards.

Le couvercle dévissé, une odeur de crevette avariée empeste la petite salle du club du troisième âge. Ce bocal n’est qu’un échantillon de la colonie qui peuple l’appartement de Sabrina et Mickaël, 35 et 39 ans. « La nuit, des cafards tombent dans le lit des enfants ! » décrit la Caennaise. Une situation qui dure depuis quatorze ans, date de leur emménagement dans un des nombreux immeubles qui encerclent la place principale de la Pierre-Heuzé, ancienne Zup construite dans les années 1970.

Des courts-circuits

Stupéfait, on accompagne le couple dans son 5 pièces. « Regardez, ils se glissent derrière la tapisserie et le long des gaines électriques. » Les blattes, comme on les appelle aussi, sont effectivement omniprésentes. En grappes dans les recoins. En coursiers furtifs dans les angles de plafond. En ‘morfalous’ dans le moindre paquet de nourriture ouvert.

Le couple vit avec ses cinq enfants, âgés de 3 à 16 ans, dans l’appartement vétuste mais plutôt propre. « Ils étaient déjà là quand on est arrivés. On l’a signalé à Caen habitat (leur bailleur), ils ont fait une fumigation. » Une désinfection à la fumée, inefficace.

« Ils nous ont dit : c’est normal, vous auriez dû enlever les tapisseries. » Nouvelle opération, une fois les lés retirés. Même résultat. La famille a vécu plus d’une dizaine de fumigations, devant à chaque fois quitter son logement. Sans succès.

Résultat de recherche d'images pour "cafard"

« Une fois, on en a même retrouvé dans l’inhalateur bébé de notre fille, qui est asthmatique. » La cuisine aménagée ? Infestée, elle a été démontée et jetée. Le congélateur ? « Il a grillé la semaine dernière, les cafards rentrent dans les parties électriques, au chaud, et ça provoque des courts-circuits. »

Informé en juin lors d’une de ses permanences dans le quartier, Antoine Casini, conseiller général PS, a proposé deux réunions d’information. Caen habitat est venu à la première. Le bailleur social affirme d’ailleurs que « la lutte contre les cafards est une priorité » mais précise « La coopération du locataire est essentielle ».

Suspecté d’être un foyer-source pour les insectes, l’appartement de Sabrina et Mickaël doit être vide pour que « l’entreprise ISS que nous sollicitons le traite à fond », indique la directrice, Christine Delomez. Durée : un mois.

Caen habitat a donc proposé plusieurs relogements au couple. Qu’il a refusés, car trop coûteux à chauffer, trop petit pour les cinq enfants ou trop éloigné de leurs écoles. « En plus, le déménagement, c’est à nos frais ! » dénonce la mère, dont la moitié du salaire passe dans le loyer de 500 €. « C’est aussi à nous de démonter, nettoyer puis remonter meubles et électroménager, râle son mari. Alors on a demandé un pavillon meublé. »

Antoine Casini, le conseiller général, a souhaité que soit créé « un comité de vigilance pour suivre ces opérations de désinfection. Et qu’il y ait un nettoyage de fond dans les sous-sols et les vide-ordures. »

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

0 Commentaire :(

Pas plus de 2 liens par commentaire. Le BBCode n'est pas autorisé.