Blog Euroclean 3D

Le blog de la dératisation et la désinsectisation

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

L’avion Air India à destination de Londres volait depuis trois heures déjà. Il a dû faire demi-tour, un rat ayant été aperçu dans la cabine.

Des soupçons sur la présence d’un rat à bord ont contraint Air India à ordonner à son vol Bombay-Londres de faire demi-tour trois heures après son décollage, a annoncé jeudi la compagnie indienne. Un rongeur aurait été aperçu dans la cabine, mais sa présence n’a pas été confirmée.

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

La compagnie indienne a justifié sa décision par la sécurité des passagers au vu des dégâts sur les systèmes électriques qu’un rat peut provoquer. En application des procédures de sécurité, une fumigation de l’avion sera effectuée pour neutraliser l’éventuel rongeur. Un autre appareil devra acheminer les passagers jusqu’à Londres. Un responsable de la compagnie a indiqué que ce vol transportait plus de 200 passagers.

Ce n’est pas la première fois qu’un incident de ce type touche la compagnie. En juillet, un vol New Delhi-Milan avait fait demi-tour en raison de la présence soupçonnée à bord d’un rat. En sérieuses difficultés financières, AIr India n’a plus enregistré de bénéfices depuis 2007.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Depuis plusieurs mois, les riverains de la rue Ernest Renan font la chasse aux rats. À partir de lundi la voie verte va être fermée pour les éradiquer.Reportage15?h?30, jeudi. Dans la rue Ernest-Renan, Madeleine Lemasle ne décolère pas. Depuis plusieurs mois, les rats polluent son quotidien. « J’en ai marre de me battre », tempête-t-elle. Un combat qu’elle mène de front depuis le mois de septembre. À cette période elle avait décidé de tirer la sonnette d’alarme à la mairie. « Tout le monde est courant, mais rien n’a jamais été fait déplore Madeleine ». Ce sont les champs situés en face de sa maison qui lui posent problème. Car c’est là et aux alentours de la voie verte que les rats ont pris leurs quartiers.« Il fait beau mais je ne peux rien laisser ouvert chez moi car j’ai peur qu’ils rentrent »,déplore-t-elle. « Regardez?! ». À peine a-t-elle le temps de montrer du doigt un rat sortant du talus, qu’un autre traverse la route.Loïc Jan, descend de son tracteur. Il était en train de couper le champ en face de chez Madeleine. « Les rats courent dans tous les sens. Je n’ai jamais vu cela. Il y a des trous partout?! »,

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

exulte l’exploitant. La voisine de Madeleine prend part au débat?: « Mes enfants ne veulent plus passer par la voie verte en rentrant de l’école car ils croisaient des rats ». 16?h?10. Tout le monde s’affaire dans la rue. Et même la municipalité?! Le centre technique et Michel Jan, délégué aux travaux ont décidé de prendre le taureau par les cornes et de venir sur place. L’occasion pour les riverains d’exprimer leurs doléances. « Si cela se produisait à Cadélac, le problème serait résolu depuis longtemps », lance l’un d’entre-eux. Michel Jan ne démentit pas. Mais tente d’apaiser les tensions avec des solutions. « Nous avons été alertés par plusieurs personnes. Des mesures vont être prises ». Et fissa. Lundi, la voie verte, située en contrebas de la rue Ernest-Renan, sera interdite d’accès aux promeneurs et cyclistes. En concertation avec le conseil départemental propriétaire de l’espace concerné.Quant aux talus situés aux pourtours de la voie verte, il faudra eux aussi les dératiser. Et c’est un autre problème. Certains terrains semblent appartenir à la Cidéral et d’autres à des particuliers. Tout le monde s’interroge. Qui fait quoi?? Qui va payer?? Aux 550 € de dératisation de la voie verte, s’ajouteront les autres factures. « Nous allons nous occuper de cela demain », poursuit Michel Jan.16?h?30. Chacun retourne à ses occupations. Le dispositif de dératisation mis en place, sera-t-il suffisant?? Les riverains sont septiques. « Si l’exercice n’est pas renouvelé chaque année, les rats reviendront », déplore Madeleine.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Mardi, il est 19 h 50, les portes de l’école des Tilleuls s’ouvrent. Il est temps pour les élèves de CP et CM1 de l’école des Tilleuls de présenter le spectacle pour lequel ils se sont tant investis. Les 300 spectateurs attendus pénètrent dans la salle. L’anxiété se mêle à l’impatience pour les acteurs du soir. Le temps encore de quelques photos qui entreront dans l’album souvenirs, et les lumières se baissent. Le travail d’une année
« C’est un spectacle sur le thème de la ville et de la campagne qu’ils ont travaillé toute l’année », confie Mme Mir, une des professeurs des écoles en charge du projet. Musée de la Nature, musée de Normandie, découverte de fermes, étude de paysages sous toutes ses formes… Nombreuses sont les sorties qui ont ponctué l’année pour le préparer et l’alimenter.

