Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

« Maintenant, on n’a qu’une hâte, c’est que ça se termine ! » Tribunal de grande instance de Morlaix, hier matin. Au rez-de-chaussée, Laurence, greffière adjointe, a du mal à contenir son émotion. Ce mardi, à l’étage, se déroule la dernière audience correctionnelle. Une ultime étape avant la fermeture du TGI qui sera transféré à Brest le 1er janvier.

Comme Laurence, ils sont une dizaine de fonctionnaires de catégories B ou C (greffiers, adjoints, secrétaires…) à travailler au tribunal. Un personnel de l’ombre qui vit mal la situation. « Tout le monde est contre la fermeture ici, glisse Audrey. Pour nous, elle n’est pas justifiée. Quand on voit le nombre de dossiers qu’on traite… »

Depuis l’annonce de la réforme de la carte judiciaire et de la fermeture du tribunal, en novembre 2007, quatre fonctionnaires sont partis en retraite. Ils n’ont pas été remplacés. Chez les greffiers, le boulot s’amoncelle. L’ambiance se dégrade, le moral chute. « Ça devient ingérable. On part avec tout le contentieux morlaisien mais sans le personnel qui va avec. On va faire comment là-bas ? » s’interroge Gisèle.

Appréhension

10 h 30, Laurence propose une tasse de café : « On ne tient que par ça ! » D’autres confrères arrivent. Les langues se délient. « Pour nous, c’est la double peine. On va perdre du temps dans les transports et du pouvoir d’achat avec ces déplacements. Forcément que ce n’est pas bien vécu. Tout cela aura un impact sur nos vies familiales », résume Annie.

Résultat de recherche d'images pour "cafard"

Entre amertume, tristesse et résignation, les fonctionnaires du tribunal s’apprêtent donc à faire leurs cartons. « Il faut se faire une raison. On est bien obligé de suivre, on n’a pas le choix. Contrairement aux magistrats, pour nous, c’était Brest ou rien. Mais on ne participera pas au déménagement. Faut pas exagérer », fulmine Doris.

« On essaie de faire notre travail correctement mais il reste plein d’interrogations sur la future organisation du travail à Brest, sur la gestion des dossiers. C’est aussi pour ça qu’on a beaucoup d’appréhension », constate Audrey.

Il est 11 h. Un homme grille une cigarette dans le jardin attenant au tribunal. Comme 28 autres prévenus, il comparait à l’audience CEA (conduite en état alcoolique), la der des ders. La fermeture du tribunal, lui aussi est contre : « J’habite à Saint-Pol. Je n’ai plus le permis. Comment j’aurais fait pour me rendre à une convocation à 9 h à Brest. J’aurais dû passer la nuit à l’hôtel ? »

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

0 Commentaire :(

Pas plus de 2 liens par commentaire. Le BBCode n'est pas autorisé.