Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Pourquoi ? Comment ?

Une campagne de démoustication a été réalisée dans 22 communes, quelles sont-elles ?

La préfecture a fixé trois zones (voir infographie) sur proposition de l’EID, l’établissement interdépartemental pour la démoustication du littoral atlantique (EID), « après avis du conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst).

Pourquoi pas Saint-Jean-de-Monts ou Saint-Hilaire-de-Riez ?

« La présence de marais et de moustiques n’entraîne pas automatiquement une intégration des communes dans la zone de surveillance et de lutte anti-vectorielle », explique la préfecture. Les communes de Saint-Hilaire-de-Riez et de Saint-Jean-de-Monts nont pas demandé à entrer dans le dispositif. Pour la préfecture, « la présence de moustiques et les causes de leur prolifération sur ces secteurs ne justifient pas de traitement à ce jour ».

Pourquoi ça pique les maires dans le Sud-Vendée ?

Depuis 2014, Champagné-les-Marais, Sainte-Radegonde et Puyravault ont été intégrés à ce périmètre (Ouest-France du 20 janvier).

En octobre 2015, les communes ont demandé d’être retirées de la zone de surveillance. Mais « le Coderst a émis, à l’unanimité, un avis favorable à la reconduction du périmètre 2015, en présence des élus membres de ce conseil (représentants des maires et du conseil départemental) », indique la préfecture.

Combien est-ce-que ça coûte ?

Le Département prend à sa charge 325 330 € de budget commun. Puis les frais d’intervention, 271 106 € pour 2015, se répartissent comme suit : 50 % au moins à la charge du Département ; le reste est à la charge des communes selon une clé de répartition fixée par le conseil départemental. Pour Sainte-Radégonde, ça représente 724€, pour Champagné-les-Marais, 1 160€.

Résultat de recherche d'images pour "moustique"

En quoi consiste la lutte ?

Un produit de traitement, « un larviside d’origine biologique » qui agit par ingestion peut être dispersé sous forme de granulés. Selon la préfecture, le produit est « certifié bio, label AB ». Si besoin, il est épandu manuellement par voie terrestre.

Comment ça se passe dans les réserves naturelles ?

Dans la réserve de la baie de L’Aiguillon, des opérations de prospection peuvent y être effectuées « mais aucune opération de traitement ».

Dans l’ensemble des réserves naturelles et zones Natura 2000, « les modalités d’intervention seront adaptées aux prescriptions ».

En 2015, l’EID a posé 200 pièges, qu’en est il du moustique tigre ?

La présence du moustique Aedes albopictus a été mise en évidence, pour la première fois, pendant l’été 2014 à Fontenay-le-Comte, dans le quartier de Grissais. La surveillance exercée en 2015 a confirmé « l’implantation de ce moustique sur cet unique périmètre, en dépit des traitements mis en oeuvre ».

Cela a entraîné le passage de la Vendée en niveau 1 du plan national de lutte contre la dissémination de la dengue et du chikungunya.

« À ce jour, aucun cas de dengue ou de chikungunya contracté en Vendée n’a été signalé ». Cette lutte, dite « anti-vectorielle », est financée de la même manière : à moitié par le Département, à moitié par la ville de Fontenay.

La campagne se poursuit-elle en 2016 ?

Les opérations de démoustication sont renouvelées en 2016. Elles comprennent « la prospection, le traitement et le contrôle des zones ». Exceptionnellement, elles peuvent nécessiter « des travaux de débroussaillement par des propriétaires et les gestionnaires »ou « des travaux hydrauliques ».

Que savons-nous de la campagne d’évaluation effectuée en 2015 ?

L’EID rapporte à la préfecture les résultats de la surveillance entomologique, évalue l’efficacité des actions de contrôle et de prévention, et surveille l’arrivée de nouveaux moustiques vecteurs.

« Le bilan de la campagne 2015 est en cours d’élaboration », indique la préfecture.

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

0 Commentaire :(

Pas plus de 2 liens par commentaire. Le BBCode n'est pas autorisé.