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

Les élèves ont activement participé à la création même du spectacle, « en donnant leur vision des avantages et inconvénients des deux paysages, de la vie qu’ils impliquent, et en suggérant des idées de chansons ». Au programme, danses, mimes et les chants fredonnés si souvent à la maison. Accompagnées par l’école de musique du Sivom, les percussions corporelles et vocales dépeignent les deux univers et portent leur message. Tour à tour sont représentés la ville, puis la campagne, la bataille des deux mondes puis leur partage.
Il est 21 h, c’est une mission accomplie pour ces trois classes qui ont donné une représentation à la hauteur de leur investissement. À voir prochainement : la création de leur propre musée, projet en cours de réalisation qui sera à terme exposé sous le préau de l’école.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Et si le mouvement des éboueurs faisait des heureux ? Avec de fortes chaleurs comme ces derniers jours, l’odeur des déchets qui s’entassent par endroits à Nantes « va se diffuser », prévient le gérant de l’entreprise nantaise SOS Parasites. Jusqu’à parvenir aux narines des rongeurs, « qui seront mécaniquement attirés », explique notre spécialiste. Rue de la Tour-d’Auvergne, sur l’île de Nantes, un commerçant reconnaît avoir déjà aperçu, ces derniers jours, plusieurs de ces charmantes petites bêtes sortir des égouts, le soir tombé.Il faut dire que le printemps leur est déjà propice. « Après avoir fait naître leur portée au chaud dans les réseaux d’égouts, tout ce petit monde remonte à la surface pour trouver de la nourriture. » Dénicher des ordures entreposées sur les trottoirs à pareille saison est donc une véritable aubaine.

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

Mais pas de quoi affoler notre dératiseur pour autant. Nantes, où l’ « on compte 1,8 rat par habitant », reste bien loin de ce que connaissent des villes comme Paris, « où l’on en dénombre trois pour un habitant », voire Marseille, « où ce nombre grimpe à sept pour un. » Parmi les quartiers où l’on retrouve habituellement ce rongeur, vecteur de la leptospirose, une maladie infectieuse, figurent notamment Bouffay et autour des 50-Otages. La proximité avec l’eau joue, « mais aussi le sol en terre, qui leur permet de creuser des galeries, de cave en cave ». Les vibrations, causées par les travaux, peuvent également les faire sortir, « comme sur l’île de Nantes, où on en trouve pas mal ». Si la mairie indique pour l’instant n’avoir eu que « très peu de retours », concernant des demandes d’interventions, le spécialiste indique, de son côté, une augmentation du nombre de sollicitations, depuis deux semaines.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

La réglementation concernant la distribution de produits biocides (raticide-souricide) a évolué au 1er janvier. Elle oblige le FDGDON85 à adapter sa gamme de produits.
Pour les particuliers : raticide-souricide à base de céréales concassées enrobées de difénacoum ; boîte de 1,5 kg composée de sachets de 25 g (un seul conditionnement dont l’usage est fait pour rats et souris).
Pour les professionnels : raticide à base d’avoine décortiquée enrobée de bromadiolone (sac de 20 kg).
Sont proposés aussi pour les personnes qui le souhaitent, du matériel de piégeage pour la lutte contre les taupes. Celui-ci se compose de pièges-pince et d’une clé,

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

indispensable pour tendre les pièges.
La collecte des bulletins d’inscription par les mairies se fera du 2 au 14 septembre. Les paiements, uniquement par chèque, peuvent être pris à la commande. La date de livraison des produits aura lieu le 18 octobre pour Saint-Fulgent.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Ragondins et rats musqués prolifèrent dans les marais de la Vie, du Ligneron et du Jaunay depuis de nombreuses années. Dix ans après le début de la lutte, ce fléau est encore loin de disparaître. Cela fait des années qu’ils prolifèrent dans les marais du coin, dévorant 2,5 kg de végétation… par jour et causant de nombreux dégâts. Ils ? Ce sont les ragondins et les rats musqués, ces rongeurs aquatiques nuisibles d’origines tropicales. Un vrai fléau Depuis dix ans, le Syndicat mixte des marais de la Vie, du Ligneron et du Jaunay lutte contre ce véritable fléau. Mais, même si plus de 66 000 ragondins ont été capturés depuis 2004, une femelle ragondin a trois portées de cinq à six petits par an. Il est donc difficile d’endiguer ce fléau. Mercredi soir, lors d’une réunion du Syndicat mixte des marais, les questions fusaient. « Pourquoi on ne leur donne pas la pilule ? » « On devrait pulvériser les galeries »

