Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Locataire, Bérangère Simon relance régulièrement Nantes métropole habitat, qui semble faire la sourde oreille. La contamination toucherait tout l’immeuble. Quand elle a visité son futur appartement du 3, rue du Québec, à Nantes nord, en septembre 2015, Bérangère Simon, qui arrivait de Rennes, a bien vu « qu’il y avait des cadavres de cafards sur le sol. Selon l’agent de Nantes métropole habitat, cela s’expliquait par une décontamination de l’immeuble ».

En effet, en décembre 2014, le bailleur et la Ville de Nantes avaient lancé un programme d’intervention expérimental et inédit sur deux tours d’habitation, aux numéros 3 et 5 de la rue du Québec. L’intervention, menée par la société nantaise Bug Busters, se voulait radicale.Pourtant, le jour où Bérangère Simon a « posé [ses] meubles, d’autres cafards ont surgi ! » La locataire alerte immédiatement l’agence en charge des logements : « Ils m’ont dit qu’ils allaient faire le nécessaire pour les cafards. Ils sont passés il y a deux semaines, soit un an après mon signalement ! » Entre-temps, l’été dernier, des punaises de lit ont fait leur apparition. « Ma fille Chaïma souffre de démangeaisons, de piqûres, raconte la jeune mère. Elle a eu un traitement médical. Le médecin n’a pas été surpris lorsqu’il a su où nous logions ! » Bérangère Simon contacte de nouveau le bailleur social, en vain: « J’ai laissé des messages, mais on ne me rappelle jamais! » À bout de nerfs, elle avoue : « C’est parti au clash ! » En larmes, elle explique: « J’ai lâché l’affaire. J’ai appelé mon assistante sociale. » En janvier, le bailleur social Aiguillon sera le nouveau propriétaire des tours Québec. « On dirait que Nantes métropole habitat se cache sous le prétexte que l’immeuble est vendu, en disant que c’est au nouveau bailleur de prendre le relais. Mais quand ? » « Je vois des bêtes dans les toilettes. Je l’ai dit à maman, elle les écrase. Il y en a des grands comme ça… », raconte sa fille, âgée de 5 ans. « C’est traumatisant », commente sa mère. Elle souhaite un nouveau logement et une indemnisation du préjudice subi : « Le jour où je déménage je ne vais pas ramener des nids de cafards ou de punaises dans mes meubles ! » La contamination semble toucher l’ensemble de l’immeuble. Sur le pas-de-porte,

Résultat de recherche d'images pour "punaise de lit"

les locataires se rassemblent pour dénoncer l’état de leur logement, qu’ils jugent insalubre. Claudie vit ici depuis quatre ans. Selon elle, « les gaines et les communications intérieures n’ont pas été traitées. Nos appartements sont de vraies passoires. Ça remonte derrière le carrelage, au-dessus de l’évier, par les canalisations… C’est épouvantable! » Elle regrette le silence de Nantes métropole habitat : « On est pris en otage là-dedans, entre les cafards et les punaises ! Y’en a marre ! »

SOURCE

Les pros de la Désinsectistion à Paris et en banlieue : www.stoprat

0 Commentaire :(

Pas plus de 2 liens par commentaire. Le BBCode n'est pas autorisé.