Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

L’Établissement pour la démoustication conduit des campagnes pour éviter l’arrivée de virus comme le chikungunya ou la dengue. Au-delà des habituelles gênes estivales, les moustiques peuvent être porteurs de maladies. Dans le Morbihan, l’Établissement public interdépartemental pour la démoustication du littoral Atlantique (EID) exerce en permanence une veille sanitaire. En prévention, il conduit aussi des campagnes contre les moustiques potentiellement vecteurs de virus, comme l’aedes albopictus, un moustique arrivé d’Italie qui se déplace vers le Nord, ou le moustique tigre, originaire des Tropiques. Loin d’être limités à l’outre-mer, des virus tels que le chikungunya ou la dengue pourraient ainsi très bien arriver dans nos régions.Un autre virus, le West Nile, est particulièrement menaçant. Originaire d’Afrique de l’est, il s’est diffusé en Amérique du Nord à partir de 1999, se propageant à l’ensemble du continent en moins de cinq ans. Ce virus, à l’origine d’atteintes neurologiques, a provoqué 243 décès en 2012 aux États-Unis. Le West Nile est désormais présent en dans le sud et l’est de l’Europe.« Nous surveillons l’arrivée du West Nile, insiste Norbert Barbarit, président de l’EID. Il ne s’agit pas d’alarmer, mais c’est une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. » Hier,

Résultat de recherche d'images pour "moustique"

le président était au conseil général pour présenter aux élus l’action de l’établissement. Dans le Morbihan, l’EID compte huit employés dans ses agences d’Etel et de Pénerf. Sur le terrain, les agents régulent au quotidien les populations de moustiques potentiellement vecteurs. Encadrées par un arrêté de la préfecture, les campagnes de démoustication sont conduites chaque année dans les zones humides de vingt-deux communes du littoral. Sur quinze espèces de moustiques recensées sept sont ciblées. En utilisant un produit biologique qui détruit les larves, cette démoustication se pratique par pulvérisation manuelle. Cette méthode, qui n’impacte pas le milieu, évite le recours aux insecticides. Et en s’attaquant seulement aux fortes densités de moustiques, elle ne modifie pas l’équilibre biologique.Norbert Barbarit explique : « En utilisant des produits très ciblés, au bon moment et au bon endroit, nous intervenons quand la nature n’est plus capable de se réguler elle-même. »


0 Commentaire :(

Pas plus de 2 liens par commentaire. Le BBCode n'est pas autorisé.