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

« Et si on introduisait une maladie ? » Seulement, rien n’est aussi simple… Leur donner une méthode contraceptive a déjà été envisagée, mais très vite abandonnée : ça coûterait trop cher et, surtout, on ne peut pas être sûr que seuls les rongeurs nuisibles ingurgiteraient la pilule… Idem pour la pulvérisation des galeries ou la maladie : impossible de ne toucher que les ragondins et les rats musqués La lutte se fait donc autrement. Ils peuvent être piégés, détruits à tir (si la personne possède un permis de chasse et le droit de destruction) ou encore déterrés. Des méthodes qui ont malgré tout fait leur preuve : en 2014, 9 205 rongeurs nuisibles ont été capturés par 70 volontaires.1,70 € par capture Ces deux dernières années ont été particulièrement positives, grâce aux conditions climatiques avec deux hivers très doux, ainsi qu’à l’arrivée de nouveaux piégeurs à Bretignolles-sur-Mer. Chaque capture rapporte 1,70 € au piégeur. Certains peuvent, aujourd’hui, se féliciter d’un impressionnant palmarès : Gilles Besseau a ainsi capturé 9 280 ragondins et rats musqués depuis 2004. Coordonnée au niveau départemental par la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles, la lutte contre les rongeurs a un coût : 30 360 € rien qu’en 2014.Pour Hervé Bessonnet, le président du Syndicat mixte des marais, « il ne suffit pas de parler pour être écologiste. Là on a l’exemple d’une action concrète, utile à la préservation de la biodiversité de nos marais et de leur économie. On ne peut que s’en féliciter ».

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Les températures négatives observées jeudi matin n’ont pas empêché les adhérents du Groupement de défense contre les organismes nuisibles (GDON) de longer le ruisseau du Merdereau, pour poser les pièges qui permettront la capture des rongeurs aquatiques.
« La dernière campagne de lutte a eu lieu en novembre et décembre. Elle a permis de piéger cent treize ragondins ou rats musqués autour de la rivière l’Erve, explique le président, Sébastien Maubert. Faute de grands froids pendant l’hiver 2014, le chiffre est en augmentation par rapport à l’année précédente, d’où l’importance de notre action. Les ragondins notamment sont responsables de nombreux dégâts et sont vecteurs de maladies transmissibles à l’homme,

Résultat de recherche d'images pour "rongeur"

comme la leptospirose. »
La campagne se terminera le 28 février. Jusqu’à cette échéance, chaque matin, les piégeurs iront surveiller les 25 cages posées par groupe de trois, pour vérifier les appâts (pommes et carottes) et éliminer les rongeurs capturés. Pour répondre aux normes de destruction, le groupement a acquis, l’année dernière, une carabine à plomb de moins de vingt joules. Les rats morts sont ensuite « stockés » dans un congélateur avant d’être pris en charge par un équarisseur.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

La Ville déploie une technologie de dératisation électronique, baptisée WiseTrap. Les rongeurs sont désormais piégés sans utilisation de produits chimiques. En quatre mois, 300 rats ont été éliminés. L’initiative « C’est une véritable révolution », déclare Ronan Nedelec, responsable de la cellule collecte au service assainissement de la Ville. Le test de dératisation électronique est concluant. Équipée de six pièges depuis 2012, la Ville vient de passer commande de seize nouveaux appareils.Ils sont mis au point par la société danoise WiseCon et distribués en France par l’entreprise Danton, de Saint-Malo. Leur conception intègre une large part d’électronique, ce qui leur confère un côté très high tech. L’un des avantages : l’appareil ne nécessite ni poison ni appât. « On a toujours dératisé avec des produits chimiques. Nous savons maintenant qu’il existe une solution plus efficace et respectueuse de l’environnement. » Techniquement, le matériel est installé dans les regards du réseau d’assainissement des zones ciblées : il se compose du piège qui se déclenche lorsque l’animal est détecté par des capteurs de mouvement et de chaleur, d’une batterie et d’un module de transmissions de données. Le rat, lorsqu’il passe dans le piège, est écrasé et tué. « Pour l’instant, ils ont été installés dans le secteur de Villejean. »

Résultat de recherche d'images pour "rat "

Un suivi via internet

Le suivi de la dératisation se fait via internet. « Chaque piège est géolocalisé et différentes informations sont accessibles à distance : nombre de coups portés par piège, niveau de chargement de la batterie, dysfonctionnements éventuels, etc. Lorsque le nombre de coups portés diminue jusquà atteindre zéro, cela signifie que la zone a été dératisée. Les pièges peuvent alors être retirés pour être positionnés sur un nouveau secteur. »

Les résultats liés à l’installation des premiers pièges sont probants : en quatre mois, ils ont permis d’éliminer environ 300 rats sur la zone traitée. « Avec l’installation des nouveaux pièges, lobjectif est de couvrir le maximum de secteurs et ainsi réduire, voire stopper, lutilisation des raticides au sein des réseaux rennais. »

Ce système se développe au Danemark, où une dizaine de communes ont adopté ces dispositifs anti-rats non chimiques ainsi que des sociétés de HLM et des entreprises. En France, quelques villes dont Rennes, s’y mettent aussi. Tout pour que les rats quittent le navire

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

Hier matin, l’enfant âgé de 8 ans a été conduit à l’hôpital pour des examens. Il est en bonne santé. Dans la journée, les agents de la Ville ont inspecté les locaux. Hier, vers 11 h, des élèves de l’école Trégain à Maurepas ont aperçu un rat dans la cour de récréation. Un enfant de 8 ans s’est approché de l’animal. « Il a voulu le pousser avec son pied. Et il s’est fait mordre au mollet à travers son pantalon », raconte sa maman encore bouleversée. L’école a prévenu les secours. L’enfant a été conduit en ambulance à l’hôpital sud. La morsure n’était pas profonde. « Mais il a eu mal. Il est encore choqué, confiait sa mère hier dans la soirée. On lui a prescrit des antibiotiques pendant une dizaine de jours. Il est ensuite rentré à la maison. » Des prélèvements

La médecine scolaire a été informée de l’incident. Le service santé et environnement de la Ville de Rennes, propriétaire des locaux, est aussi intervenu. « Les agents sont parvenus à récupérer le rat. Ils l’ont confié au service vétérinaire qui effectuera des prélèvements », indique t-on à la Ville. A priori, il s’agit d’un rat sauvage « venant peut-être d’un chantier situé à proximité de l’école » et non d’un animal de compagnie échappé d’un logement des environs. Dans la journée, les agents ont inspecté les locaux et n’ont pas trouvé d’autres rats.Les morsures de rats sauvages sont relativement rares. Un cas identique à celui de Rennes s’est produit, en septembre dernier, dans une école du sud de la France, près de Martigues (Bouches-du-Rhône). Une fillette scolarisée en maternelle a été mordue par un rat au niveau du genou, dans la cour, pendant le temps de la restauration scolaire. Brièvement hospitalisée,

Résultat de recherche d'images pour "rat "

elle est ressortie quelques heures après, en bonne santé. Elle est restée sous surveillance médicale les jours qui ont suivi, à la maison, mais son état n’a suscité aucune inquiétude. En général, les morsures ne sont pas graves. Le taux d’infection est très faible : environ 2 %, selon une étude menée par des médecins. En cas de morsure, les services de soins appliquent un protocole. « Quel que soit l’agent mordant, il faut désinfecter la plaie, faire un pansement et soumettre le patient à une antibiothérapie préventive », précise un médecin rennais. Très rarement, un rat peut transmettre des maladies telles que la fièvre ou la variole du rat via une morsure.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr

Problèmes de rats, souris, cafards, puces, punaises de lit … ?

Intervention sur Paris et en IDF . Rapide et efficace au 01 43 08 15 17

10 ans d’expérience à votre service

L’avion Air India à destination de Londres volait depuis trois heures déjà. Il a dû faire demi-tour, un rat ayant été aperçu dans la cabine.

Des soupçons sur la présence d’un rat à bord ont contraint Air India à ordonner à son vol Bombay-Londres de faire demi-tour trois heures après son décollage, a annoncé jeudi la compagnie indienne. Un rongeur aurait été aperçu dans la cabine, mais sa présence n’a pas été confirmée.

Résultat de recherche d'images pour "rat "

La compagnie indienne a justifié sa décision par la sécurité des passagers au vu des dégâts sur les systèmes électriques qu’un rat peut provoquer. En application des procédures de sécurité, une fumigation de l’avion sera effectuée pour neutraliser l’éventuel rongeur. Un autre appareil devra acheminer les passagers jusqu’à Londres. Un responsable de la compagnie a indiqué que ce vol transportait plus de 200 passagers.

Ce n’est pas la première fois qu’un incident de ce type touche la compagnie. En juillet, un vol New Delhi-Milan avait fait demi-tour en raison de la présence soupçonnée à bord d’un rat. En sérieuses difficultés financières, AIr India n’a plus enregistré de bénéfices depuis 2007.

SOURCE

Les pros de la Dératisation à Paris et en banlieue: www.stoprat.fr